Abrégé de l'histoire romaine

Voorkant
chez J. Barbou, 1794 - 432 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 378 - fort loin des fiens , au milieu des cadavres des » ennemis : fin glorieufe , s'il fût mort ainfi pour » la patrie ! » II n'a pas omis dans ce récit une feule circonftance importante , & tout eft raconté avec intérêt. Ce même intérêt fe fait encore fentir plus vivement dans la defcription de la journée de Munda. » Munda fut la dernière bataille que livra >> Céfar. La fon afcendant ordinaire parut l'aban
Pagina 234 - Syriamque distractae, uix nuntium cladis rettulerunt. uCaput eius recisum cum dextera manu ad regem reportatum ludibrio fuit, neque indigno. Aurum enim liquidum in rictum oris infusum est, ut cuius animus arserat auri cupiditate, eius etiam mortuum et exsangue corpus auro ureretur.
Pagina 135 - Philippe fut deux fois vaincu, deux fois mis en fuite , deux fois dépouillé de son camp. Mais rien n'effraya plus les Macédoniens que l'horrible profondeur de leurs blessures ; au lieu des traits , des flèches, des faibles armes de la Grèce, ils éprouvèrent la force de nos longues javelines, et la pesanteur de nos épées , qui ouvraient de larges chemins à la mort. Flaminius...
Pagina 375 - Tel règne conhiltoires trop * ' ' longues. tient chez nous cinq ou fix volumes j & la plus grande partie de l'hiftoire Romaine , racontée avec tous les détails eflentiels , a été renfermée dans le même efpace par Tite Live } encore y at-il au moins la valeur d'un volume en harangues de fon invention , qui font des modèles de l'art oratoire. Cette différence n'eft pas à notre avantage.
Pagina 375 - Les inutilités verfceufes prodiguées dans nos hiftoires , contribuent beaucoup a en rendre la lecture dégoiinnte , fur- tout pour les amateurs des anciens. Tel règne contient chez nous cinq ou six volumes...
Pagina 135 - ... sénat, invoqué par les opprimés, résolut de porter assistance à ces illustres supplians. Rome était déjà le recours et l'appui des rois, des princes , des peuples et des nations. Sous le consulat de Lévinus, une flotte romaine parut pour la première fois sur la mer d'Ionie; elle parcourut , comme en triomphe, tous les rivages de la Grèce, étalant les dépouilles de la Sicile , de la Sardaigne , de l'Es9 niae, Hispaniae, Africae praeferebat , et manifestam victoriam nata in praetoria...
Pagina 108 - Tutum locis , et fuga , duruni , atque velox genus , ex occasione magis latrocinia , quàm bella faciebat. Itaque cùm diù multùmque...
Pagina 24 - Si quis ergo populum romanum quasi hominem consideret, totamque ejus œtatem percenseat, ut cœperit, utque adoleverit, ut quasi ad quemdam juventae florem pervenerit, ut postea velut consenuerit, quatuor gradus processusque ejus inveniet. Prima œtas...
Pagina 107 - Jamais bataille navale ne fut plus terrible. La flotte ennemie, surchargée de vivres, de machines, d'armes et de soldats, semblait porter Carthage tout entière; et c'est ce qui causa sa perte. La flotte romaine, leste, agile et légère, offrait en quelque sorte l'image d'une armée de terre. Ce fut comme un combat de cavalerie ; nos vaisseaux obéissaient à la rame , ainsi que les chevaux au frein ; et leurs mobiles éperons multipliaient leurs atteintes avec tant d'art, qu'ils semblaient animés....
Pagina 378 - Catilina j tous expirerent à la même place où » ils avoient combattu. Lui-même fut trouvé, » fort loin des fiens , au milieu des cadavres des » ennemis : fin glorieufe , s'il fût mort ainfi pour » la patrie ! » • Il n'a pas omis dans ce récit une feule circonftance importante , & tout...

Bibliografische gegevens