Grammaire basque

Voorkant
J.M. Douladoure, 1826 - 224 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 1 - C'est de lui que nous vient cet art ingénieux De peindre la parole et de parler aux yeux, Et par les traits divers de figures tracées, Donner de la couleur et du corps aux pensées".
Pagina 100 - La liberté est un aliment de bon suc, mais de forte digestion; il faut des estomacs bien sains pour la supporter. Je ris de ces peuples avilis qui, se laissant ameuter par des ligueurs, osent parler de liberté sans même en avoir l'idée, et, le cœur plein de tous les vices des esclaves, s'imaginent que, pour être libres, il suffit d'être des mutins.
Pagina 33 - • / (littéral, deux planches) existoit donc avant l'invention des poufs en pierre. Aberea troupeau , a formé les mots aberatsua riche , aberastasuna richesse ( comme chez les Latins pecunia et pecuniosus se tirent de pecus); et du mot ardia brebis, dérive ardita un liard , la plus petite pièce de monnaie. Les Basques expriment quelquefois par deux mots différens deux idées analogues, que nous exprimons par un seul. La chemise d'homme se dit...
Pagina 28 - Ces trois noms, qui dans l'origine se rapportoient à des fêtes lunaires , se sont ensuite appliqués aux trois premiers jours de la semaine , lundi, mardi, mercredi. Mais , pour la compléter , il a fallu ajouter quatre jours nouveaux aux trois anciens. On a appelé jeudi orceguna ou osteguna, c'est-à-dire le jour qui vient après , ou le jour suivant ; et vendredi orciralea ou ostirailla , c'est-à-dire le jour qui vient à la suite du jour d'après, el dia que esta detras del día de atras....
Pagina 27 - Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt. Vingt, et des milliers d'autres encore ! On perdrait son temps à les compter.
Pagina 40 - L'abbé d'Iharce , qui fait consister l'excellence d'une langue dans l'abondance de ses syllabes, forge successivement des noms du 3.", 4-e, 5." et 6." degrés, et après avoir terminé par cette pompeuse baliverne : Aitarenarenarenganicacoarenarenarenarequin, Avec celui de celui de celui de celui de celui du père, « J'ai voulu , dit - il , faire voir aux gens lettrés qu'il leur reste encore beaucoup à apprendre en genre de langues. » Comme toute politesse en appelle une autre, je renvoie l'abbé...
Pagina 122 - Parmi les sentiments naturels que ces gens conservent fidèlement, il faut distinguer le respect, la soumission, la tendresse qu'ils montrent toujours pour leurs mères... La plus grande injure qu'on puisse dire est le trop fameux sahr sa ndeï (par les parties génitales de ta mère). Ce jurement a souvent été lavé dans le sang...
Pagina 219 - Aventures du fils d'Ulysse publiées en langues française, grecque moderne, arménienne, italienne, espagnole, portugaise, anglaise, allemande, hollandaise, russe, polonaise, illyrienne, avec une traduction en vers grecs et latins, par Fleuri Lécluse, professeur au Prytanée militaire français, Paris, Eberhart, in-8.° de 2 feuilles.
Pagina 104 - Corneille , et je crois même qu'absolument la forme de vers lui est contraire. Ce livre , le plus beau qui soit parti de la main d'un homme...
Pagina 55 - ... et de défini au présent et au futur : « Un présent indéfini est celui qui exprime la simultanéité d'existence à l'égard d'une époque quelconque; défini, qui l'exprime à l'égard d'une époque déterminée. — Un prétérit indéfini est celui qui exprime l'antériorité d'existence à l'égard d'une époque quelconque; défini, qui l'exprime à l'égard d'une époque déterminée. — Un futur...

Bibliografische gegevens