Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

qui est un absorbant très-efficace; mais la dinaires au secrétaire général avant le nécessité de donner aux plants l'appui de 1er janvier 1899. la perche le fit renoncer à cette première idre, et il se décida en faveur du tournesol, Avis à nos abonnés. Par suite d'une dont la puissance d'absorption est proli. erreur de pagination, notre tomc XXIV gieuse. Un arpent de lournesols en Neur du Journal de médecine, de chirurgie et de absorbc à lui seul des milliers de gallons pharmacologic renferme deux fois les pages d'humidité en plus de la quantité d'eau 416 à 424 inclusivement. Nos lecteurs fournie par les pluies ; il a , en outre, l'a- voudront bion se le rappeler à l'occasion vanlage d'être d'une culture très-facile. des recherches qu'ils pourraient avoir à y

L'expérience ent lieu l'année dernière. faire. Dès la fin dc 1855 , M. Maury avait fait creuser autour de l'observatoire, à environ Larcins scientifiques. - Plusieurs jour200 yards de la rivière, une plate-bande

naux de médecine, avec lesquels nous d'une profondeur de deux pieds et demi et échangeons le nôtre, nous font l'honneur d'une largeur de quarante-cinq. Le ter d'emprunter nos traductions sans en indirain fut travaillé pendant quelquc lemps, quer la source : nous les prions, pour l'aet ensemencé le printemps dernier de venir , de bien vouloir la citer, car nous tournesols.

sommes décidés à indiquer dans chaque Août, la saison critique arriva , et, au cahier, sous le titre placé en tête de ces grand étonnement de tout le monde, aucun lignes, les emprunts dissimulés et les jour. cas de fièvre no se produisit à l'observa- naux qui se les sont permis et qui, de celle toire pendant toute la durée de la saison. manière, induisent en crreur d'autres conCependant, jamais, depuis sa fondation, frères de la presse médicale. le fléau n'avait manqué une fois de visiter l'établissement.

NÉCROLOGIE. M. Maury procède d'après un principe fort simple et fort logique. Le tournesol

Le docteur Sestier, ancien chef de absorbe les particules vénéneuses éma- clinique de l'Hôtel-Dicu de Paris, médecin nant de la dissolution des herbes maréca

du diaconat de l'église prolestante et de geuses, et les réduit, par l'appropriation, la Société helvétique de bienfaisance, en substance végétale. Planter ce préser professeur agrégé à la Faculté, chevalier valif entre le mal et la localité menacée,

de la Légion d'honneur, etc., est mort le est-il rien de plus naturel?.

28 juin au château de la Celle de SaintCe savant va faire sur cette matière

Cloud appartenant à Mme Vo Pescalore, d'autres expériences, dont on allend une

à l'âge de 54 ans, d'une allaque d'aposolution définitive.

plexie foudroyante. (Revue de thérap. médico-chirurgicale.) tingué et ancien bourgmestre de Thuin,

M. le docteur MAILLARD, médecin discst mort dans celle ville le 9 juillet.

D'ORBIGNY (Alcide), professeur de PRIX PROPOSÉS.

paléontologie au Muséum d'histoire na

lurelle, membre de l'Académie des scienL'Académie des sciences, inscriptions

ces, auteur d'un dictionnaire d'histoire el belles-lettres de Toulouse propose pour

nalurelle très-estimé, exploraleur le plus sujet du grand prix à décerner en 1860 la

fécond de toute l'Amérique méridionale, question suivanle : « Faire connaitre les

vient de mourir, à l'âge de 55 ans, à la résultals positifs dont les expériences phy

suile d'une longue et douloureuse maladie. siologiques ont enrichi la médecine clini.

La Société vient de faire (29 juillet) que depuis le commencement du 19e siè

une nouvelle perle par la mort du prince cle. ) Les mémoires lisiblement écrits

de Canino (Charles-Lucien Bonaparte), en français ou en latin devront être adres- qu'elle s'était associé comme membre corsés , avant le fer janvier 1860, à M. Vitry, respondant le 11 juin 1858. On sait que le secrétaire perpétuel.

prince de Canino, correspondant de l'A· La Société de médecine de l'oulouse

cadémie des sciences pour la section de propose pour sujet d'un prix à décerner zoologie, s'est occupé toute sa vie des en 1859 la question suivante : « Des pa

sciences nalurelles, et qu'entre autres puralysies sans lésion organique apprécia- blications, on lui doii une Ornithologie ble. Le prix est de la valeur de 300 fr.

américaine, une Faune italienne et des Les mémoires devront être envoyés Observations sur l'état de la zoologie en Exfranco et dans les formes académiques or

ropc.

DE MÉDECINE.

(SEPTEMBRE 1857.)

1.- MÉMOIRES ET OBSERVATIONS.

DE LA VALEUR DE QUELQUES AGENTS POUR REMÉDIER AUX ACCIDENTS, SUITES DE

LOI DE L'ÉTHÉRISATION; par M. le docteur Plouviez, membre correspondant, à Paris. (Suite et fin. Voir notre cahier d'août, p. 101.)

Exp. N° 16. - 25 mai, température 17° R. Neuvième expérience. Chicnne. Chloroforme, 2 grammes, insensibilité après 1 minute d'inspirations; asphyxie après 7 minutes; je la laisse 65 å 70 secondes sans soins à partir de la suspension de la respiration; puis je touche le pharynx avec du vinaigre, je place une aiguille à tricoter dans une narine, je presse en cadence la poitrine et le basventre; une aiguille à acupuncture dans le coeur oscillait encore légèrement.

à Les soins furent continués 10 minutes sans succès, alors je fis des insufflations 5 minutes avec beaucoup de force sans plus de succès.

Autopsie, 25 minutes après.

Systéme veineux cérébral fort injecté; ventricule droit, oreillette droite et les reines caves remplies de caillots noirs. Ventricule gauche contenant un petit caillot fibrineux, d'un rouge vermeil et gros comme deux pois.

Les poumons n'ont de particulier que parce qu'ils sont emphysémateux pres. que partout, résultat des fortes insufflations, comme je m'y attendais.

Exp. N° 17. – A. Chat roux. Quatrième expérience. Adjonction de 8 gouttes de chloroforme, insensibilité après 45 secondes ; aprės 6 minutes d'in. sensibilité il revient à lui, adjonction de 6 gouttes de chloroformne, asphyxie après 10 minutes, je le laisse sans soins 1 minute et je constate que le cæur bat sensiblement, mouvements cadencés de la poitrine, première inspiration après 1 minute de soins, 20 minutes après il mangeait comme à son ordinaire.

Exp. N° 18. — A. Chai. Cinquième expérience. Chloroforme 15 gouttes, insensibilité après 2 minutes, pressions alternatives de la poitrine. Première inspiration après 1 minute 40 secondes, puis il revint à lui après très-peu de minutes.

Exp. No 19.- L. Lapin. Adjonction de 8 gouttes de chloroforme, insensibilité après 1 minute et 40 secondes, asphyxie après 6 minutes. Touché le pharynx avec du vinaigre, aiguille dans le nez, pressions alternatives de la poitrine. Première inspiration après 50 secondes.

Exp. N° 20. – Sans adjonction de chloroforme. H. Lapin. Première expérience. Insensibilité après 1 minute 30 secondes; asphyxie après 7 minutes; mémes moyens. Première inspiration après quelques secondes. Mort malgie tous les soins réclamés par l'état du patient.

[ocr errors]

A l'autopsie des 5 sujets, faite une demi-heure après, j'ai trouvé les mêmes altérations à peu près : Système veineux cérébral engorgé, ventricule et oreillettes droits très-engorgés de caillots noirs. Ventricule et oreillettes gauches contenant également quelques caillots assez volumineux de fibrine d'un brun rouge. Ce que j'ai trouvé de remarquable, ce sont les poumons qui tous étaient tachetés d'un rouge brun, avec quelques portions qui paraissaient enflammées au premier degré; le système veineux pulmonaire était engorgé.

Ces altérations étaient-elles nouvelles ou ces animaux étaient-ils un peu malades? C'est ce que je ne pourrais dire; cependant ils me paraissaient gais.

Exp. N° 21. — A. Chat roux. Sixième expérience. Chloroforme, 1 gramme, insensibilité après 1 minute, asphyxie après 6 minutes; je ne fis des pressions alternatives sur la poitrine que 55 secondes à partir de la dernière inspiration. Ces pressions furent continuées 5 minutes sans succès.

Autopsie, 35 minutes après.

Cerveau gorgé superficiellement de sang noir. Caur : ventricule et oreillette droits et veines caves gorgés de caillots et de sang noir. Ventricule gauche, quelques gouttes de sang. . Poumons d'un rouge marbré presque partout, un lobe était surtout rouge. Quelques petites portions légèrement enflammées.

Exp. N° 22. - H. Lapin de 3 mois. Première expérience après 13 minutes d'inspirations difliciles dans le même cornet sans adjonction de chloroforme; j'ajoute 8 gouttes de chloroforme. Insensibilité après 2 minutes; asphyxie aprės š minutes; pressions alternatives pendant 4 minutes sans succès; je le secouai, le tenant par les pattes de derrière, l'espace de 2 minutes ; avant l'expérience il avait la respiration bruyante d'un asthmatique.

Autopsie, 58 minutes après.

Systéme veineux cérébral engorgé, cæur droit plein de sang noir, fluide; caur gauche vide.

Poumons légèrement rouges dans une foule de points et emphysemateux, ce qui m'explique la gène de la respiration.

Exp. N° 23. – 1. 20 juin, température 20° R. Lapin de 5 mois. Première expérience. Chloroforme 10 gouttes, insensibilité après 2 minutes 30 secondes; asphyxie après 2 minutes 45 secondes. Pressions alternatives de la poitrine et du bas-ventre. Première inspiration après 2 minutes.

Exp. N° 24. – J. Lapin âgé de 5 mois. Première expérience. Adjonction de 8 gouttes de chloroforme, insensibilité après 3 minutes; asphyxie après 5 minuies; pressions alternatives. Première inspiration après 1 minute et 40 secondes.

Exp. N° 25.- K bis. Chat ågé de 3 mois. Première expérience. Chloroforme 6 goultes, insensibilité après 45 secondes; après 20 minutes de respiration fort difficile, adjonction de 6 gouttes ; 8 minutes après adjonction de 6 gouttes de chloroforme, asphyxie à la 31e minute. Pressions alternatives 1 minute avant la première inspiration.

je l'abandonne 1 minute, cessation de la respiration; je renouvelle les mouvements de la poitrine pendant 2 nouvelles minules, la respiration revint enfin fort bien.

Exp. N° 26.-L. 24 juin, température 28° R. Chienne de 1 an pesant 6 kilos. Première expérience. Chloroforme 4 grammes, insensibilité après 1 minute; asphyxie après 4 minutes. Pressions alternatives 1 minute avant la première inspiration.

Exp. 27. - 1. Lapin. Deuxième expérience sans adjonction de chloroforme, insensibilité après 2 minutes; asphyxie après 4 minutes; pressions alternatives 2 minutes avant la première inspiration.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Exp. No 28. - J. Lapin. Deuxième expérience. Insensibilité après 1 minute 45 secondes, asphyxie après 9 minutes; pressions 1 minute 50 secondes avant la première inspiration.

Esp. N° 29. – K. Chat. Deuxième expérience. Insensibilité après 1 minute 45 secondes; au bout de 11 minutes, adjonction de 8 gouttes de chloroforme, après 10 minutes encore 8 nouvelles gouttes, asphyxie après 25 minutes; pressions 1 minute avant la première inspiration.

Exp. N° 30. – L. 28 juin 1855, température 16° R. Deuxième expérience. Chienne. Éther sulfurique 6 grammes, insensibilité après 1 minute, après 5 minutes adjonction de 4 grammes d'éther, respiration très-difficile, puis fort lente, agonisante, asphyxie après 12 minutes.

Je l'abandonne 1 minute et quelques secondes, puis pressions alternatives, 10 minutes sans succès, mort.

Autopsie, une demi-heure après.
Cerveau : membranes et système veineux engorgés de sang noir.
Poumons : taches brunes, marbrées dans presque toute leur étendue.

Caur : veines caves pleines d'un sang noir; cavités droites, sang noir et quelques caillots; cavités gauches, un peu de sang.

Exp. N° 31. - I. Lapin. Troisième expérience. Adjonction de 2 grammes d'éther, insensibilité après 2 minutes; asphyxie après 3 minutes. Pression 2 minutes avant la première inspiration.

Exp. N° 32.-J. Lapin. Troisième expérience. Adjonction de 2 grammes d'éther, insensibilité après 2 minutes; asphyxie après 3 minutes. Pressions alternatives, 1 minule avant la première inspiration. Exp. N° 53.- M. Petit chat. Première expérience. Adjonction de 2 grammes

33 d'élher , insensibilité après 1 minute; asphyxie 1 minuie après. Pressions 30 secondes avant la première inspiration.

Exp. N° 34. – 1. 3 juillet 1855, température 17°. Quatrième expérience. Lapin. Chloroforme 10 gouttes; insensibilité après 1 minute 50 secondes; asphyxie après 3 minutes à partir de l'insensibilité. Pressions 1 minute avant la première inspiration.

Exp. N° 55. – J. Lapin. Quatrième expérience. Chloroforme 8 gouttes, insensibilité après 2 minutes; asphyxie après 1 minute 50 secondes. Pressions. alternatives 50 secondes avant la première inspiration.

Exp. N° 36. — K bis. Petit chat. Troisième expérience. Chloroforme 8 goutles, insensibilité après 30 secondes; asphyxie après 2 minutes. Pressions i minule avant la première inspiration.

Exp. N° 57. I. Lapin. Cinquième expérience sans désemparer 45 minutes après la première experience sans adjonction de chloroforme, insensibilité 2 minutes après, asphyxie 2 minutes 50 secondes après. Pressions alternatives 2 minutes et quelques secondes avant la première inspiration.

Exp. N° 58. – J. Lapin. Cinquième expérience. Adjonction de 5 gouttes de chloroforme, insensibilité après 2 minutes 50 secondes et asphyxie complète en méme temps. Pressions 35 secondes avant la première inspiration.

Exp. N° 39. — K bis. Quatrième expérience. Chat. Adjonction de 10 gouttes de chloroforme, insensibilité après 30 secondes, asphyxie après 3 minutes. Pressions 33 secondes avant la première inspiration.

Exp. N° 40. – 1. Lapin. 7 juillet, température de 17o. Sixième expérience. Ether sulfurique « grammes, insensibilité après 2 minutes; asphyxie après 1 minute 15 secondes. Pressions alternatives après l'avoir abandonné à lui

[ocr errors]
[ocr errors]

même 45 secondes. Ces pressions continuées 9 minutes ne le rappelèrent pas à la vie.

Autopsie, 1 heure après.

Cerveau, membranes engorgées, superficie injectée. Coeur, ventricule droit el oreillette droite pleins de caillots noirs. Poumons assez injectés dans toute leur étendue; en les divisant il s'en échappe beaucoup de sang. Exp. No 41. - J. Sixième expérience. Lapin. Adjonetion d'éther sulfurique

° 2 grammes, insensibilité après i minute et 40 secondes, asphyxie après 1 minute. Pressions 5 minutes sans succès.

Autopsie, 5 quarts d'heure après.

Cerveau, superficie injectée. Cour, côté droit plein de caillots, côté gauche vide. Poumons engorgés; en les divisant il s'en échappe beaucoup de sang.

Exp. N° 42.- K bis. Cinquième expérience. Petit chat. Chloroforme 1 gramme versé sur l'éther, insensibilité après 35 secondes : asphyxie après 2 minutes. Pressions alternatives, 35 secondes avant la première inspiration. Suspension des pressions, asphyxie nouvelle; nouvelles pressions, il revint définitivement après 2 minutes.

Il s'est noyé 20 jours après dans une fosse d'aisance.
Exp. No 43. — L bis. Chien de 40 jours. Adjonction de 10 gouttes de chloro-

. forme, insensibilité après 40 secondes : asphyxie après 4 minutes. Pressions alternatives, 7 minutes sans succès, tout à coup je vois quelques petits mouvements de la lèvre inférieure et des muscles du cou; ces mouvements reparaissent 2 ou 3 fois en 2 minutes, je continue les pressions, une aiguille dans la narine, l'espace de 16 minutes sans succès.

Autopsie.

Cerveau, superficie injectée. Cæur ; ventricule et oreillette droits, quelques gouttes de sang. Poumons un peu injectés, rouges; par l'incision il en sort un peu de sang.

Exp. N° 44. - 11 août, lempérature de 21o. N. Petite chienne de 6 semaines : chloroforme 1 gramme, insensibilité après 1 minute; asphyxie après 40 secondes. Pressions 8 minutes sans succès.

Autopsie, 3 minutes après.

Cerveau injecté superficiellement; cavités droites du cœur, très-peu de sang noir; cavités gauches, vides. Poumons légèrement rouges et engorgés dans une grande partie de leur étendue,

Exp. N° 45. — 0. Petit chat de 2 mois. Première expérience sans adjonction de chloroforme, insensibilité après 1 minute; asphyxié après 1 minute. Pression 1 minute 40 secondes avant la première inspiration; touché le fond de la gorge avec une éponge sèche.

Exp. No 46. – Même petit chat. 27 septembre, température de 13o R. Deuxième expérience. Chloroforme, 3 grammes, insensibilité après 50 secondes : asphyxie après 2 minutes 30 secondes. Pressions 1 minute 20 secondes avant la première inspiration, Exp. N° 47. - 3 minutes après à peine revenu avec respiration facile, je

છે replace le cornet sans adjonction de chloroforme, insensibilité après 1 minute; asphyxie après 4 minutes. Pressions 2 minutes moins quelques secondes avant la première inspiration,

Exp. No 48. – Même petit chat. 2 octobre, 18° R. Quatrième expérience. Chloroforme 3 grammes, insensibilité après 45 secondes; asphyxie après 3 minutes 30 secondes. Pressions 40 secondes avant la première inspiration.

« PrécédentContinuer »