Louis XIV en Algérie: Gigeri, 1664

Voorkant
L'Harmattan, 2012 - 347 pagina's
0 Recensies
En 1664, Louis XIV, soucieux de marquer le début de son règne par une action d'éclat, envoya la totalité de sa marine et ses meilleurs régiments sur les côtes d'Algérie afin d'y implanter une base française. Qui sait, y compris parmi les historiens, que l'opération, présentée par Alexandre Dumas dans Le Vicomte de Bragelonne comme une victoire, se solda en réalité par un désastre. Quand, en juillet, les français s'emparent du petit port kabyle de Gigeri, ils s'attendent à être reçus en libérateur du joug turc ; or, ils se heurtent à de redoutables guerriers berbères, qui, au nom de la guerre sainte, font appel aux Arabes puis... aux Turcs d'Alger ! Après trois mois de combats acharnés, alors qu'ils ont déjà perdu plusieurs milliers d'hommes, les français mal préparés, mal commandés, affaiblis par les maladies, submergés par le nombre des assaillants, sont finalement contraints à une retraite peu glorieuse. Ils abandonnent sur place blessés, artillerie, armes et vivres ! Au moment du bilan, les officiers généraux, pour se disculper, recourent aux faux-témoignages et à la calomnie. Quant à Louis, qui s'avère dans cette affaire meilleur manipulateur que stratège, il réussit à effacer jusqu'au souvenir même de ce cuisant échec. S'appuyant sur les documents et les récits de l'époque, Bernard Bachelot exhume un épisode "oublié" de l'histoire et nous fait revivre une guerre insolite et cruelle, où se mêlent courage, barbarie et lâcheté.

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Bibliografische gegevens