A New Practical System for Teaching and Learning the French Pronunciation: In Seven Lessons, Illustrated and Supported by Numerous Examples from the Best French Poets

Voorkant
J. Crissy, 1841 - 114 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Populaire passages

Pagina 67 - La mort a des rigueurs à nulle autre pareilles ; On a beau la prier, La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles, Et nous laisse crier. Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend point nos Rois. De murmurer contre elle et perdre patience II est mal à propos ; Vouloir ce que Dieu veut est la seule science Qui nous met en repos.
Pagina 28 - Le bien de la fortune est un bien périssable ; Quand on bâtit sur elle, on bâtit sur le sable; Plus on est élevé, plus on court de dangers; Les grands pins sont en butte aux coups de la tempête, Et la rage des vents brise plutôt le faîte Des maisons de nos rois, que les toits des bergers.
Pagina 84 - Les plaisirs sont les fleurs que notre divin maître Dans les ronces du monde autour de nous fait naître.
Pagina 40 - Tout annonce d'un Dieu l'éternelle existence; On ne peut le comprendre, on ne peut l'ignorer. La voix de l'univers annonce sa puissance, Et la voix de nos cœurs dit qu'il faut l'adorer.
Pagina 84 - Change en bien tous les maux où le ciel m'a soumis; Compagne de mes pas dans toutes mes demeures , Dans toutes les saisons, et dans toutes les heures : Sans toi tout homme est seul; il peut par ton appui Multiplier son être , et vivre dans autrui. Idole d'un cœur juste , et passion du sage , Amitié, que ton nom couronne cet ouvrage! Qu'il préside à mes vers comme il règne en mon cœur ! Tu m'appris à connaître , à chanter le bonheur.
Pagina 71 - Las d'espérer et de me plaindre Des muses, des grands, et du sort, C'est ici que j'attends la mort, Sans la désirer ni la craindre.
Pagina 74 - Ils ont adoré tous un maître, un juge, un père. Ce système sublime à l'homme est nécessaire.
Pagina 74 - Pouvaient cesser jamais de le manifester, Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer. Que le sage l'annonce, et que les rois le craignent. Rois, si vous m'opprimez, si vos grandeurs dédaignent Les pleurs de l'innocent que vous faites couler, Mon vengeur est au ciel : apprenez à trembler.
Pagina 37 - Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde On a souvent besoin d'un plus petit que soi. De cette vérité deux fables feront foi ; Tant la chose en preuves abonde. Entre les pattes d'un lion Un rat sortit de terre assez à l'étourdie. Le roi des animaux, en cette occasion, Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Pagina 84 - La raison te conduit : avance à sa lumière; Marche encor quelques pas, mais borne ta carrière. Au bord de l'infini ton cours doit s'arrêter; Là commence un abîme, il le faut respecter.

Bibliografische gegevens