Études sur les réformateurs contemporains ou socialistes modernes: Saint-Simon, Charles Fourier, Robert Owen, Volume 1

Voorkant
Guillaumin, 1840 - 402 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 399 - ... coup sûr : cet oiseau représente quelqu'une des relations de paternité ; en effet, le serin est le petit enfant gâté, il veut vivre de friandises, de sucreries; les enfants gâtés ont un babil agréable, dépeint par le gazouillement du serin; il est impérieux, furibond comme eux; il se fait bien servir et obéir ; aussi la nature lui at-elle placé la couronne sur la tête, par emblème de l'enfant gâté qui est roi dans le ménage, commandant à père et mère, à sœurs et bonnes :...
Pagina 57 - La religion doit diriger la société vers le grand but de l'amélioration la plus rapide possible du sort de la classe la plus pauvre.
Pagina 76 - Mais aucun de nous n'est lui. — Chacun de nous vit de sa vie, — et tous nous communions en lui ; car il est TOUT CE QUI EST* ». Nul de nous n'est hors de lui!
Pagina 91 - ... que Dieu a dévolue à son sexe, elle doit lui être associée dans l'exercice de la triple fonction du temple, de l'État et de la famille ; de manière à ce que l'individu social, qui, jusqu'à ce jour, a été l'homme seulement, soit désormais l'homme et la femme. » La religion de Saint-Simon ne vient...
Pagina 54 - France que celle d'un habile manufacturier. Singulier procès dont un acquittement ne fit qu'accroître le scandale! Du reste, cette Parabole, que nous venons de citer ne fut aux yeux de Saint-Simon qu'une boutade spirituelle, dont ses disciples ont toujours contesté l'à-propos et la valeur. Il acheva, vers ce temps, des travaux plus graves et plus complets: la Réorganisation de la société européenne, l'Industrie, l'Organisateur, le Politique, le Système industriel, le Catéchisme des industriels,...
Pagina 89 - ... les lois morales qu'ils ont reçu mission d'enseigner, et qui veut qu'à l'avenir chacun soit placé selon sa capacité et rétribué selon ses œuvres. « Mais en vertu de cette loi; ils demandent l'abolition de tous les privilèges de...
Pagina 52 - France conserve tous les hommes de génie qu'elle possède dans les sciences, dans les beauxarts, et dans les arts et métiers, mais qu'elle ait le malheur de perdre le même jour Monsieur, frère du Roi, Monseigneur le duc...
Pagina 372 - N'est-ce pas attribuer à l'homme plus de pouvoir que les préjugés n'en attribuent à Dieu même, car ces préjugés supposent que l'être qui a fait les créations actuelles, n'en saura pas faire d'autres et de moins désastreuses. « On s'est étrangement trompé sur le rang assigné à l'homme quand on l'a traité de chétive créature, de ver de terre, etc.; c'est au contraire un être d'un grand poids dans les destinées universelles; et l'on va reconnaître qu'une erreur scientifique de notre...
Pagina 343 - ... était convaincu, les plus pauvres des Civilisés se suicideraient dès l'instant où ils seraient assurés d'une autre vie, qui ne pourrait être pire que celle-ci l'est pour eux. Il ne resterait que les riches, qui n'auraient ni aptitude ni penchant à remplacer les pauvres dans leurs ingrates fonctions.
Pagina 350 - ... actuel. Cette multiplicité des rivaux les jette à l'envi dans les mesures les plus folles et les plus ruineuses pour le Corps Social; car tout agent superflu, comme étaient les moines, est un spoliateur de la Société, dans laquelle il consomme sans rien produire.

Bibliografische gegevens