Mémoires inédits de madame la comtesse de Genlis: sur le dix-huitième siècle et la révolution française, depuis 1756 jusqu'à nos jours, Volume 3

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 247 - D'Ulysse fugitif semblaient suivre la trace , Elle croit voir encor son volage héros ; Et , cette illusion soulageant sa disgrâce , Elle le rappelle en ces mots...
Pagina 102 - True happiness is of a retired nature, and an enemy to pomp and noise; it arises, in the first place, from the enjoyment of one's self; and, in the next, from the friendship and conversation of a few select companions; it loves shade and solitude, and naturally haunts groves and fountains, fields and meadows; in short, it feels...
Pagina 140 - Ne parler jamais qu'à propos Est un rare et grand avantage : Le silence est l'esprit des sots, Et l'une des vertus du sage.
Pagina 318 - Necker l'avait fort mal élevée, en lui laissant passer dans son salon les trois quarts de ses journées, avec la foule des beaux esprits de ce temps, qui...
Pagina 253 - Au milieu de tout ce tumulte, je fus frappée de la ligure triste et consternée du suisse du château , qui considérait ce spectacle avec le plus grand chagrin. Je fis part de ma remarque au prieur, qui me dit que cet homme regrettait cette cage parce qu'il la faisait voir aux étrangers. M. le duc de Chartres donna dix louis à ce suisse, en lui disant qu'au lieu de montrer à l'avenir la cage aux voyageurs il leur montrerait la place qu'elle occupait, et que cette vue leur serait sûrement plus...
Pagina 112 - ... opinion, au fond de l'âme n'en avait point; elle n'était pas même sceptique. Pour douter, pour balancer , il faut du moins avoir superficiellement comparé et fait quelque examen; et c'est une peine qu'elle n'avait jamais voulu prendre. Elle se peignait très-bien elle-même en disant qu'elle laissait flotter son esprit dans le vague.
Pagina 288 - ... avec moi, et qui fait que vous n'écoutez et ne * regardez que moi; que vous avez une tristesse invincible » quand vous ne pouvez vous placer en voiture à côté de » moi, etc., etc. » Vous n'imaginez pas à quel point ces manières vous rendent » maussade pour les autres ; vous...
Pagina 318 - Necker sur les passions et sur l'amour. La solitude de sa chambre et de bons livres auraient mieux valu pour elle. Elle apprit à parler vite et beaucoup sans réfléchir, et c'est ainsi qu'elle a écrit. Elle eut fort peu d'instruction, n'approfondit rien ; elle...
Pagina 109 - C'était une petite femme maigre, pâle, blanche, qui n'a jamais dû être belle, parce qu'elle avait la tête trop grosse et les traits trop grands pour sa taille. Cependant elle ne paraissait pas aussi âgée qu'elle l'était en effet.
Pagina 250 - Je les questionnai sur la fameuse cage de fer; ils m'apprirent qu'elle n'était point de fer, mais de bois, formée avec d'énormes bûches laissant entre elles des intervalles à jour de la largeur de trois à quatre doigts.

Bibliografische gegevens