Essai chronologique pour servir à l'histoire de Tournay, Volume 93,Numéro 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 1430 - Mon chancelier de cour et d'État m'a présenté vos remontrances, datées du 22 juin dernier (i), et je veux bien encore, sur leur contenu, vous dire, par les présentes, que mon intention n'a jamais été de renverser la constitution de mes provinces belgiques, et que toutes les dispositions dont j'ai chargé mon gouvernement général tendent uniquement, et sans la moindre apparence d'un intérêt personnel, au plus grand avantage de mes fidèles sujets des Pays-Bas, sans que j'aie voulu priver...
Page 1721 - ... en vertu de ces présentes, sera fait, négocié et passé en ce que dessus, et ce qui en dépend, sans jamais y contrevenir, ni souffrir y être contrevenu, directement ni indirectement en quelque sorte, et sous quelque prétexte que ce soit, car ainsi nous plait-il.
Page 1407 - II, que le titre qui a porté la souveraineté de la Flandre dans l'auguste maison d'Autriche, n'a rien de commun avec ceux de ses autres vastes États; ce titre est un pur droit de succession aux anciens comtes de Flandre. Le sort de se trouver aujourd'hui au pouvoir d'un grand monarque ne saurait altérer sa condition : la réunion de plusieurs couronnes sur une même tête n'est pas un moyen légitime pour confondre les droits de leurs différents...
Page 1434 - Vienne avec les députés des, différents états, pour me représenter de vive voix leurs griefs, et apprendre mes intentions, qu'ils trouveront toujours calquées sur les principes de l'équité la plus parfaite, et uniquement tendantes au...
Page 1719 - Roy, d'avoir pour agréable, ferme « et stable, et d'observer, entretenir et accomplir inviolable« ment de point en point, tout ce que, par ladite Dame notre « très chière et bonne tante, et par celuy ou ceux qu'elle
Page 1005 - ... nombre de requêtes que j'ai reçues, tendantes à obtenir une procédure moins longue et moins dispendieuse; et les intendances n'avoient d'autre but que de surveiller à l'exécution des lois , et à ce que les personnes obligées par état à les faire observer, remplissent leur devoir.
Page 1010 - A tant, très- révérends, révérends pères en Dieu, nobles, chers et féaux, chers et bien âmes, Nôtre-Seigneur vous ait en sa sainte garde.
Page 1431 - Toules mes démarches vous doivent convaincre de la vérité de cette assertion, si vous êtes encore susceptibles de leur rendre la justice qui leur est due. Je ne me suis occupé de quelques réformes dans l'administration de la justice, que sur les instances multipliées que...
Page 962 - Nous lui forons connoitre nos intentions sur cette erreur, par le canal de votre chambre des comptes. A tant, très cher, chers et féaux, Dieu vous ait en sa sainte garde. De Bruxelles, le 20 janvier 1770; paraphé Ne. v*. Plus bas étoit : par ordonnance de Sa Majesté, signé DE REUL.
Page 1435 - Mais si, contre toute attente, cette dernière démarche de ma honte envers vous fût méconnue, au point que vous vous refusiez à me venir porter vos plaintes, vos craintes, vos doutes, et à m'entendre avec confiance, et que vous continuiez vos excès honteux et...

Informations bibliographiques