Et après ? #11 Changer le monde

Couverture
L'Observatoire - 38 pages
"Changer le monde est le mantra de l’après-pandémie. Mais qu’entend-on par « changer le monde » ? Et quel monde s’agit-il de changer ? En revenant aux sources grecques de l’idée d’épidémie, une vision nouvelle de ce qu’est le monde, et de la manière dont les êtres humains y cohabitent avec les créatures les plus diverses, et parfois les plus hostiles, se fait jour ‒ dont la méditation permettrait peut-être de dépasser les proclamations de principe un peu creuse en faveur d’un « monde d’après ». Car tout monde a son coût. Présentation de la collection : Et après ? Notre monde post-coronavirus ne sera sans doute plus le même. Quel sera le rôle de l’État ? Doit-on remettre en cause la mondialisation ? Doit-on se méfier ou s’appuyer davantage sur les scientifiques ? Autant de questions, et bien d’autres, sur lesquelles il faudra se pencher. Les Éditions de l’Observatoire, depuis leur création, ont l’ambition d’anticiper et de créer les débats d’idées. Nous continuons donc notre mission dans cette période propre à la réflexion en publiant de courts livres numériques qui amorcent déjà les thèmes de ce « monde d’après ». Nos auteurs ont répondu présents, conscients de former au sein de leur maison d’édition une véritable communauté de pensée. Muriel Beyer Directrice des Éditions de l’Observatoire"

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2020)

Laurent de Sutter est professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussels (Bruxelles). Il a été chercheur invité à la Benjamin N. Cardozo School of Law, Yeshiva University (New York), au Käte Hamburger Kolleg « Recht als Kultur », Universität Bonn (Bonn), et au Waseda Institute for Advanced Study, Waseda University (Tokyo). Il est membre du comité éditorial de Law & Literature et de Décalages: An Althusser Studies Journal, ainsi que du comité scientifique du Collège international de philosophie. Son travail porte sur l’histoire culturelle du droit, en particulier le lien unissant loi et transgression dans l’histoire de la culture juridique européenne. Il est l’auteur de nombreux livres, traduits en plusieurs langues et salués par la critique comme par le public – parmi lesquels, aux Puf, Magic. Une métaphysique du lien (2015), Vies et morts des super-héros (dir., 2016), et Théorie du kamikaze (2016). Il dirige la collection « Perspectives Critiques » aux Puf, et « Theory Redux » chez Polity Press, à Londres. Son travail d’auteur et d’éditeur lui a valu de figurer à plusieurs reprises dans le Top 100 des personnalités culturelles de l’année établis par les magazines Les Inrockuptibles ou Technikart.

Informations bibliographiques