Revue des deux mondes, Volume 22

Voorkant
Au Bureau de la Revue des deux mondes, 1859
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 202 - Nulle association de plus de vingt personnes, dont le but sera de se réunir tous les jours ou à certains jours marqués pour s'occuper d'objets religieux , littéraires , politiques ou autres , ne pourra se former qu'avec l'agrément du gouvernement, et sous les conditions qu'il plaira à l'autorité publique d'imposer à la société.
Pagina 693 - L'on voit certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus par la campagne, noirs, livides et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible; ils ont comme une voix articulée, et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes.
Pagina 547 - La république nous a fait connaître tout ce qu'ont de funeste les excès de la liberté ; l'empire , tout ce qu'a de funeste l'excès du pouvoir. Notre vœu , et il est immuable , est de trouver à égale distance de ces excès , l'indépendance , l'ordre et la paix de l'Europe. Tous les regards, en France, sont fixés sur la constitution de l'Angleterre ; nous ne prétendons pas être plus libres , mais nous ne consentirons pas à l'être moins.
Pagina 202 - Tout individu qui, sans la permission de l'autorité municipale, aura accordé ou consenti l'usage de sa maison ou de son appartement, en tout • ou en partie, pour la réunion des membres d'une association même autorisée, ou pour l'exercice d'un culte, sera puni d'une amende de seize francs à deux cents francs.
Pagina 500 - ... l'Autriche a amené les choses à cette extrémité, qu'il faut qu'elle domine jusqu'aux Alpes, ou que l'Italie soit libre jusqu'à l'Adriatique; car, dans ce pays, tout coin de terre demeuré indépendant est un danger pour son pouvoir.
Pagina 201 - On dira peut-être que ses intérêts bien entendus, en lui faisant sentir le besoin de la stabilité, suppléeront aux principes et l'attacheront solidement à son parti : il n'en est rien. Loin de lui conseiller la fermeté, ses intérêts le porteront à être toujours de l'avis du plus fort.
Pagina 97 - Si j'avais vaincu , dit-elle, avec des armes célestes mes sens , ma raison , moi-même , je m'élèverais par mon esprit au-dessus et bien loin du monde et de cet éclat trompeur qui l'embellit; alors ma pensée , portée sur les ailes de la foi, et soutenue par l'infaillible espérance , n'apercevrait plus cette vallée de misère. Mon regard . je l'avoue , est toujours fixé vers le but sublime où je dois tendre ; mais mon vol n'est pas encore aussi direct et aussi ferme que je le désire; je...
Pagina 111 - Il est bien fait, il parle facilement, sait fort bien l'espagnol et l'italien, et n'ignore pas un des bons contes qui se font en toutes les trois langues ; fait des vers passablement : pour du jugement, il n'en a point ; mais la reine, à qui il avoit affaire, a bien fait voir qu'on n'avoit pas besoin de jugement pour réussir auprès d'elle.
Pagina 197 - Nous ne choisissions point un roi; « nous traitions avec un prince que nous trouvions « à côté du trône et qui pouvait seul, en y montant. •< garantir notre droit public et nous garantir des
Pagina 196 - Guizot, à rompre violemment avec la branche aînée de notre maison royale, nous en appelions à la branche cadette pour maintenir la monarchie en défendant nos libertés. Nous ne choisissions point un roi; nous traitions avec un prince que nous trouvions à côté du trône, et qui pouvait seul, en y montant, garantir notre droit public et nous garantir des révolutions. L'appel au suffrage populaire eût donné à la monarchie réformée...

Bibliografische gegevens