Histoire de la Révolution de 1848, Volume 4

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 219 - La commission espère que, dans cette occasion, tout homme présent se considérera comme un fonctionnaire chargé de faire respecter l'ordre ; elle se confie à la présence des gardes nationaux ; elle se confie aux sentiments de la population parisienne, qui veut la paix publique avec la liberté, et qui sait que, pour assurer le maintien de ses droits, elle n'a besoin que d'une démonstration paisible, comme il convient à une nation intelligente, éclairée...
Pagina 350 - A trois heures, séance publique : suite de la dis» cussion du projet de loi relatif à la prorogation du » privilège de la Banque de Bordeaux.
Pagina 205 - ... droit, est la plus irrésistible, comme la plus majestueuse des forces nationales. Deux grands résultats seront ainsi obtenus : la consécration d'un droit inhérent à toute constitution libre, et la preuve éclatante du progrès de nos mœurs politiques. Les députés de l'opposition comptent donc sur la sympathie et sur l'appui de tous les bons citoyens, comme ceux-ci peuvent compter sur leur dévouement infatigable et sur la fermeté de leurs résolutions.
Pagina 261 - Hommes du peuple, gardez-vous demain de tout » téméraire entraînement. » Ne fournissez pas au pouvoir l'occasion cherchée » d'un succès sanglant. » Ne donnez pas, à cette Opposition dynastique qui » vous abandonne et qui s'abandonne , un prétexte » dont elle s'empresserait de couvrir sa faiblesse.
Pagina 226 - ... arrondissement. Néanmoins, comme il a déclaré, devant la Chambre des députés, que cette question était de nature à recevoir une solution judiciaire, au lieu de s'opposer par la force à la réunion projetée, il a pris la résolution de laisser constater la contravention en permettant l'entrée des convives dans la salle du banquet, espérant que ces convives auraient la sagesse de se retirer à la première sommation, afin de ne pas convertir une simple contravention en un acte de rébellion.
Pagina 202 - Voilà ce que » nous vous rapportons de ce champ de bataille légal où » vous nous avez envoyés combattre pour vous : les débris « de votre constitution , les ruines de votre liberté d'opinion ! » l'arbitraire ministériel à la place du droit national ! » Nous avons mis le cou de la France sous les pieds d'un » ministre! » (Acclamations.) » Non, non, cela n'est pas possible! Nous ne serions plus des hommes! ce ne serait plus un peuple! Nous devrions donner à l'instant notre démission...
Pagina 143 - ... qui a effacé la fiction constitutionnelle et a mis le roi en cause sur toutes les questions. Il n'ya plus de ministres, leur responsabilité est nulle, tout remonte au roi. Le roi est arrivé à un âge auquel on n'accepte plus les observations; il est habitué à gouverner. Il aime à montrer que c'est lui qui gouverne; son immense expérience, son courage et toutes ses grandes qualités, font qu'il affronte le danger audacieusement; mais le danger n'en existe pas moins.
Pagina 277 - D'avoir faussé les principes de la Constitution, violé les garanties de la liberté et attenté aux droits des citoyens ; 3" D'avoir, par une corruption systématique, tenté de substituer à la libre expression de l'opinion publique les calculs de l'intérêt privé, et de pervertir ainsi le gouvernement représentatif ; 4...
Pagina 188 - ... par tous les moyens légaux et constitutionnels. En conséquence, une commission a été nommée pour s'entendre avec le comité des électeurs de Paris , et pour régler de concert le concours des députés au banquet qui se prépare à titre de protestation contre les prétentions de l'arbitraire. Cette décision a été prise sans préjudice des appels que, sous d'autres formes, les députés de l'opposition se réservent d'adresser au corps électoral et à l'opinion publique.
Pagina 145 - cela très-sérieux, parce que je crains que les ques» lions de ministre et de portefeuille ne soient laissées » de côté, et c'est un grave danger, quand , en face » d'une mauvaise situation , une assemblée populaire » se met à discuter des questions de principe. Si en...

Bibliografische gegevens