Lettres cabalistiques, ou Correspondance philosophique, historique et critique, entre deux cabalistes, divers esprits élémentaires, & le Seigneur Astaroth, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 18 - Béarnois, ores que converti à la foy catholique, seroit traité plus doucement qu'il ne méritoit si on lui donnoit la couronne monacale en quelque couvent bien réformé, pour illec faire pénitence de tant de maux qu'il a faits à la France, et remercier Dieu de ce qu'il lui avoit fait la grâce de se reconnoître avant la mort ;
Page 211 - Société, dit l'Auteur dont je vous ai „ déja parlé , eft la Société même. Il „ n'ya point de plus grand miracle „ que le Monde : on- peut dire la même „ chofe de la Compagnie de Jefus , qui »» elt comme un véritable Monde. Ce s, grand Corps de la Société tourne 8ç „ roule par la volonté d'un feul homme.
Page 285 - CHYMIE contenant la manière de faire les opérations qui font en ufage dans la Médecine par une méthode facile j avec des raifonnemens fur chaque opération, pour l'inflruction de ceux qui veulent s appliquer à cette fcience.
Page 43 - Adam n'eût pas defobéi groflierement à l'ordre qu'il avoit de Dieu, de ne toucher point à Eve ; & qu'il fe fût contenté de tout le refte des fruits du Jardin de...
Page 32 - Les conversations auxquelles il se trouvait souvent engagé ne laissaient pas de lui donner quelque crainte qu'il ne s'y trouvât du péril; mais comme il ne pouvait pas aussi en conscience refuser le secours que des personnes lui demandaient, il avait trouvé un remède à cela.
Page 236 - Confeil , fy bailleront leur puiffance & leur autorité à la bête ? Les Rois , dont les Royaumes ont été conquis par l'Empire Romain Payen , ont-ils volontairement donné leur puiffance à la bête ? Rome Payenne n'at'elle pas ravi , par une pure violence , ces grands Etats dont elle a formé fon Empire ? Peut-on dire que les Rois fubjugués avoient un même ( i ) AccomplifTement des Prophéties , ou la Délivrance prochaine de l'Eglife , Tom.
Page ix - ... retranchoit de fes lectures celles qui ne font que de • pure érudition : un infecte le...
Page 39 - Il n'est pourtant pas impossible de trouver du remède à ce mal ; car, de même que l'homme, par l'alliance qu'il a contractée avec Dieu , a été fait participant de la divinité , les...
Page 306 - Elles affoibliflent tous les membres > »' jettent le corps dans ,une efpece de » langueur. Elles caufent enfin autant » de ravage qu'un venin fubtil. Celui » d'une vipère ne fait pas un plus grand » mal ; car il arrive quelquefois à plu*> fleurs, & fur-tout aux veufs & aux » veuves,qu'ils meurent fubitement par » une trop grande réplétion , &c. « En vérité, fage Abukibak, quelque...

Informations bibliographiques