Images de page
PDF
ePub

ciable à la palpation, ou tout au plus l'existence d'une lumeur siégeant constamment à droite, à direction transversale et d'un très-petit diamètre, et plus tard, s'il se pro. duit une perforation de l'appendice, les signes de la péritonite, ne permettront dans aucun cas de confondre la phlegmasie du diverticulum cæcal avec la ganglionnite;

3° Chez la femme, la tumeur formée par l'ovaire en: flammé se distinguera de la tumeur ganglionnaire par sa position, sa direction, sa mobilité et l'indépendance dans laquelle elle se trouve vis-à-vis des ganglions cruraux;

4° Le phlegmon des ligaments larges, qui n'est qu'une extension du phlegmon péri-utérin, offre à la palpation abdominale une lumeur oblique, parallèle au pli de l’aine, douée d'une certaine mobilité, coincidant presque toujours avec un déplacement de l'utérus que l'on constatera par le loucher vaginal et par les signes d'une compression exercée sur les organes voisins;

5° La péritonite aiguë circonscrite aura bien la douleur vive et parfois superficielle de la lymphadénite ; mais outre que cette dernière n'atteindra que rarement le même degré d'acuité et ne sera pas pongitive, on s'apercevra que la paroi douloureuse ne repose sur aucune tumeur anormale. Les phénomènes généraux seront aussi d'un grand secours. Le frisson initial, l'expression de la face, l'état du pouls, la constipation opiniâtre, les vomissements, sont, parmi les symptômes bien connus de la peritonite, ceux qu'on sera le plus certain de ne pas rencontrer dans l'inflammation ganglionnaire. Il ne sera d'ailleurs nécessaire de recourir à ces signes distinctifs que pour autant que la peritonite se soit développée précisément au niveau du point occupé par les ganglions iliaques externes.

Une inflammation chronique du péritoine peut agglu

tiner des anses intestinales au niveau des régions iliaques et simuler une lumeur solide. Mais la formation lente de cette masse, l'irrégularité de ses contours, la sonorité qu'elle conserve à la percussion profonde, sussiront tou. jours pour éloigner toute méprise. On percevrait presque constamment aussi, dans ces cas, la crépitation amidonnée, ce signe précieux des épanchements plastiques du péritoine dont on doit la connaissance à Bright;

6° Le phlegmon circonscrit des parois abdominales, avant que l'empâtement et la rougeur n'aient envahi le tégument, se distinguera par le siége exclusivement superficiel de la douleur, la transition insensible du tissu malade au tissu sain, l'élévation de température de la peau qui recouvre les tissus enflammés, le son clair que donnera la percussion profonde quand on pourra la pratiquer. Plus tard, la rougeur de la peau, l'empåtement périphlegmoneux, la fluctuation viendront lever tous les doutes.

Certaines lésions non inflammatoires peuvent offrir avec la lymphadénite aiguë quelques points de ressemblance. Nous signalerons seulement, parmi elles, l'invagination intestinale et l'engouement.

Une portion d'intestin invaginée formera parfois dans l'abdomen une tumeur rénitente, allongée qui, dans les premiers moments, pourrait en imposer pour une adénite si l'on ne se rappelait que la tumeur intestinale est douée d'une mobilité dont la tumeur ganglionnaire nous a toujours semblé dépourvue, qu'elle est complétement indépendante des ganglions cruraux, et que si la tumeur ganglionnaire peut donner lieu exceptionnellement à des symptòmes d'étranglement intestinal, son développement précède toujours d'assez longtemps l'apparition de ces symptômes.

L'engouement intestinal simple se caractérise par la

[ocr errors]

consistance påleuse, la mobilité et la divisibilité de la lumeur stercorale. Celle-ci est indolore tant qu'elle ne se complique pas d'entérite ou d'entéro-peritonite, tandis que l'adénite occasionne des douleurs dès le début. Enfin, les lumeurs stercorales se forment de préférence chez les sujets habituellement constipés.

Il nous parait tout à fait inutile de rechercher les caractères différentiels qui séparent l'adénite aiguë des ganglions iliaques externes de ces nombreuses tumeurs bétérologues ou paratopiques dont la palpation peut révéler l'existence dans la grande cavité pelvienne. Les données anamnestiques et la lenteur de leur évolution seront pour le praticien des indices assez sûrs pour qu'il soit superflu d'insister sur les autres.

On nous saura peut-être gré de réunir, à la fin de notre étude, sous une formule concise, les éléments séméiologiques qui caractérisent essentiellement l'adénite aiguë protopathique des ganglions iliaques externes, et qui se trouvent épars dans les observations que nous avons rapportées :

Développement rapide et spontané d'une tumeur occupant le trajet et suivant la déviation des vaisseaux iliaques externes ; affectant une forme oblongue, pouvant aller jusqu'à 8 centimètres dans le sens de son plus long diamètre, mais n'atteignant que des dimensions moitié moindres dans le sens de son petit axe, et produisant, lorsqu'elle atteint ce volume, une tumefaction sensible de la paroi abdominale antérieure dans le point qui lui correspond. La surface en est légèrement bosselée ; son extrémité supérieure se perd à quelque distance de l'ombilic ; l'extrémité inférieure se continue insensiblement avec les ganglions cruraux qu'on trouve parfois engorgés. La douleur, sourde au début et généralement circonscrite, va en s'accentuant graduellement au fur et à mesure que la tumeur se développe; elle est tensive et s'exaspère par la pression. On observera parfois une rétraction non douloureuse du membre pelvien correspondant, et, exceptionnellement, des phénomènes d'étranglement intestinal.

Réaction fébrile nulle ou presque nulle. Marche aiguë régulière. Terminaison par résolution.

Cette affection se rencontre spécialement chez les sujets lymphatiques et affecte une prédilection marquée pour le côté droit.

Justifions maintenant en deux mots le point de vue restreint sous lequel nous avons cru devoir envisager une lésion qui ne forme elle-même qu'une infime variété parmi les maladies du système lymphatique, car on pourrait nous faire un reproche d'avoir consacré de trop longues pages à l'étude de son diagnostic.

Nous avons concentré notre attention sur ce point parce que nous avons pensé qu'une diagnose circonstanciée de celle affection mettrait entre les mains du praticien le moyen le plus propre à lui faire reconnaitre de nouveaux cas et à enrichir par conséquent de nouvelles observations le chapitre encore si pauvre des adénites viscérales. En attendant que ces recherches futures aient réuni les documents nécessaires pour écrire une histoire complète de la lymphadénite aiguë protopathique des ganglions iliaques externes, nous croyons avoir fait chose utile en consignant ce qu'il nous a été donné d'observer dans les limites étroites de notre pratique, el nous avons voulu, en bornant ainsi le champ de nos investigations, obéir au sage précepte des anciens :

Sumite materiam vestris qui scribitis æquam viribus...

[ocr errors]
[ocr errors]

Roubaix. — Nouvelles recherches sur la nature fonctionnelle des racines du nerf pneumo-gastrique et du nerf spinal, par M. Van Kempen.

La collection des MÉMOIRES DES CONCOURS ET DES SAVANTS ÉTRANGERS se compose, à ce jour, de 6 vol. in-40.

Ces volumes contiennent :

Le jer, De la chlorose et de l'anémie ; par M. E. De Bruyn. De la chlorose et de l'anémie par MM. Becquerel et Rodier. Des mesures et des précautions à prendre pour la conservation de la santé des détenus dans les maisons pénitentiaires soumises au régime de la séparation complète; par M. R. Chassinat. - Des moyens les plus propres à conserver la santé des détenus soumis au régime de l'emprisonnement individuel; par M. C.-A. Diez. – Des usages agricoles du sel; par M. Desaive. – Essai sur l'emploi thérapeutique des ferrugineux; par M. Jacques. — Recherches sur la structure intime du poumon de l'homme et des principaux mammifères; par M. Rossignol. Le 2, Du traitement des fractures des membres; par M. J. Crocg.

De l'albuminurie ou maladie rénale de Bright; par F.-5. Malcorps.

Essai sur l'influence que les sciences physiques et chimiques ont exercée sur la connaissance de la nature intime et sur le traitement des maladies; par M. Saucerotte. - Résumé de l'influence que les sciences chimiques et physiques ont exercée sur la connaissance de la nature intime et sur le Traitement des maladies; par M. Rey. - De l'auscultation et de la percussion appliquées aux maladies de poitrine du cheval; par M. J. Crocq.

Le 3o, Des moyens d'éviter les amputations et les résections osseuses ; par M. Decaisne. - Recherches sur le lait; par MM. Joly et Filhol,

Des évacuations sanguines dans les maladies fébriles; par M. A. Aillaud. - Recherches sur l'état sanitaire des houilleurs pendant la période de salubrité des mines en Belgique; par M. Martin Schoenfeld. Du régime dans les maladies aiguës; par M. Marotte.

Le 4, Essai sur l'état puerpéral, la nature et le traitement des maladies auxquelles cet état prédispose; par M. le docteur Laurent.

Le 5e, Observations pratiques sur la valeur de la macération et de la lixiviation au point de vue de la préparation des teintures alcooliques; par M.J. La

Mémoire sur les hernies ombilicales congénitales; par M. le docteur Debout. - Étude sur les maladies particulières aux

ouvriers mineurs employés dans les exploitations houillères en Belgique; par M. le docteur Hyac. Kuborn. Note sur la grandeur apparente des objets vus au moyen des instruments d'optique; conditions qui doivent présider à l'appréciation de leur pouvoir amplifiant, par M. Giraud-Teulon. De l'opium dans la pratique obstétricale; par M. Bribosia.

Recherches physiologiques sur la formation de globules du sang, par M. L. Miot.

Le 6, Esșai sur l'histoire de la médecine Belge contemporaine; par M. Léon Marcq. – Étude pathogénique de la glucosurie; embrassant l'histoire, les causes, la nature et le traitement de ce symptôme morbide; par M. Émile Bertin. - Etudes sur J.-B. Van Helmont, par M. W. Rommelaere. - J.-B. Van Helmont, sa biographie, histoire critique de ses œuvres et influence de ses doctrines médicales sur la science et la pratique de la médecine jusqu'à nos jours; par M. J.-A. Mandon.

Le 7 (1er fasc.), Topographie médicale et statistique démographique de Bruxelles (1864-66) par M. le docteur E. Janssens.

Chaque volume se vend au prix de 10 frs.
Les fascicules ne se vendent pas séparément.

Le BULLETIN DE L'ACADÉMIE se compose actuellement de deux séries. La troisième est en voie de publication et commence l'année 1867.

La première série (année 1841-1857) comprend seize volumes in-80 de 800 pages au moins, et une table générale des matières et des auteurs en un volume.

La seconde série (1858–1866) se compose de neuf volumes in-80. — Chaque volume contient le compte rendu des séances académiques pendant une année.

La collection de la première série se vend au prix de 6 frs. le volume, la table en sus, et la seconde série, au prix de 10 frs. le volume.

Exposé des travaux de l'Académie royale de médecine de Belgique, pendant Ja période 1844-1866, publié à l'occasion de la célébration du XXVe anniversaire de la fondation de la Compagnie. In-8° de 719 pages, 5 frs.

neau.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

« PrécédentContinuer »