Oeuvres de Denis Diderot, Volume 2

Voorkant
Chez Desray ... et Deterville, 1798
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 210 - ... d'euxmêmes, n'admettent pas autre chose : système extravagant qui ne pouvait, ce me semble, devoir sa naissance qu'à des aveugles; système qui, à la honte de l'esprit humain et de la philosophie, est le plus difficile à combattre, quoique le plus absurde de tous.
Pagina 228 - Supposez que le cube et le globe étant posés sur une table, cet aveugle vienne à jouir de la vue : on demande si, en les voyant sans les toucher, il pourrait les discerner, et dire quel est le globe et quel est le cube...
Pagina 331 - Pourquoi le dieu, ne paraissant alors qu'un homme décollé, sa tête, si majestueuse dans le poème, ferait-elle un mauvais effet sur les ondes? Comment arrive-t-il que ce qui ravit notre imagination déplaise à nos yeux?
Pagina 436 - Beau est un terme que nous appliquons à une infinité d'êtres ; mais quelque différence qu'il y ait entre ces êtres , il faut ou que nous fassions une fausse application du terme beau^ ou qu'il y ait dans tous ces êtres une qualité dont le terme beau soit le signe.
Pagina 221 - Mais pourquoi n'assurerais-je pas des mondes, ce que je crois des animaux? combien de mondes estropiés, manques, se sont dissipés, se reforment et se dissipent peut-être à chaque instant dans des espaces éloignés, où je ne touche point, et où vous ne voyez pas, mais où le mouvement continue et continuera de combiner des amas de matière, jusqu'à ce qu'ils aient obtenu quelque arrangement dans lequel ils puissent persévérer?
Pagina 302 - Autre chose est l'état de notre âme ; autre chose le compte que nous en rendons, soit à nous-mêmes, soit aux autres ; autre chose, la sensation totale et instantanée de cet état ; autre chose l'attention successive et détaillée que nous sommes forcés d'y donner pour l'analyser, la manifester et nous faire entendre. Notre...
Pagina 444 - ... dans le répondant une sorte de courage qui ne lui permet pas de croire qu'il soit toujours meilleur de vivre que de mourir ; et le qu'il mourût commence à l'intéresser.
Pagina 351 - ... tête, et de prendre mon esprit sur le fait, je me suis jeté dans la méditation la plus profonde, me retirant en moi-même avec toute la contention dont je suis capable; mais ces efforts n'ont rien produit. Il m'a semblé qu'il faudrait être tout à la fois...
Pagina 325 - L'œil morne maintenant et la tête baissée, Semblaient se conformer à sa triste pensée. Un effroyable cri, sorti du fond des flots, Des airs en ce moment a troublé le repos; Et du sein de la terre une voix formidable Répond en gémissant à ce cri redoutable.
Pagina 272 - Ce serait, à mon avis, une société plaisante, que celle de «cinq personnes dont chacune n'aurait qu'un sens; il n'ya pas de doute que ces gens-là ne se traitassent tous d'insensés; et je vous laisse à penser avec quel fondement. C'est là pourtant une image de ce qui arrive à tout moment dans le monde : on n'a qu'un sens, et l'on juge de tout.

Bibliografische gegevens