Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

116 De Marseille & la Rochelle,
84 De Genève,
96 De Bourg en-Bresse,
157 De Venise,
146 | De Gênes , Milan & Piémont,

95 De Bafle, Berne, Francfort & Nurembergs 304 De Londres.

Onziéme Tablo.

100 H de Balle, Berne, Francfort & Nu

remberg , sont égales à 117 De Lyon, 102 "De Paris, Amsterdam , Besançon, & Strafe

bourg, 98 De Rouen, 1123 De Toulouse, Montpellier & Avigaon, 1125 De Marseille & la Rochelle,

91 De Genève, (103 De Bourg-en-Bresse, 1168 De Venise, 157 } De Gênes, Milan & Piémont, 107 D’Anvers, III De Londres.

1

Douziéme Tablea

100 # de Londrés font égales à 105 De Lyon 91 De Paris, Amsterdam , Besançon & Straf

bourg, 88 De Rouen, 110 De Toulouse, Montpellier & Avignon,

112 De Marseille & la Rochelle , 88 De Genève, 92 De Bourg-en-Bresse, 151 De Venise, 141 De Gênes, Milan & Piémont, 96 D'Anvers, 89 | De Balle , Berne, Francfort & Nuremberg.

Usage des Tables précédentes. Pour se servir des Tables ci-devant; par exen. ple, si on veut sçavoir combien il faut de livres du poids d'un lieu

pour

faire roo livres dans un autre lieu, il faut chercher la Table où est le lieu duquel on demande le ioo; comme si on demande combien il faut de livres de Montpellier pour faire 100 livres du poids de Paris, on regarde la Table où Paris est en tête, & descendant vis-à-vis de Monta pellier, on voit qu'il y a 121, qui montre qu'il faut 121 livres dupoids de Montpellier , pour faire 100 livres du poids de Paris.

Autre Exemple On veut sçavoir combien il faut de livres du poids de Marseille pour faire 100 livres du poids d'Avignon, il faut regarder la Table ou Avignon eft en tête , & descendant vis-à-vis de Marseille voit qu'il y a 102, c'est-à-dire , qu'il faut 102 H du poids de Marseille pour faire 100 # du poids d'Avignon; & ainsi des autres.

Après avoir donné les Tables ci-dessus, par lesquelles , sans avoir recours aux Regles , on voit le rapport qu'il y a du 1oo de H de poids d'un lieu à un autre lieu contenu dans la même Table ; maintenant fi l'on n'a point en mains ces Tables, & que l'on fcache seulement le rapport ou la correspondance des poidsde chaque lieu à l'égard de 100 de Paris ou autre endroit, & que l'on veuille sçavoir combien il faut de livres d'un lieu pour faire soo liv, à un autre lieu.

on

Par exemple, fion vouloir sçavoir combien il faut de i de Marseille pour faire 100 # d'Avignon, on voit à la premiere Table où Paris est en têre , que 100 H de Paris sont égales à 121 d'Avignon, & à 123 de Marseille; c'est pourquoi il faut dire :

Śi 121 H d'Avignon valent 123 de Marseille combien 100 H d'Avignon ; faisant la Regle de Trois felon le précepte, on trouvera 102 H de Marseille pour la valeur de 100 # d'Avignon.

On opérera de même façon pour le rapport de quelque lieu que ce soit à l'égard de celui d'un autre endroit.

Autre Exemple. Sçachant que 96 H de Lyon font 74 H de Genève, 100 H.de Genève 112 # de Paris, & que 1oo # de Paris valent so livres tournois , combien yaudront 48 H de Lyon.

Pour résoudre cette question, il faut se servir de la Regle conjointe, & on trouvera que les 48 # de Lyon yaudront 20 livres

Disposition de la Regle. Si 96 # Lyon font 74 Hà Genève, combien 100 # de Genève 112 # de Paris, 48 # de H de Paris soit tournois

Lyon.

R. 2018 Comme j'ai expliqué la Regle conjointe, je me contente de mettre la Regle en disposition , sans en faire l'opération , & d'en donner la réponse.

On peut à l'infini former des exemples à l'imicazion de ceux ci-dessus , c'est pourquoi je me contenterai de ce que je viens de dire pour passer à l'explication. +

Du rapport des Monnoies. Comme il n'y a point de ftabilité dans la valeur des monnoies, & qu'elles sont sujettes à changer de prix, quand il plaît au Prince sous l'autorité duquel elles sont fabriquées , par la même raison il n'y a

.

100

point de certitude dans les Tables que l'on pourroit dresser pour le rapport d'icelles aux monnoies étrangeres , les piéces d'or ou d'argent, particulierement en France, étant évaluées, tantôt à un prix , & tantôt à un autre, c'est pourquoi je me contenterai de dire tout simplement que la liyre tournois vaut toujours 20 sols tournois. Le fol,

12 deniers. La livre parisis',

25. f. tournois, Le sol parisis ,

15 deniers. L'écu d'or solen matiere de banque, 60 1. tournois. Le fol d'or,

3

sols. Le denier d'or,

3 deniers. Réduction des livres parisis en livres tournois. A raison qu'une livre parisis vaut 25 sols tournois, on demande combien 50 livres parisis valenr de liv. tournois.

Multipliez les 60 livres parisis par 1 livres fols, il viendra 75 liv, tournois pour la réponse.

Rédučtion des livres tournois en livres parisis. On demande combien 75 livres tournois valent de livres parisis.

Tirez le cinquiéme des 75 livres tournois, il viendra 15 que vous multiplierez par 4 pour avoir 60, c'est-à-dire 60 livres parisis, comme ci-dessus, & c'est la preuve de la réduction.

[ocr errors]

Des Trocs.

[ocr errors]

Uand il se fait des trocs ou échanges d'une prix des monnoies que l'on connoît la valeur des marchandises, & le gain ou la perte qui peut se faire tant à la vente qu'au troc. Par exemple, deux Marchands veulent troquer

leur marchandise; l'un a des épiceries qui ne valent queg

sols la Hargent comptant, &'en trocil les veut faire valoir 10 sols ; l'autre a de la cire qui vaut 12 sols argent comptant, sçavoir combien il la doit survendre en troc, afin de n'être point trompé.

Pour réfoudre cette question & les autres sembla.. bles , il faut dire par la Regle de Trois : Sig sols argent comptant valent 10 sols en troc, combien 12. Tols en argent comprant vaudront-ils en troc. R. 13 fols 4 deniers,

Autre Exemple. Deux Marchands veulent faire un troc de maria chandise ; l'un a de la serge qui vaut so sols l'aune argent comptant , & en trocil'en veut avoir 60 fols, &liil veut avoir le ciers argent comptant, l'autre a. de la laine qui vaut 20 fois la # argent comptant combien la doit-il vendre en troc, afin de n'être pas trompé.

Il faua prendre le tiers de 60, qui eft 20, & ôter ce nombre de 56 & de 60; du premier il reftera 36, & du deuxiéme il restera 40.; puis on dira par

Re.. gle de Trois :

Si 36 sols comptant valent 40 sols en troc, como bien 20 sols comptant. R. 22 fols 2 deniersz.

Autre Exemple. Deux Marchands croquent leurs marchandises ;; l'un a de l’étain qui vaut 8 sols la # argent compe. tant, & en trocil le fait valoir ro fols ; laurre a du: cuivre qui vaut 26 fols argent comptant, & en troc ille fait valoir 30 sols, sçavoir lequel des deux gagne le plus.

Feignons d'ignorer combien le Marchand doit fure. vendre son cuivre à proportion que l'autre survende fon étain., & difons :

Si 8 fols argentcomptant valent 10 fols en troc, combien 26 sols argent comprant vaudront-ils en: BX06. B. 32 fols depiers ;; & par ce moyen. l'on

« VorigeDoorgaan »