Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

touri le cerclc épidermique qui entoure Avec une petite lime on divise l'ongle del'ulcère, et modifier l'ulcère lui-même, puis sa racine jusqu'à son bord libre, pasoit avec lc nitrate d'argent, soit avec la rallèlcmentau bord enfoncé dans les chairs. teinture d'iode on avec le fer rougc. Les On a ainsi un petit segment d'ongle longimêmes moyens conviennent encore quand tudinal de quelques lignes de largeur. Ce l'ulcération est plus profonde. Enfin, à une premier temps de l'opération est avec période plus avancée, c'est-à-dire lorsque avantage confié aux soins du malade luiles os sont cariés ou nécrosés, il faut ex- même, qui l'accomplit à son aise, peu traire les séquestres ou praliquer la résec- à peu , evitant ainsi les terreurs qu'iotion ou l'ampulation des os malades, sui- spire toujours l'intervention du chirurvant la gravité du mal. Dans tous les cas, gien. il faut avoir soin de soumettre les malades Il ne reste plus alors qu'à saisir la porà un traitement général propre à combat- lion cernée avec une pince à disséquer ; et tre la diathèse qui a donné lieu au déve- comme elle était d'avance détachée, on n'a loppement du mal ou l'état de cachexie besoin, pour l'amener et l'extraire, que qui est venu le compliquer.

d'un très-léger degré de force. (The Lan(Journ. médic. de Toulouse et Revue de cet, 9 août 1856, p. 180.) thérap. médico-chirurg.)

Fort peu douloureuse, en effet, et simplification heureuse d'un procédécruel,

cette petite opération ne doit cependant TRAITEMENT DES PLATES ANATOMIQUES PAR

conserver que le rang d'un perfectionnedes Lotions D'EAU CHLORÉE., - Pour préve applicable à tous les cas; son résultat, en

ment. Elle ne peut avoir celui d'un moyen nir et combattre les accidents si graves déterminés souvent par les plaies analo

cffet, n'est qu'un soulagement momentané,

car lorsque le bord extrait repousse, il remiques, M. Nonat conseille de laver la plaic insectée avec une solution de chilore pousse dans sa direction vicieuse primitive

si l'on n'a soin de le maintenir relevé. liquide ; ce médicament a pour effet dc neutraliser le virus sur place et même Mais, d'ailleurs, soit coming simple sedadans le torrent circulatoire lorsqu'il y a

tif de souffrances parfois intolérables, soit déjà pénétré par absorption. și la plaie la cure radicale , on ne peut que rendre

comme préparant à l'opération qui amène date de quelques jours et a donné lieu déjà à des symptômes généraux, les lotions justice à l'ingénicuse modification de M. chlorées réussissent encore à enrayer la

Gallway. marche des accidents qui ne sont pas dus

(Garette hebdom, de méd. et de chir.) à l'infection purulente. Il est bon, dans ces cas, d'associer aux lotions des inspirations chlorécs. Porté dans l'économie par la voie

DE LA TEIGNE FAVEUSE ET DE SON TRAITEde la circulation et par la voie de la respi

MENT, PAR L'EMPLOI TOPIQUE DE L'HUILE DE ralion, le chlore va détruire la matière

NAPHTE ; par M. CHAPELLE. Pour putride dans le sang et la disparition des

comballre celle hideuse maladie, j'ai cheraccidents se fait successivement. Depuis ché depuis longtemps des moyens à la fois 1830, M. Nonat a eu plusieurs fois et dans plus rapides, plus certains que ceux qu'on des cas très-sérieux l'occasion de constater

emploie d'ordinaire, et qui fussent exempts les heureux résultals obtenus par ce mode

de ces douleurs violentes que fait paitre la de traitement.

cautérisation ou l'arrachement des che. (Gaz. des hôpilaux et Gaz. med. de Lyon.)

veux. L'huile de naphle appliquée sur les surfaces pustuleuses préalablement ouver

les et débarrassées du liquide crémeux SIMPLE ET PACILE TRAITEMENT DE L'ONGLE qu'elles contiennent, est l'agent abortif le INCARNÉ; par M. GALLWAY. Ce pro- plus efficace que l'obscrvation et l'expécédé n'est donné qu'en vue de remplacer ricnce m'aient fait reconnaitre. Voici comJa douloureuse avulsion que l'on nc prali- ment je procède : que guère que comme moyen cxtrême, et D'abord je fais couper ras tous les ebequi s'exécute après avoir enfoncé de vive veux qui avoisinent la zone morbide et forcc une branche de ciseaux pointus sous appliquer ensuite à leur place des cata. l'ongle, qu'on divise alors par son milieu plasmes de farine de graine de lin pour pour en arracher ensuite chaque moitié faire tomber les croûtes faveuses. Une l'unc après l'autre.

fois la peau débarrassée de ces productions Cette opération, vraiment barbare, doit, croûteuses, je fais enduire la surface de. selon M. Gallway, faire place à celle-ci. nudéc d'une légère couche d'huile de

haphte que recouvre ensuite une com- portion indiquée par la sensibilité du mapresse de flanelle. Un serre-tête en taffetas lade. (Journal des Conn. med. et pharm.) gommé, destiné à envelopper toute la surface du cuir chevelu , complète le pansement,

NOUVEAUX FAITS DE HERNIES ÉTRANGLÉES Deux fois par jour, le matin et le soir, RÉDUITES SOUS L'INFLUENCE DE L'ACTION DU je prescris l'application de l'huile de naphte. CAFÉ. La kélotomie est toujours une A chaque pansement, il importe de net. opération grave et l'on conçoit que les toyer la surface malade avec de l'eau de praticiens soient sans cesse à la recherche savon, afin de mieux enduire la pcáu de de médications propres à en prévenir la la substance huileuse. Mais le point im- nécessité. Dans notre tome XXIII, p. 45, portant de l'opération est celui-ci : il faut nous avons reproduit l'observation du examiner chaque fois et avec le plus grand docteur Triger d'une hernie inguinale soin la surface du cuir chevelu; pour voir étranglée réduite sous l'influence de l'acsi cette partie de la peau ne porte pas lion exercée par une forte infusion de quelques petites pustules faveuses dont la café. Nous rapprocherons de ce fait les disparition est toujours indispensable à la deux observations suivantes qui viennent curation de la maladie. Si l'œil découvre d'être communiquées au Bulletin de théra. quelques-uns de ces points blancs, il faut peutique (N° du 18 juillet), par M. docalors, non pas enlever la pustule comme teur Carrère, de Marnac (Gers). par la méthode épilatoire, mais seulement «Obs. I. Le 24 mai dernier je fus appelé la perforer avec la pointe d'une épingle à une campagne des environs de notre ordinaire et enlever ensuite la matière petite ville pour donner mes soins à une puriforme qu'elle contient. Cela fait, on femme atteinte d'étranglement herníaire. étend sur la peau une nouvelle couche Cette femme, âgée de 62 ans, avait vu d'huile de naphte. De la sorte on arrive à apparaitre sa hernie, il y a deux ou trois éteindre promptement la poussée pustu- ans, à la suite de travaux pénibles. Comme leuse à mesure qu'elle se produit. L'évo- l'intestin était libre et se réduisait facilelution des pustules faveuses est, comme je ment, chaque fois qu'il sortait, la malade l'ai bien constaté, successive au lieu d'être n'avait jamais voulu se résoudre à porter simultanée. Aussi importe-t-il de mainte- un bandage, malgré les recommandations nir les cheveux coupés ras autour de la pressantes de son médecin. Le 23, dans partie malade, afin de mieux observer le la matinée, la hernic, qui était maintenuc développement des pustules et les détruire seulement par une servictte, sortit de à leur origine. L'huile de naphte exerce nouveau, et toutes les tentatives pour la ici une action abortive spécifique. Elle li. faire rentrer surent inutiles. Quelques mite en effet au point affecté sa puissance heures après, de légères douleurs commen. modificative, sans exercer au delà une in cèrent à se faire sentir; elles ne tardèrent fluence destructive, comme le produisent pas à devenir de plus en plus vives, et les substances corrosives. Aussitôt qu'on a tous les symptômes de l'étranglement sc fait cesser, par l'application directe de déclarèrent. A mon arrivée, je trouvai la cette huile, la poussée pustuleuse, les che- malade en proie à des souffranccs exces. veux reprennent leur développement nor- sivement intenses. Le moindre attouchemal. Ceite peau, qui auparavant ne pré- ment, la plus légère pression exercée sur sentait qu'une croute épaisse à odeur fé- la hernie, qui était très-dure et du volume tide, à aspect sale, sc recouvre rapidement d'un euf de poule, provoquaient des doude cheveux aussi épais, aussi consistants leurs très-vives. Les vomissements perqu'avant l'apparition de la maladie. sistaient depuis la veille au soir, et, vers

Il est plusieurs personnes dont le cuir le matin, il y avait eu rejet de matières chevelu est profondément altéré ou dont stercorales. C'est l'apparition de ce noula sensibilité particulière est très-dévelop. veau symptôme qui avait décidé la malade pée, qui ne peuvent supporter, sans de à réclamer l'assistance d'un médecin. L'imgrandes souffrances, le contact de l'huile possibilité de pratiquer le taxis m'engagea de naphte pure. Dans ce cas, pour miti- à essayer le procédé de M. Durand. Comme ger l'action trop vive de celte substance, je n'avais pas présentes à la mémoire les je fais mêler à l'huile de naphte une huile doses indiquées par notre confrère, j'ordont l'action se rapproche de la précédente, donnai de faire une infusion de café, mais dont l'effet irritant est moins pro- comme on le prépare pour les usages de la noncé. L'huile de cade est celle qui m'a table, et j'en prescrivis une tasse tous les paru devoir être préférée. Je prescris le quarts d'heure. Je quittai la malade, remélange de ces deux huiles dans une pro- commandant qu'on vint me prévenir si les

[ocr errors]
[ocr errors]

symptômes persistaient et si la hernie prises. Le lendemain Mme X... reprend n'était pas rentrée au bout de trois ou son bandage, qu'elle promet de ne plus quatre heures. Je restai sans nouvelles quilter, et vaque à ses occupations habipendant la soirée ; aussi, le lendemain de tuelles. bonne heure, je me hâtai d'aller voir la Ces deux faits ne sont pas de nature à malade. Quel ne fut pas mon étonnement trancher la question de l'efficacité de l'acde la trouver devant la porte de sa maison, tion du café dans l'étranglement herniaire; occupée à donner à manger à sa volaille. toutefois ils suffiront, ajoutés à celui du Elle me raconta alors qu'après avoir pris docteur Triger, pour provoquer de noula quatrième tasse de café elle avait senti vcaux essais. Rien ne s'opposerait d'ailquelques légers gargouillements, et que leurs à ce que l'on vint en aide à cette ceux-ci devinrent plus forts et plus fré- action par la position du malade, c'estquents jusqu'à la neuvième tasse , époque à-dire en le plaçant sur un malelas à laquelle la hernie rentra spontanément. ployé en double, afin d'élever forteQuelques coliques persistèrent une partie ment son bassin, et même en pratide la nuit; elle s'était enfin endormie pour quant des onctions de pommade à la bellase réveiller complétement guérie.

done sur la tumeur. L'expérimentation Obs. II. Trois jours après, le mercredi n'est permise qu'autant qu'elle ne saurait 27 mai, on vint mc prier de passer à la nuire au malade; or, nous sommes appegendarmerie de notre ville pour visiter lés rarement au début des accidents. Les Mme X..., en proie à de violentes coliques. malades sont parvenus souvent à réduire Celle dame, âgée d'environ 55 ans , d'une eux-mêmes leur bernie, et ils espèrent robuste constitution, est affectée depuis toujours en triompher. Trop souvent, quelque temps d'une hernie crurale droite, · lorsque nous arrivons près d'eux, ce n'est Il y a deux mois, celte hernie s'étrangla; pas trop alors de toutes les ressources de appelé quelques instants après l'accident, l'art pour leur éviter une opération san. j'en operai la réduction par le taxis. Le glante. ) mercredi matin, notre maladc se lève à cing heures pour travailler à son jardin; son bandage la gênant un peu, elle l'enlève et reprend son travail, mais la protrusion DE L'EMPLOI DE LA STRYCKNINE CONTRE LA de l'intestin a lieu aussitôt. Quelques HERNIE ÉTRANGLÉE; par A. GARCIA LO. coliques se manifestent et sont accompa- PEZ. Une femme de 50 ans portait, gnées d'un besoin d'aller à la garde-robe. depuis longtemps, une petite hernie cruMne X... rentre chez elle, fait préparer rale du côté droit, contre laquelle elle un bain; mais à peine y est-elle depuis n'employait aucun bandage, ignorant la quelques minutes qu'elle éprouve une nature de cette tumeur qu'elle réduisait syncope. A sept heures et demie les vomis. ordinairement avec facilité. Ayant été apscments se manisestent. Je vois la malade pelé près d'elle il y a quatre ans, je trouà onze heures; la hernic présente, comme vai cette hernie, du volume d'une noix, la première fois que je l'avais vue, le vo- étranglée, avec douleur et tiraillements lume d'un auf de pigeon; elle est très- . locaux, et tout le cortege des autres dure. J'essayc, mais inutilement, de la symptômes généraux ; l'anxiété et les faire rentrer. Les bons effets que j'avais vomissements étaient des plus pénibles. Je obtenus du café, dans le cas précédent pratiquai le taxis pendant longtemps sans m'engagent à tenter un nouvel essai. J'or- résultat. J'employai ensuile les frictions donne donc de fairc infuser 280 grammes avec la pommade de belladone, les cata. de café en poudre dans douze tasses d'eau plasmes émollients, un grand bain tiède ; bouillante, à prendre par tasse de quart et à l'intérieur, les antispasmodiques, l'od'heure en quart d'heure. Je fais remettre' pium et la belladone pour combattre les la malade au bain pendant qu'on prépare vomissements et les autres symptômes le café. A une heure après-midi, je re- nerveux. Néanmoins, je n'oblins aucun viens voir la malade. Deux tasses seule- effet de ces divers moyens durant 36 beument ont été prises , et déjà quelques gar- L'état de la malade s'aggravait de plus gouillements se sont sentir; néanmoins en plus : outre les vomissements coatiles douleurs sont aussi vives et la malade nuels, l'anxiété et l'agitation, le pouls de fait appliquer sur sa lumeur unc feuille de venait petit et fréquent, et des attaques mauve trempée dans de l'huile chaude. A hystériformes se manifestèrent. Je ne crus Irois heures je revois encore la malade et pas devoir différer davantage l'opération, je constate que la hernie vient de rentrer. et je me disposais à l'exécuter, lorsque je Sepe à huit tasses de café avaient été dis à mon aide : « S'il y avait une force

res.

[ocr errors]

, dans le ventre qui tiråt sur l'intestin, la Anne-Marie J..., 24 ans, rachitique, , hernie se réduirait facilement : or donc, petite de taille, primipare, à terme de , la strychnine ayant la propriété de dé

grossesse, entre à la Maternité, le 3 no, velopper des contractions du tissu mus- vembre dernier, à 9 heures du matin ; le

culaire, peut-être développerait-elle col utérin est ouvert d'un doigt, long et į daus la hernie un mouvement contrac- souple, les eaux écoulées depuis la nuit. i tile favorable à sa réduction. ) Ayant La colonne rachidienne est sans déviaréfléchi un moment à cet égard, j'em- tion latérale, mais il y a une forte enselployai ce médicament de la manière sui- lure; les muscles sacro-lombaires sont vante :

très-développés, la hanche droite un peu Ayant dissous 25 milligrammes de plus élevée que la gauche, le bassin trèsstrychnine dans 250 grammes d'eau distil.

large transversalement, les fémurs déviés lée, j'en administrai la moitié en lavement,

en dehors, les genoux en dedans, les tibias et aucun phénomène sensible ne se mani

en avant. Par le toucher, on constate que festant, j'administrai l'autre moitié un

les parois cotyloïdiennes sont enfoncées, quart d'heure après de la même manière.

et l'on arrive avec toute facilité à l'angle Quelques minutes après, la malade éprou- sacro-vertébral. Le rétrécissement est tel va un tremblement général, une constriction de la mâchoire inférieure et tous les

qn'on peut, à l'aide des doigts médius et

index, faiblement écartés, atteindre simulsignes d'une intoxication légère. Ayant

tanément le promontoire et la face interne alurs pratiqué le taxis de nouveau et pressé de 'la' symphyse des pubis. L'enfant est légèrement la tumeur entre les doigts, elle vivant et se présente par le sommet. se réduisit aussitôt complétement. On donna immédiatement un autre lavement quelques procédés de mensuration, on ob

Voulant faire un examen comparatif de tiède opiacé, préparé d'avance, et tous les symptômes développés par la strychnine "locque 3 pouces 3 lignes; avec le pied

tient avec le compas d'épaisseur de Baudedisparurent sans laisser de traces fâcheuses. La malade fut bientôt rétablie, et

français, 3 pouces; avec l'instrument de ayant contenu sa hernie avec un bandage, mètre universel, 20 lignes, pour l'étendue

Coutouly, 21 lignes ; enfin, avec le pelviaucun accident ne s'est reproduit depuis du diamètre antéro-postérieur du détroit (Espana medica).

abdominal, Dans ce cas, tous les médicaments ad. ministrés avant la strychnine ayant été

Dans cette occurrence, il n'y avait que vomis, il n'y a pas licu de s'en occuper.

deux choses à faire: l'opération césarienne Sans pouvoir affirmer que la strychnine a

ou l'embryotomie. La femme se décide déterminé la réduction, ou s'il n'y eut là pour celte dernière opération ; mais le qu'une simple coincidence, le fait n'en est

moment de la délivrer n'était pas encorc pas moins curieux et intéressant en ce qu'il est uniquc dans la science. C'est en

Dans la nuit du 8 au 9, les douleurs le répétant avec toutes les précautions sont faibles, irrégulières dans leur relour. qu'exige un médicament aussi énergique Elles augmentent dans la matinée, mais le qu'on jugera si, en effet, il facilite la récol, ouvert de deux doigts, reste dur et duction des bernies par la rétraction de résistant. On perçoit encore distinctement l'intestin.

les bruits cardiaques de l'enfant. Prescrip(Journal des Connaiss. méd. et pharm.)

tion : bain prolongé avec injections vaginales continuelles. Le soir, nul progrès ;

les bruits du caur du fætus ont cessé. RÉTRÉCISSEMENT CONSIDÉRABLE DU BASSIN;

Demi-bain, injections. ACCOCCHEMENT SPONTANÉ; par le docteur Dans la nuit du 9 au 10, les douleurs HYERNAUX, chirurgicn en second à reviennent toutes les demi-heures, sans. l'hôpital de la Maternité de Bruxelles. que l'orifice utérin s'ouvre plus que la Il y a quelques mois pous avons été témoin vcille. Bain général d'une heure avec ind'un accouchement des plus remarquables jections. et qui est bien propre à nous inspirer Le 11 au matin, le col s'efface davancertaine confiance dans les ressources de la cage sans qu'il y ait pourtant plus de dilanature lorsque, appelé un peu tard pour talion ; une odeur fétide s'exhale du vagin. pratiquer l'avortement médical, on vou- Dans l'après-midi, le pouls s'accélère, la drait encore cependant recourir à cette femme éprouve des frissons et elle a des opération, comptant sur la réductibilité de vomissements verts poracés. A 6 heures la tête, alors plus molle et plus compres- du soir, l'ouverture du col est large sible qu'à terme. Voici le fait :

comme un gros sou et on y constate plus

venu.

[ocr errors]

dc souplesse ; les douleurs deviennent Le soir, pouls febrile, matrice dure et expulsives.

sensible : 8 sangsues à l'hypogastre; caOn attend une dilatation plus grande, taplasmes; diète. et l'opération est fixée à 8 heures du soir. Le 14, pouls légèrement accéléré; lan

Tout était disposé pour faire la section gue fraiche; ventre ballonné, indolent ; crânienne lorsque, sous l'empire d'énergi- lochies fétides ; diarrhée moindre; transques contractions et au grand étonnement piration toute la nuit. Sulfate de quide plusieurs praticiens et d'un grand nain- nine; frictions ; injections ; soupe à la bre d'élèves, la tête est spontanément ex- bière avec de la farine. Le soir, accélérapulsée, nonobstant l'angustie pelvienne tion du pouls. considérable que tous ceux qui étaient Le 15 au matin, la malade a eu des frisprésents avaient pu reconnaitre. Seule- sons suivis de chaleur; le ventre reste ment on est obligé de dégager le tronc à ballonné, mais indolent, les lochies sont l'aide du crochet mousse passé dans l'ais- moins odorantes; il n'y a plus de diarselle postérieure.

sbée. - Mème traitement que plus haut. L'enfant est très-volumineux, mais dans Les 16 et 17, même élat; de plus, tous un état de putrésaction déjà très-avancée. bronchique, råles muqueux dans la poiLes os de la voûte et même de la base du trine. Traitement ut suprà , avec addicrâne étaient mobiles, complétement dis- lion d'une potion expectorante kermésociés au point qu'en incisant le cuir che- i disée. velu, les pariétaux, tout à fait détachés, Les 18 ct 19, fréquence du pouls, ventre en sont tombés. Grâce à celle décomposi- insensible et moins ballonné; lochies de tion, la tête avait pu se mouler sur la nouveau fétides ; la diarrhée reparail. – filière pelviennc, s'y accommoder et la , Suppression du kermès ; continuation du franchir malgré le grand rétrécissement sulfate de quinine dans unc potion diacodont elle était le siége.

dée; trois frictions par jour; laitage. Le placenta reste adhérent; craignant . 4. Du 20 au 23, légère amélioration; pouls quc son séjour dans l'utérus ne soit, dans moins fréquent, langue bonne, ventre incette circonstance, une cause d'infection, sensible et plus souple; lochies moins féon exerce, mais en vain, des tractions sur tides; plus de diarrhéc.— Suppression de le cordon, en même temps qu'on presse la quinine et du sirop diacode ; on continue sur le fond de la matrice. On administre les frictions et les injections vaginales; ensuilc le seigle ergoté à la dose de 6 grains, laitage avce farine et un jaune d'æuf. en trois paquets, sans que le délivre soit Le 24, état moins satisfaisant; accéléra. encore expulsé. Enfin, on veut aller lc. tion du pouls; langue chaude, ballonnedécoller, sans plus de succès, la main dé- ment du ventre, lochies presque nulles ; licate de la mailresse sage-femme ne pou- selles liquides. — Injections avec sonde à vant même passer à travers le resserre- demeure; trois frictions par jour; lait de ment considérable du détroit supérieur. poule, soupe maigre.

N'étant plus géné par la présence de la A dater de cette époque, le mal a toutête fatale, on renouvelle la mensuration. jours empire, et, malgré les frictions nomM. le professeur Pigeolet, présent à l'ac, breuses, jamais on n'a pu produire la salicouchement, et désireux d'apprécier le vation. La malade a succombé le 28 a0 degré de viciation, réapplique lui-même matin. le pelvimètre de Coutouly, qui rapporte Autopsie. - Liquide séro-sanguinolent encore 21 lignes.

dans la potrine et dans l'abdomen; légère La femme est isolée.

injection du péritoine; contusion très-forte Le lendemain, on trouve l'arrière-faix avec ecchymose à la base sacrée et à la expulsé spontanément et exhalant une paroi vaginale correspondante, où il s'est odeur des plus infectes. Le pouls est calme, fait une ouverture par suite de la formala langue un peu chaude, mais humide, le tion et de la chute d'une escharre dont on ventre légèrement sensible. Injections aperçoit encore les débris et qui ne peut chlorurées toutes les deux heures avec être que le résultat de la pression de la sonde à demeure. Le soir, selles liquides. téte sur cette région et des efforts qu'a faits Lc 13, nuit calme, pouls pelit, mais la matrice pour l'expulsion du produit

. non accéléré, langue bonne, ventre bal- L'étendue du diamètre sacro-pubien, prise lonné, indolent, lochies félides, diarrhée. avec le compas boutonné, mesure exacte. -- Cataplasme sur l'abdomen; frictions ment 20 lignes. mercurielles à la face interne des jambes (La Presse médicale belge, No 26) et des cuisses; injections chlorurées souvent répétées; diète.

« PrécédentContinuer »