Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

beaucoup de soin, et qui rend des sons aussi doux que ceux d'un instrument joué depuis long-temps (675).

Instrumens à vent.

324 M. GODEFROY, rue Montmartre, n. 67.

Parmi les instrumens présentés par M. Godefroy, le jury a remarqué avec intérêt une flûte destinée à une personne qui est privée du bras gauche. Ce fabricant se propose d'exposer aussi une flûte avec des clefs à pivot et un flageolet

à six clefs (680). 325 M. BELISSENT, rue Saint-Honoré, n. 262.

M. Belissent a présenté des flûtes très-bien faites et d'une belle qualité de son (678). 326 M. MULLER, à Paris.

On doit à M. Muller plusieurs perfectionnemens importans dans la fabrication des clarinettes, auxquelles il a ajouté plusieurs clefs d'un très-bon effet (685).

327 M. JANSSEN, rue de l'Évêque, n. 14.

Les clarinettes ont reçu depuis quelque temps des améliorations sensibles. M. Janssen a perfectionné le mécanisme des clefs, en y ajoutant des rouleaux, qui donnent la facilité de passer de l'une sur l'autre sans intermittence. Les clefs à rouleaux de M. Janssen ont été appliquées aussi avec

succès au basson (682), 328 M. SCHMITT-SCHNEIDER, avenue de Ségur, der

rière le dóme des Invalides.

La fabrication de M. Schmitt-Schneider a pour objet les instrumens de cuivre dont on fait usage dans la cavalerie et dans les musiques militaires. Il a apporté dans leur construction des modifications notables, basées sur la rature des métaux qu'il emploie, et qui ont reçu l'approbation des professeurs les plus distingués (686).

329 M. Asté, dit HALARY, rue Mazarine, n. 37.

Une collection de dix instrumens en cuivre a été présentée par M. Asté, dit Halary. Les clefs dont ils sont garnis leur donnent la facilité de jouer dans tous les tons (677).

Cordes d'instrumens et Mécanismes.

330 M. SAVARESSE, quai de l'Hôpital, n. 5. 331 M. SAVARESSE-SARA, plaine de Grenelle, n. 7.

Les meilleures cordes d'instrumens se tiraient autrefois de l'étranger; MM. Savaresse sont parvenus à en fabriquer : qui rivalisent avec les meilleures cordes de Naples.

Les boyaux provenant des abattoirs de Paris y sont employés. Les produits de MM. Savaresse ont fixé l'attention particulière du jury (690, 689).

CHAPITRE XXXVII.

PAPETERIE.

we

Papeterie proprement dite. 532 M. MONTGOLFIER, rue des Maçons-Sorbonne,

.

n. 4. Les papeteries de M. Montgolfier sont depuis long-temps renommées par la beauté de leurs produits. Ceux qu'il a présentés cette année ont été fabriqués au moyen de nou

veaux procédés qu'il a importés d'Écosse , et auxquels il a fait des perfectionnemens notables. Ces papiers ne laissent rien à désirer (692).

Papiers peints.

333 M. SIMON fils, boulevard des Italiens, n. 19.

De très-beaux papiers de tenture, de grande dimension, ont été présentés par M. Simon. Ce fabricant imite avec une rare perfection les étoffes et les sujets d'architecture; il est difficile de pousser plus loin l'imitation en ce genre (696),

334 M. JACQUEMART, rue de la Paix, n. 1.

Successeur de M. Reveillon, M. Jacquemart n'a cessé de perfectionner la fabrication des papiers peints. Les produits qu'il a présentés se font remarquer par un heureux choix de dessins et par une belle variété de couleurs (694).

335 M. GOHIN, rue Neuve-Saint-Jean, n. 29.

Diverses branches d'industrie sont cultivées avec un égal succès par M. Gohin; déjà cité pour ses cardes , nous avons eu encore à le rappeler pour la fabrication des couleurs. Les papiers peints qu'il a présentés sont d'une très bonne exécution, notamment ceux qui reproduisent les effets des

tentures drapées (693). 336 MM. SAUVINET (Félix) et Compe., rue Saint

Lazare, n. 130. . MM. Sauvinet ont présenté des papiers peints représentant des vues de Lyon. Les prix modérés auxquels ces fabricans établissent leurs produits les rendent dignes d'encouragement (695).

Papiers composés ou apprétés. 337 M. Durieux, rue du Faubourg-du-Temple ,

n. 72. 338 M. QUENEDEY, rue Neuve-des-Petits-Champs,

n. 15. MM. Durieux et Quenedey ont présenté des papiers-glace pour les graveurs, des papiers à calquer et divers autres produits que le jury recommande à l'attention du jury central (697, 699).

Papiers de fantaisie et Cartonnages.

339 M. ANGRAND, rue Meslay, n. 61.

Les papiers de fantaisie, présentés par M. Angrand , se distinguent par une grande variété et un bel éclat de conleurs et de dorure; il fournit aux éventaillistes , aux fabricans de fleurs et de cartonnages. Autrefois nous tirions ces papiers de l'étranger, aujourd'hui M. Angrand y fait des

expéditions de ses produits (700), 340 M. BREFFORT, rue de Bondi, n. 60.

Ce fabricant a présenté de beaux papiers de fantaisie propres au cartonnage; il suit avec succès la même carrière

que M. Angrand (701). 341. M. Rousseau, rue Saint-Honoré, n. 72. ;

Des papiers imitant l'écaille ont été présentés par M. Rousseau, leur emploi est très-agréable dans les ouvrages de

reliure et de cartonnage (707). 542 M. MORIN DE LA GUÉRIVIÈRE , rue Chapon, n. 2.

Belle fabrique de cartonnage avec gravures et ornemens, sous verre étamé. M. Morin de la Guérivière a imaginé un plaqué d'or et d'argent sur lequel il imprime différens des

sins qu'il enduit d'un vernis coloré, pour recouvrir ses : nécessaires en carton (704).

CHAPITRE XXXVIII.

TYPOGRAPHIE ET RELIURE.

Fonderie de Caractères. 343 MM. Didot fils, (Firmin) rue Jacob, n. 24. 344 M. Didot fils, (Jules) rue du Pont-de-Lodi,

n. 6. Le nom de MM. Didot est connu de toute l'Europe , et la beauté des ouvrages qui sortent de leurs presses n'est pas contestée. Ces célèbres imprimeurs rivalisent de supériorité, et le jury n'a pas cru devoir les séparer. Les éditions et les épreuves qu'ils ont présentées sont d'une netteté

admirable (709, 711). 345 M. Didot, (Henri), rue du Petit-Vaugirard,

n. 13. La fonderie polyamatype de M. Henri Didot a reçu des perfectionnemens notables depuis l'exposition de 1819.

Cet habile artiste livre aux imprimeurs des caractères d'une grande régularité, et les procédés qu'il emploie lui permettent de les établir à des prix beaucoup inférieurs à ceux de la fonderie ordinaire. Le jury, reconnaissant les efforts non interrompus de M. Henri Didot, croit devoir appeler sur ses produits l'attention particulière du jury central (710). . ris

« VorigeDoorgaan »