La mémoire des monastères: une histoire de la Belgique du VIIe au XVIIIe siècle

Couverture
Le Cri, 1999 - 414 pages
0 Avis
Lorsque, au VIIe siècle, les missionnaires venus de France ou d'Irlande pénétrèrent dans nos contrées pour y fonder les premières abbayes, tout y était à faire ou à refaire. Souvent au péril de leur vie, ils apportèrent aux hommes rudes et aventureux qui occupaient alors notre pays, la foi et la civilisation chrétiennes. Les moines, et bientôt les moniales, de ces nouvelles institutions, courageux défricheurs et infatigables copistes, sauvèrent pour la postérité les œuvres classiques anciennes et celles des pères de l'Eglise, tout en nous laissant des chroniques et des œuvres personnelles. Artistes, mécènes ou savants, ils contribuèrent largement à l'épanouissement des arts et des connaissances. Le reproche d'obscurantisme qui leur est trop souvent adressé, est injustifié. Mais ces communautés eurent aussi à subir les événements de l'Histoire. Dans quelles conditions traversèrent-elles les guerres, les troubles et les dissensions profondes qui ont constamment marqué ces siècles jusqu'au cœur même de l'Eglise ? Comment s'adaptèrent-elles aux bouleversements économiques, sociaux, politiques et religieux qui se sont succédé au cours de cette période ? A ces questions, ce livre veut répondre de façon concrète avec des exemples précis. Adoptant pour une large part le choix du fameux Monasticon belge, et à travers une langue à la fois dynamique et précise, il retrace d'un point de vue tout à fait nouveau l'histoire des monastères et des grands courants monastiques : bénédictins, cisterciens, prémontrés, chartreux et augustins.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Avantpropos
5
Le rôle des Mérovingiens
11
Les Carolingiens
31
Droits d'auteur

1 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques