Nature Displayed in Her Mode of Teaching Language to Man: Being a New and Infallible Method of Acquiring Languages with Unparalleled Rapidity : Deduced from the Analysis of the Human Mind and Consequently Suited to Every Capacity, Volume 1

Voorkant
Author, 1834
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 112 - LA FONTAINE. 1. La Cigale et la Fourmi. LA cigale, ayant chanté Tout l'été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue: Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau ! Elle alla crier famine Chez la fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque grain pour subsister Jusqu'à la saison nouvelle: Je
Pagina 121 - Quelqu'un aurait-il jamais cru Ce lion fut pris dans des rets, Dont ses rugissements ne le purent défaire. Sire rat accourut, et fit tant par ses dents, Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage. Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage. La colombe
Pagina 118 - me sont moins qu'à vous redoutables: Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici Contre leurs coups épouvantables Résisté sans courber le dos : Mais attendons la fin. Comme il disait ces mots, Du bout de l'horizon accourt avec furie Le plus terrible des enfans Que le nord eût
Pagina 112 - proie. Le renard s'en saisit, et dit : Mon bon monsieur, Le corbeau, honteux et confus, Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus. Apprenez que tout flatteur Vit aux dépens de celui qui l'écoute: Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. 3.
Pagina 112 - ce langage: Hé ! bon jour, monsieur du corbeau ! Que vous êtes joli! que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte a votre plumage, Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie; Et, pour montrer sa belle voix, II ouvre un large bec, laisse tomber
Pagina 118 - jusque là dans ses flancs. L'arbre tient bon ; le roseau plie. Le vent redouble ses efforts, Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tète au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des
Pagina 98 - de ses yeux réduisent votre cœur en cendres; que vous souffrez nuit et jour pour elle les violences d'un.... M. Jour. Non, non, non, je ne veux point tout cela, je ne veux que ce que je vous ai dit: " Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour.
Pagina 98 - Je vous en prie. Au reste, il faut que je vous fasse une confidence. Je suis amoureux d'une personne de grande qualité, et je souhaiterais que vous m'aidassiez à lui écrire quelque chose dans un petit billet que je veux laisser tomber à ses pieds. Le m. de phil. Fort bien. M. Jour. Cela sera galant, oui
Pagina 116 - II met bas son fagot, il songe à son malheur. Quel plaisir at-il eu depuis qu'il est au monde î En est-il un plus pauvre en la machine ronde? Point de pain quelquefois, et jamais de repos: Sa femme, ses enfants, les
Pagina 126 - Fait sa houlette d'un bâton, Sans oublier la cornemuse. Pour pousser jusqu'au bout la ruse, II aurait volontiers écrit sur son chapeau: "C'est moi qui suis Guillot, berger de ce troupeau." Sa personne étant ainsi faite, Et ses pieds de devant posés sur sa houlette, Guillot le sycophante approche doucement Guillot, le vrai Guillot, étendu

Bibliografische gegevens