Traité sur les apparitions des esprits, et sur les vampires, ou les revenans de Hongrie, de Moravie, &c, Volume 1

Couverture
J. Pariset, 1759
1 Commentaire
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 419 - ... de nos propres idées , fans révélation , ,, fi DIEU n'a point donné à quelque amas » de matière , difpofée comme il le trouve
Page 419 - ajouter à notre idée de la matière la faculté de " penfer, que de comprendre qu'il y joigne une autre » fubftance avec la faculté de penfer ; puifque nous «• ignorons en quoi confifte la penfée , & à quelle
Page 362 - Lorraine et force dames et princesses , elle s'écria, comme si elle eût vu donner la bataille de Jarnac : Voyez comme ils fuient! mon fils a la victoire!
Page 127 - ... froid comme glace , & après ce baifer il oublie entièrement la foi catholique. Enfuite ils font enfemble un feftin , après lequel un chat noir defcend derrière une ftatue , qui eft ordinairement dans le lieu. Le novice baife le...
Page 314 - On cherche encore de quelle nature pouvoit être ce preftige va ii fouvent & par tant d'yeux dans la forêt de Fontainebleau. Cétoit un fantôme (2.6) environné d'une meute de chiens , (.26) Péréfixe en fait mention , & fait dire à ce fantôme , d'une voix rauque & épouvantable , m'attenJ(f-vous , on menienJeç-voui , OH jmendeçvous.
Page 92 - Quand il reprend ses sens de lui-même , il répond aux questions qu'on lui fait sur le lieu où il a été envoyé. Quelquefois il ne se réveille qu'au bout de...
Page 36 - Ce fut alors que le démon fit les plus violens efforts contre lui, lui apparoissant sous la forme d'animaux féroces. Un jour entre autres le démon sous la forme d'un homme sauvage et tout velu jetta par terre une cédule ou pacte différent du vrai qu'il avoit extorqué du jeune homme, pour tâcher sous cette fausse apparence...
Page 186 - N'est-ce pas assez que je te montre que j'entends ce que tu dis ? Le même M. Garnier lui parlant grec, mil par mégarde un cas pour un autre. La possédée, ou plutôt le diable, lui dit : Tu as failli. Le docteur lui -dit en grec ; Montre ma faute. Le diable répondit: Contentetoi que je te montre la faute ; je ne t'en dirai pas davantage. Le docteur lui disant en grec de se taire, il lui répondit...
Page 218 - ... vit entrer par la fenêtre deux hommes vêtus de blanc, qui lui coupèrent les cheveux comme il dormoit, puis sortirent de même par la fenêtre; à son réveil, il trouva ses cheveux répandus sur le plancher.
Page 314 - ... met les mains devant son visage, et, avec un cri violent, appella à son secours ceux qui l'assistoyent, leur voulant monstrer au pied du lict le cardinal, qui lui tendoit la main, elle s'escriant plusieurs fois : ° Monsieur le cardinal, je n'ai que faire de vous.

Informations bibliographiques