Images de page
PDF
ePub

D E s

JOURNAUX,
FRANÇOIS ET ÉTRANGERS.

PAR UNE SOCIÉTÉ DE GENS-DE-LETTRES,

VINGT-UNIEME ANNÉ E.

TOME 1,

JANVIER, 1792.

A P A R IS,
Chez la veuve VALADE, Imprimeur-Libraico,

rue des Noyers, vis-à-vis Saint-Yves ; & pour
les Pays-Etrangers , à Liege, chez J. J. TUTOT.

Aris APROBATION ST PRIVILIAJ DV Xor,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

Le prix de la Souscription de l'Esprit des Joure naux pris à Liege & à Bruxelles, et de 24 liv. argent de France, pour l'année entiere, que l'on payera en fouscrivant.

On s'adressera chez J. ). Tutot, Imprimeur à Liege, & au Chef-Bureau des Postes Iinpér. & dans tous les Bureaux des Postes de l'Europe.

A PARIS, chez la veuve Valade, Impr.-Lib. rue des Noyers , vis-à-vis Saint-Yves, pour toute la France, au prix de 27 liv. pour Paris, & de 33 pour les Provinces, rendu franc de port par-tout le Royaume. L'on peu auffi s'adrefler à tous les Bureaux des Postes du Royaume.

A AMSTERDAM , chez B. Vlam, Changuion Å van Harrevelt-Soetens, T. van Harreveli , G. Dufour, Jannebe, maison de feu M. Guerin. – A ANVERS,' chez Demarcour. A BASLE, che Tourneysen. A BERLIN

A BERLIN , chez Jasperd, pour la Pruffe. A BRUXELLES , chez Lemaire, Lecharlier , Lefranca, & à l'Expédition des Gazettes Etrangeres. - A COLOGNE, chez Simonis. - A

COURTRAI, chez Gambard, fils.

A FLOREN CE, chez J. Molini , pour

l'Italie. - A FRANC FORT, chez Streng. - A GAND, chez Begyn & Gimblet, freres. A GENEVE chez Barde, Manget & Comp., pour la Suiffe & l'Italie. - A А HAMBOURG , chez Fauche & Daclin, & au Bu. reau des Poftes pour tout le Nord. A LA HAIE, chez Golle & Delune.

A LAUSANNE, pour la Suisse , chez Lacombe, pere & fils, Lucia quiens, - A LEIDE, chez les freres Murray, Luzac & Vandamme. A LONDRES, chez Thomas Hoockham. À Louvain, chez Straykens. - A LUXEMBOURG , chez Pietre. Bruck, A

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

MAESTRICNT, chez Roux & Comp. , Cavelier, A MALINES , chez Hanick.

A MANHQIM, chez Fontaine. A Mons, chez Tercellin. A Moscou, chez Rudiger , pour la Russie. A NANCY, chez Matthieu. A RHEIMS, chez Barrachin. A ROTTERDAM , chez Bennet & Hake. A St. PÉTERSBOURG, chez Gay , freres, & Klosterman, pour la Russie. - A STOCKĦOLM, chez Hoclmén, vid Storkyrkan, pour la Suede. - A STRASBOURG , chez Salzman , Treut

- A Tournas, chez Wicard. A VERVIER , chez Dejoye. - A VIENNE, pour l'Au: triche & la Bohêine, chez Gay & Comp., Graffer & Comp. - A UTRECHT , chez B. Wildt &

, Althéer. - A VARSOVIE, chez Gay, freres , pour la Pologne

C

tel.

[ocr errors]

A V I S. L'Esprit des Journaux, étane généralement répandu ; L'éditeur a cru qu'il feroit une chose agréable à quan. cité de personnes, fi, indépendamment du nombre de pages fixé pour chaque volume , il y ajoutoit un rupplément ou chacun pourroit faire inférer des Annonces & Axis particuliers qu'il feroic de son avantage de réa pandre dans le public. En conséquence, l'éditeur offre d'imprimer lesdites annonces, par forme de supplément, à la fin de chaque journal, à raison de 24 liv. de France pour chaque Avis, composé d'une, doux, trois & méme quatre pages; 48 liv. pourcing pages jusqu'à huit, & aing progresivement, de maniere qu'une feuille çociere de 24 pages, ne reviendroit qu'à 120 liv., a del nombre que puiffe's'élever la totalité des exemplate Tes: MM. les libraires ou artifes qui ont des Avis & del Annonces'à farise publier a sentiront aisément que Je moyen qu'on leur propose et des plus avantageux, puifqu'avec une dépense modique, ils seront assurés que l'ohjet qu'ils ont intérêt de faire connoitre, le rera dans tous les pays, en même tems, & par la voie la -ples expódigive, S'adre fier ou l'on a conserito

L'ESPRIT

!

DES

JOURNAUX.

[ocr errors]

Vie du capitaine THUROT ; par M***. A Pa

ris, de l'imprimerie du Cercle Social, rue du théatre françois, No. 4; & chez les principaux libraires du royaume.

DANS tous les tems on a aimé à rencontrer dans l'histoire ces hommes privilégiés par la na ture , qui n'ont jamais rien dû qu'à eux-mêmes, & qui ont été les artisans de leur fortune & de leur gloire ; mais aujourd'hui lur-tout que la carriere eft ouverte au mérire en tout genre, de pareils exemples, tirés de notre ancien régime, qui en offre peu de cette espece, doivent être an puissant encouragement pour tous ceux que notre nouvelle conftitution met à portée de fe faire valoir par leur mérite personnel.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »