La commune de 1871: l'événement, les hommes et la mémoire : actes du colloque organisé à Précieux et à Montbrison, les 15 et 16 mars 2003

Voorkant
Université de Saint-Etienne, 2004 - 412 pagina's
0 Recensies
L'histoire de la Commune a fait l'objet de nombreuses études mais elle est sans cesse à redécouvrir et à approfondir. Depuis le grand colloque du Centenaire et, à part celui de Perpignan en 1997, aucun autre colloque n'a été, depuis 1971 consacré, en France, à la Commune. A Précieux et à Montbrison (Loire), les 15 et 16 mars 2003, sous 1a présidence de Michelle Perrot et de Jacques Rougerie, vingt et une communications du colloque ont évoqué les hommes, les événements et la mémoire de la Commune de 1871 : elles ont fait revivre le peuple de Paris dans sa diversité, les gardes nationaux fédérés, les femmes de Montmartre, les fusillés, les exilés, les jeunes prisonniers de Rouen, les communards de Saint-Etienne ; la Commune de 1871, ce sont aussi les réactions de la province. L'interprétation et la problématique de l'événement sont présentes dans les études de jacques Rougerie et Robert Tombs : qui sont les Communards et quelle est la nature même de la Commune ? Quelle sont les caractéristiques de la répression qui l'a écrasée ? La Semaine sanglante n'inaugure-t-elle pas l'ère contemporaine des génocides organisés ? L'après Commune est aussi l'un des thèmes majeur du présent ouvrage : l'exil, l'amnistie, l'influence de la Commune sur Jean Jaurès - et la mémoire de l'évènement, dans l'enseignement scolaire et dans les familles. La diversité des approches de l'histoire de la Commune est ici source de richesse : diversité des sujets abordés mais aussi diversité et nouveauté des sources, comme les lettres de Benoît Malon de la période 1880-1893, les lettres des femmes de Montmartre pendant le siège de Paris ou les archives pénitentiaires de Rouen. Ce volume sur la Commune ouvre ainsi des champs nouveaux de réflexion et de recherche. Le colloque de Précieux et Montbrison consacré à la commune de 1871 était organisé par l'université de Saint-Etienne (Institut des Etudes Régionales et des Patrimoines) et par l'Association des Amis de Benoît Malon. Il fait suite à celui de 1999 qui a étudié la vie et l'œuvre de Benoît Malon (1841-1893), né à Précieux, membre de la l'Internationale, député de la Seine, membre de la Commune, fondateur (1885) et directeur de la Revue socialiste. (Actes parus en 2000 aux Publications de l'Université de Saint-Etienne, Du Forez à la Revue socialiste : Benoît Malon)
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Inhoudsopgave

Remerciements
4
Avantpropos
17
P Lévêque Les courants politiques de la Commune de Paris
29
O Krakovitch Les femmes de Montmartre et Clemenceau
43
P Chambon 1871 la fin de la Garde nationale
75
P Darriulat Le patriotisme révolutionnaire
93
Latta Benoît Malon pendant la Commune
107
A Dalotel Benoît Malon le retour 18801893
127
une républicaine
145
Cordillot Agitation révolutionnaire et sentiments
157
H Girin La Commune de 1871 à SaintEtienne
183
Larcin Le Garibaldien Jacques Vacher et la Commune
199
Rougerie Autour de quelques livres étrangers
215
R Tombs Réflexions sur la Semaine sanglante
237
La répression lexil lamnistie
249
Copyright

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Bibliografische gegevens