Images de page
PDF
ePub

Chimie médicale et pharmaceutique.

[ocr errors]

De L'APPRÉCIATION DU SUCRE DANS L'URINE de 32-68. Le rapport entre la densité perDES DIABÉTIQUES PAR LA DIMINUTION DE LA due et la quantité pour 100 de sucre était DENSITÉ DU LIQUIDE PAR SUITE DE LA FERMEN- donc dans cette opération comme 32.68 à TATION. De tous côtés, on s'est ingénié à 7,69, ou comme i à 0,238.- La certitude trouver les moyens de reconnaitre la pré- de ce procédé a été confirmée en opérant sence du glycose dans l'urine diabétique ; sur une urine diabétique diluée avec des aussi sont-ils nombreux, depuis les plus volumes d'eau connus ou avec de l'urine compliqués par des procédés chimiques non sucrée, et sur des solutions de morjusqu'au plus simple, la caramelisation par ceaux de sucre dans de l'eau ou de l'urine la chaleur, en vaporisant quelques gouttes saine. Ce procédé nous parait facile à d'urine sur une lame d'argent. Mais trou- appliquer. L'auteur établit la proportion ver la proportion est un problème un peu suivante : chaque degré de densité perdue plus difficile; et après avoir constaté sa indique 8 centigrammes de sucre par 30 présence, rien n'est plus important que grammes d'urine. de connaitre la quantité respective du glyco- (Dublin medical Press et Journal de se dans chaque analyse d'urine diabétique. decine de Bordeaux, déc. 1860.)

Le docteur William Roberts, dans le Brit. Med. Journal, a proposé un procédé qui remplit parfaitement ce but. Voici en RECHERCHE DE L'AZOTE ET DES MATIÈRES quoi il consiste : En faisant fermenter l'u- ORGANIQUES DANS LES SUBSTANCES MINÉRALES ; rine diabétique au moyen de la levûre de par M. DELESSE.

Les matières orgabière, la pesanteur spécifique de l'urine niques existent en quantité très-notable tombe de 1,030-1,050 qu'elle était à 1,009, dans la plupart des substances qui compo1,002 et même au-dessous de 1,000. Ce sent l'écorce terrestre. Pour constater leur résultat est dû principalement à la destruc- présence, il suffit de chauffer légèrement tion du sucre que l'urinc contenait, mais ces substances dans un tube de verre; car en partie aussi à la production de l'alcool alors il se dégage une odeur empyreumaet à sa présence dans le produit fermenté. tique irès-sensible, et même dans certains Comme la diminution de densité doit être cas il se dépose des matières bitumineuses. proportionnée à la quantité de sucre détruit La distillation qui s'opère est lantôt acide, par le ferment, il est évident que l'on peut tautót alcaline, quelquefois l'un et l'autre. calculer la quantité de sucre qu'elle con- Quand elle esi acide, du sousre, de l'acido tenait en évaluant cette diminution de nitrique ou fluorhydrique ou quelque autre densité, pourvu toutefois que la quantité acide, se dégagent ordinairement de la des autres matériaux qu'elle contenait ne substance soumise à l'essai. Mais le plus varie pas.

généralement elle est alcaline, et il se proPour s'assurer de la relation qui existe, duit de l'ammoniaque qui se forme aux déen effet, entre la diminution de densité de pens de matières organiques azotées. l'urine par la fermentation, ct la quantité Comme l'azote des matières organiques de glycose, on a institué les expériences peut être dosé avec une très-grande précisuivantes sur l'urine de malades diabéti- sion, il m'a paru intéressant de le recherques : 1° on prit la densité de l'urine; 2. cher dans les roches et même dans les mion s'assura de la quantité de sucre qu'elle néraux. Le procédé qui a été employé est contenait pour 100 par la solution du Feh. celui de Will et de Warrentrapp, persecling; 3° on en plaça 100 ou 120 grammes tionné par M. Péligot. Les substances midans une bouteille de 300 grammes envi- nérales contenant extrêmement peu d'aron avec 3 ou 4 grammes de ferment ou zote, il était nécessaire d'opérer sur de levûre de bière allemande, on mit de côté grandes quantités qui s'élevaient à 20 et à fermenter cette bouteille légèrement quelquefois à 40 ou à 50 grammes. En oucouverte; 4° au bout de vingt-quatre heu- tre, le saccharate de chaux destiné à neures, la fermentation était terminéc; on prit traliser l'acide sulfurique était très-étendu alors de nouveau la densité, et la diminu- et se versait à l'aide d'une burette graduée tion fut calculéc.

du système de M. Hervé-Mangon. Dans La pesanteur spécifique, qui était de les expériences pour le dosage de l'azote 1,038-1,060, descendit, après la fermenta- qui étaient très-nombreuses, j'ai d'ailleurs tion, à 1,005,92 ; la diminution était donc été secondé par MM. Brivet et Babinski.

Minéraux. — Si l'on examine successi- les eaux superficielles et souterraines et vement les divers minéraux, on reconnait même dans les eaux minérales. facilement qu'ils renferment de l'azote et Corps organisés. - Les corps organisés des matières organiques, même lorsqu'ils fossiles provenant soit d'animaux, soit de sont le mieux cristallisés. La chaux fluatec végétaux, renferment surtout une grande verte contient 0,08 millièmes d'azote; le proportion d'azote et de matières organiquarız enfumé du granite, 0,20; l'opale ques. Chauffés dans le tube fermé, ils prendu trachyte, 0,30, l'opale des geysers de nent une couleur plus foncée et souvent ils l'Islande, 0,12; la calcédoine du mélapyre, dégagent beaucoup d'ammoniaque, ainsi seulement0,07; il y en a donc notablement que des matières bitumineuses. moins que dans le quartz du granite.

Divers os de vertébrés fossiles ont été Le pyroxène, l'amphibole et leurs va. examinés. J'ai constaté d'abord qu'un os riétés, le grenat, le mica, le disthène, la humain provenant des catacombes de Pastaurotide et en général les silicates, ne ris, et remontant à plus d'un siècle, condonnent que très-peu d'azote. L'éméraude tenait encore 32,25 millièmes d'azote. Il aigue-marine de Sibérie n'en contient que y en avait seulement 0,89 pour le Méga0, 04; mais il y en a 0,22 dans la topaze thérium; 0,41 pour le Palæothérium du fortement colorée du Brésil, qui est asso- gypse parisien et moins de 0,20 pour les ciée au diamant et connue dans la bijou- Sauriens appartenant à l'époque du lias. terie sous le nom de topaze brûlée. Sa Les dents et les défenses, qui sont plus belle couleur jaune rougeâtre tient à une compactes que les os et généralement promatière bitumineuse qui se volatilise par la tégées par de l'émail, conservent beaudistillation, puis va se condenser de nou- coup mieux leurs matières organiques. veau dans le tube. Parmi les hydrosili- Une dent de l'hyène des cavernes contecates, le talc, la stéatite et même les zéo- nait 26,99 millièmes d'azote; il y en lithes ne donnent que des traces d'azote. avait encore 0,84 dans le bone-bed, qui

La baryto sulfatée blanche, à grands est en grande partie formé de dents de cristaux spathiques, en contient 0,10; le poissons et qui se trouve à la partie supégypse grenu des environs de Paris, 0,26. rieure du keuper. Généralement il y a de l'azote en quantité Les défenses conservent moins bien dosable dans les sulfates que nous offre la leurs matières organiques que les dents, nature, et il en est de même pour les car- car dans une défense du Mastodonte du bonates.

calcaire miocène de Sansan qui m'a été reAinsi, le spath d'Islande le plus trans- mise par M. Lartet, il y avait seulement parent renferme des matières organiques, 0,56 d'azote. et on y trouve jusqu'à 0,15 d'azote. Il y Les matières organiques des coproen a autant dans la chaux carbonatéc qui lithes résistent bien à la fossilisation. Dans est en stalactites et qui s'est formée par un coprolithe du tourtia il y avait 0,37 d'ainfiltration. Un fer carbonatė spathique zote; il y en avait encore 0,33 dans un bien cristallisé renfermait 0,19 d'azote, et coprolithe de Saurien qui était très-ancicn il y en avait 0,17 dans une smithsonite et remontait au muschelkalk. concrétionnée.

Les tèts calcaires des mollusques apLes minéraux cristallisés que nous offre par tenant à différentes époques géolola nature contiennent donc de petites quan- giques ont également été essayés. Leur tités d'azote et de matières organiques; proportion d'azote varie peu et elle est toutefois l'azote ne dépasse pas quelques toujours faible. Ainsi, dans les cérites termillièmes dans ceux qui en contiennent tiaires, dans les mollusques des falluns, le plus.

dans les polypiers du terrain dévonien, On peut craindre que cet azote ne soit dans le roste des bélemnites, la proportion accidentel et ne provienne d'infiltrations d'azote est très-peu différente et reste de la surface; mais l'expérience montre inférieure à 0,20. que l'on obtient des résultats très-voisins Les végétaux, par cela même qu'ils sont ou à peu près constants, lorsqu'on opère en grande partie formes de carbone, résissur les mêmes minéraux se trouvant dans tent beaucoup micux à la fossilisation que les mêmes conditions de gisement.

les animaux. On sait d'ailleurs qu'ils renBien qu'il puisse paraitre extraordi- ferment une proportion très-notable d'anaire, au premier abord, de trouver des zote, qu'ils soient à l'état de tourbe, de matières organiques dans des minéraux lignite, de houille on d'anthracite. qui se sont formés à l'intérieur de la terre, En résumé, les corps organisés fossiles, il est cependant facile de s'en rendre animaux ou végétaux, contiennent encore compte, puisque ces matières existent dans de l'azote et des matières organiques. En outre, lorsqu'on compare des corps orga- » 9o Chez l'enfant, la proportion des nisės appartenant à une mème espèce, leur matières lerreuses est moins forte que chez azote diminue généralement à mesure l'adulte; mais cette variation ne parait pas qu'on descend dans la série des terrains; dépendre d'une différence dans la nature par conséquent, toutes choses égales, les de la substance osseuse, et semble tenir substances minérales contiennent d'autant simplement au rapport qui existe dans l'os moins d'azote et des matières organiques, entre la proportion de cette substance comqu'elles appartiennent à une époque géo- parée à celle des vaisseaux. logique plus ancienne.

» 10L'influence du régime peut se Il faut observer cependant que la pro- faire sentir sur la composition des os. Des portion des matières organiques ne dépend chiens soumis à un régime succulent et supas seulement du temps; elle dépend aussi cré ont présenté moins de matières terde la nature même des substances que l'on reuses et particulièrement moins de carconsidère, des roches qui servent de gan- bonate de chaux que des chiens nourris gue à ces substances, des modifications que exclusivement de viande et de matière ces roches ont éprouvées, et, en un mot, grasses, tous ces animaux recevant du de circonstances très complexes.

phosphate de chaux à discrétion. (Repertoire de pharmacie, sept. 1860.) ► 11° L'arrêt du cours du sang ne pa

rait pas agir sur la composition chimique

des os.

Osseux.

ÉTUDES CHIMIQUES ET PHYSIOLOGIQUES SUR » 12° Les variations que l'on rencontre LES os ; par M. Alph. MILNE EDWARDS. entre la composition des os d'individus - Voici les conclusions du travail remar- différents d'une même espèce sont souvent quable que M. A. Milne Edwards a pré- plus considérables quc celles que l'on voit senté à la Faculté de médecine.

exister entre les os des animaux de divers ! f° La substance osseuse est le résultat groupes zoologiques. de la combinaison de l'osséine avec les sels » 130 Contrairement aux assertions de calcaires de l'os.

M. Al. Friedleben, la chondrine et la gé» 2" La gélatine peut former une com- latine, ainsi qu'on l'admettait avant lui, binaison chimique particulière avec le

sont bien des substances différentes. » phosphate de chaux basique.

(Ibid.) 3. C'est essentiellement ce composé chimique qui parait constituer le tissu LA BÉTA-CINCHONINE, NOUVEL ALCALOIDE DU

QUINQUINA, par M. SCHWABE. Cet alca; fo Le carbonate de chaux des os pa- loïde a été extrait de la quinoïdine du rait n'ètre, en majeure partie, qu'un pro- commerce. Évaporée à sicciié, cette derduit de la décomposition du phosphate, nière affecte une consistance grumeuse et décomposition effectuée par les liquides de se trouve mème recouverte d'une croule l'organisme.

cristalline, laquelle, enlevée et lavéc à • Les variations que l'on rencontre l'alcool, fournit une matière blanche qui dans le rapport des proportions de phos- constitue le nouvel alcaloide que l'auteur phate et de carbonate de chaux contenus appelle beta-cinchonine (C'H'Azo). dans les os dépendent, d'une part, de la Le résidu en renferme également; on le période plus ou moins avancée de la dé- fait dissoudre dans de l'acide chlorhydriquc composition nutritive de l'os ; d'autre part, affaibli, puis on précipite par l'ammoniade l'équilibre entre la rapidité de cette dé- que, on lave à l'eau d'abord froide, puis composition et la rapidité de la résorption chaude, et l'on fait sécher, pour traiter des produits décomposés.

ensuite par de l'alcool froid, lequel, au 6° Chez l'enfant, la proportion de bout de vingt-quatre heures, donne lieu carbonate de chaux est moins considérable à une teinture brune avec un résidu qu'on que chez l'adulte et le vieillard.

épuise successivement par l'alcool, puis 7° Les os que l'on peut considérer par l'eau, et qu'on fait dissoudre dans de comme de formation récente, tels que le l'acide sulfurique affaibli. On chauffe, on tissu adventif développé à la suite de bles- ajoute une dissolution chaude de carbonate sures du périoste, de la section des nerfs de soude jusqu'à ce qu'il se forme une de l'os, le cal, etc. , sont moins riches en pellicule cristalline, après quoi l'on fait carbonate que les os arrivés à leur état de refroidir, ce qui donne lieu à des cristaux développement parfait.

de sulfate de béta-cinchonine, un peu co; 8Le tissu spongieux, tissu en voie lorés, que l'on purifie par de nouvelles de résorption, contient plus de carbonate cristallisations qui achèvent d'enlever les de chaux que le tissu compacte.

derniers restes de quinoïdine.

[ocr errors]

peu sol.

En faisant dissoudre ce sel dans de l'eau basiques. Le sulfate dont nous avons parlé acidulée, précipitant par l'ammoniaque, et plus haut se présente en prismes à base faisant cristalliser dans l'alcool, on obtient rhombe, insolubles dans l'éther, mais solul'alcaloïde pur, en prismes rhomboïdaux bles dans l'eau et dans l'alcool. droits semblables au sulfate de brucine et Le chlorhydrate qui se prépare directeau lactate de zinc, mais avec des angles ment comme le précédent, cristallise avec différents.

4 éq. d'eau, en prismes peu solubles dans Cet alcaloïde est anhydre et fond à l'éther; avec le bichlorure de mercure il 150° C.; par le refroidissement il se prend forme un sel double amorphe. en masse rayonnée; il n'est pas volatil et Avec le bichlorure de platine, il donne brûle avec une flamme fuligineuse. lieu à des prismes rhomboidaux, à six Il ne saurait être confondu avec les al

pans, paraissant isomorphes avec le chlorcaloïdes congénères : il s'en distingue par hydrate d'huanokine. sa forme cristalline, par ses propriétés et L'auteur a encore préparé l'iodhydrate, notamment par sa solubilité, ainsi qu'on le le cyanhydrate, le ferrocyanure, le sulfovoit dans le tableau suivant :

cyanhydrate et l'azotate par voie de double a Quin. B Quin. a Cinch. B Cinch. décomposition. Le phosphate obtenu direcEau froide. 400 p. 15000 insol insol. tement est efflorescent. L'acétate donne Eau chaude. 200 730 2500

des cristaux qui rappellent le sulfate. Alcool froid.

45

173 Jd, bouillant.

Le tartrate devient rapidement opaque ; 2

3,7 30 43 Elher.

60
90 insol. 378

l'oxalate est efflorescent. Chloroforme. 6

268 Avec l'iode ct le sulfate on obtient un Les huiles grasses et éthérées dissolvent beau produit rappelant l'héraputite (sulfate la béta-cinchonine; le pétrole est sans ac- d'iodoquinine). On fait dissoudre à 30° C. tion. La dissolution alcoolique dévie à 10 p. de sulfate dans un mélange de 144 p. droite le plan de la lumière polarisée. Les d'acide acétique et 12 P.

d'acide sulluriquc carbonates alcalins la précipitent en blanc; faible, et l'on ajoute 5 p. d'iode qu'on a mais le réactif de M. Oppermann (le bicar- fait dissoudre dans 115 p. d'alcool. Par le bonate de soude) est sans action en pré- refroidissement, il se sépare des lamelles sence d'un peu d'acide tartrique.

sans forme définie, Agité avec de l'éther, le précipité donne (Journ. de pharm. et de chim., sept. 1860.) lieu à deux couches limpides dont la supérieure contient l'alcaloïde.

Une dissolution de celui-ci dans les aci- PROCÉDÉ POUR RECONNAÎTRE, DANS L'ALCOOI., des donne les réactions suivantes :

LA PRÉSENCE DE L'HUILE DE POMMES DE TERRE, Chlorure d'or, précipité jaune soufre.

par M. STEIN.

On sait que l'eau tiède Bichlorure de mercure, précipité blanc à la propriété de développer l'odeur des devenant promptement résineux.

huiles essentielles contenues mème dans Bichlorure de platine, précipité orangé une eau-de-vie qui en parait exemple. soluble dans beaucoup d'eau.

Cette propriété, qui est due sans doute à Iodure de potassium, précipité blanc, id. l'aflinité de l'eau pour l'alcool ordinaire, Eau iodée, précipité rouge brun. se manifeste plus fortement encore, d'après Alcool bromé, précipité jaune.

M. Stein, en remplaçant l'eau par du chloEau bromée, rien.

rure de calcium réduit en petits morceaux; Acide picrique et acide phospho-molylı pour cela on place celui-ci dans un bocal dique, précipité jaune.

et on l'humecte avec l'eau-de-vie à examiPermanganate de potasse est décoloré. ner. On recouvre d'une plaque de verre.

Chlore et ammoniaque, la dissolution de- Bientôt on remarque le goût de betterave vient jaune.

ou d'huile de ponimes de lerre qui devient Acide gallique, précipité blanc jaunâtre. surtout manifeste au bout de quelques

Prussiate jaune, coloration rose de même heures. que les dissolutions de quinine, de cin- Il est bon de ne flairer que de temps à chonine et de quinidine; au contact de autre, afin de ne pas habituer la membrane l'acide sulfurique, la couleur disparait et il olfactive à l'odeur spéciale qu'il s'agit de se produit des précipités qui varient avec reconnaître. (Ibid., nov. 1860.) la nature de la base.

Les réactions de ces quatre alcaloïdes sont tout autres lorsqu'on ajoute du chlore NOTE SUR UNE NOUVELLE PIPETTE, par M. à la dissolution de prussiate.

TRIPIER. – Depuis bien longtemps déjà

. L'auteur n'a pas réussi à obtenir des sels on fait usage à l'hôpital militaire du Grosneutres avec la béta-cinchonine ; tous sont

le fractionnement des

pour

Caillou,

liquides dans les proportions les plus DE L'ANTICHLORE. On désigne sous le minimes en poids ou en volume, d'une nom d'antichlore certains réactifs qui ont pipette compte-gouttes dont M. Dannecy pour but d'enlever soit d'un tissu ou d'une vient, de son côté, de préconiser l'emploi påte (pâte à papier, par exemple), les derpour le dosage des médicaments actifs. nières traces de chlore dont on s'est servi

Cet ustensile consiste en un tube de pour les blanchir, et qu'un lavage insulliverre terminé en pointe à l'une de ses ex- sant n'a pu purger entièrement. L'antitrémités et portant à l'autre, selon la con

chlore est appelé rendre de grands servenance, soit une boule, soit un tube court vices dans toutes les industries où l'on emen caoutchouc fermé par un bout, assez ploie les hypochlorites pour décolorer les épais et élastique pour faire un ressort matières organiques. On sait que dans les sous la pression des doigts.

toiles destinées à l'impression, el que l'on Il est quelquefois nécessaire d'enduire a blanchies au moyen du chlore, la préces ajustages d'une couche de caoutchouc sence de cet agent a l'inconvénient de dissous dans le sulfure de carbone pour en brûler le tissu, pour nous servir d'une exconsolider les soudures très-souvent im- pression consacrée; il peut aussi agir sur parfaites.

les couleurs et nuire à la netteté du dessin. Aucun instrument ne s'est prêté jus- Dans le blanchissage du linge, l'emploi de qu'ici, avec autant de facilité, de sûreté et l'eau de javelle contribue à mettre celui-ci de précision, au dosage des médicaments bientôt hors de service. Dans le blanchiénergiques.

ment en général, la persistance du chlore Au laboratoire il rend extrêmement dans les tissus produit à la longue les effets commode l'ajustage des pesées délicates, les plus fâcheux, il serait à désirer que, de celles que l'on répète si souvent pour dans toutes ces industries, l'usage des anla graduation des éprouvettes, des tubes, tichlores se généralisát. des burelles, etc.

L'antichlore le plus avantageux est, d'aQuand le tube lui-même est gradué, il près MM. Fordos et Gélis, l'hyposulfite de constitue la plus commode des pipeltes soude, qui détruit une quantité de chlore volumétriques.

considérable. L'action de ce sel sur le Le caoutchouc adapté de la même façon chlore donne naissance à du sulfate de à des tubes plus courts et rodés, forme soude, de l'acide sulfurique et de l'acide pour les flacons à réactifs des bouchons chlorhydrique, corps que les lavages enlèdont la partie effilée plonge dans la solu- vent avec une plus grande facilité. Rien n'est lion titrée et permet d'en régler l'emploi à plus facile que de reconnaître la nécessité volonté. Sur chacun de ces bouchons est de l'emploi de l'antichlore; MM. Fordos et inscrit le nombre de gouttes afférent à un Gélis se servent pour cela d'une liqueur gramme du liquide, ce qui peut déjà procu- d'épreuve composée comme il suit : rer des dosages approximatifs tout en ne Amidon.

10 grammes. faisant que des essais qualificatiss sur des Jodure de potassium. 10

Eau.

500 volumes ou des poids déterminés.

Quand on opère, il convient le plus On fait dissoudre à l'aide de la chaleur souvent de comprimer le caoutchouc avant l'amidon dans les 500 grammes d'eau, puis que d'introduire la pointe du tube dans le on ajoute l'iodure de potassium à la liliquide à aspirer; on évite par là de l'agi- queur refroidie. Comme cette liqueur s'alter par le courant de bulles d'air que tère promptement, il sera préférable de la chasse la pression. Si la capacité de la préparer chaque fois qu'on en aura besoin, boule était beaucoup plus grande que celle car elle ne se conserverait pas plus d'une du tube, il faudrait ménager l'aspiration, semaine. de manière à ne pas élever une portion du Or, toutes les fois que l'on mettra quelliquide au contact du caoutchouc lui- ques gouttes de cette liqueur en contact même.

avec une substance quelconque, contenant Quand on débite la solution, les gouttes du chlore à l'état de liberté, il y aura une He sont absolument égales que sous une coloration bleue. En effet, ce chlore décompression uniforme, autrement elles composera une quantité équivalente de varient, mais dans une proportion toujours l'iodure, l'iode sera mis en liberté et cet très-faible et d'ordinaire à négliger. iode formera avec l'amidon de l'iodure

Il est bon de nettoyer complétement le bleu d'amidon. Lorsqu'on aura enlevé la caoutchouc vulcanisé pour enlever les par- plus grande partie du chlore par des laticules de soufre qui se détachent de ses vages à l'eau, on devra ajouter l'antichlore surfaces. (Ibid., nov. 1860 ) par petites portions et essayer de temps

en temps la matière à purifier; lorsquc la

7

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »