Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France: ... [sér. 1] t. 1-52, 1819-26; [sér. 2]

Voorkant
Petitot (M., Claude-Bernard), Alexandre Petitot, Louis-Jean-Nicolas Monmerqué
Foucault, 1820
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 214 - chier oncle, je vous remercie du bien et de l'honneurque « vous me faites ; je ne le porray ne scauray desservir, car « c'est chose impossible, sinon que pour tout guerdon je « vous donne mon corps, le corps de ma femme et le corps
Pagina 331 - ... affaires. En luy et en tous autres princes, que j'ay connu ou servy, ay connu du bien et du mal : car ils sont hommes comme nous. A Dieu seul appartient la perfeâion. Mais, quand en un prince la vertu et bonnes conditions précèdent les vices, il est digne de grand...
Pagina 470 - Bourgongne, se logea aux champs, comme il fut ordonné. Ledit mareschal ne vouloit point moins de mal au roy, que les autres dont j'ay parlé, à cause de la ville d'Espinal, assise en Lorraine, qu'il avoit autresfois donnée audit mareschal, et puis la luy osta, pour la donner au duc Jean de Calabre, duquel assez de fois a esté parlé en ces présens mémoires. Tost fust le roy adverty de l'arrivée...
Pagina 359 - Tourfou ; et n'estoient point quatre cens hommes-d'armes quand nous les vismes : et qui eust marché incontinent, semble à beaucoup qu'il ne se fust point trouvé de résistance , car ceux de derrière n'y pouvoient venir qu'à la file, comme j'ay dit; toutesfois tousjours croissoit leur nombre. Voyant cecy, vint ce sage chevalier, monseigneur de Contay , dire à son maistre monseigneur de Charolois, que s'il vouloit gagner cette bataille, il estoit temps qu'il marchast , disant les raisons pourquoy...
Pagina 419 - Charolois ne mena guères de gens , et il alla sans nulle cérémonie : toutes-fois il en survint beaucoup , et tant qu'il y en avoit beaucoup plus qu'il n'en estoit sailly avec le Roy. Il les fit demeurer un petit loin, et se pourmenèrent eux deux une espace de temps , et luy dit le Roy comme la paix estoit faite, et luy conta ce cas, qui estoit advenu à Rouen , dont ledit comte ne...
Pagina 389 - ... tous à pratiquer leans , et promettre offices et biens , et ce qui pouvoit servir à leur matière. Au bout de trois jours furent grande assemblée en l'hostel de la ville de Paris , et après grandes et longues paroles, et ouyes les requestes et sommations que les seigneurs leur faisoient en public , et pour le grand bien du royaume (comme ils disoient}, fust conclu d'envoyer devers eux et entendre à pacification. Ils vindrent en grand nombre de gens-de-bien , vers les princes dessusdits ,...
Pagina 142 - Comines il ya cecy : Vous y trouverez le langage doux et aggreable, d'une naifve simplicité; la narration pure, et en laquelle la bonne foy de l'autheur reluit évidemment, exempte de vanité parlant de soy, et d'affection et d'envie parlant d'autruy...
Pagina 480 - Nostre roy s'habilloit fort court, et si mal que pis ne pouvoit, et assez mauvais drap portoit aucunes fois, et un mauvais chapeau, différent des autres, et une image de plomb dessus.
Pagina 44 - ... faire aide de six vingt mille couronnes d'or, les soixante-dix pesant huict onces , qui est le marc de Troye. De laquelle aide qu'il...
Pagina 42 - Chastillon, et aussi mourut messire Jacques de Chabannes, grand maistre d'hostel du Roy, quy fut moult plaint, car il estoit vaillant chevalier. La ville ainsy rendue au Roy, le Roy eut inconstinent toutes les places de Bourdelois et de Guyenne; le pays fut délivré des Anglois. Le Roy commit pour le garder le comte de Clermont, fils du duc de Bourbon, et le feit son lieutenant general, et y laissa avec luy messire Theaudé de Valpergue.

Bibliografische gegevens