Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 18 pour ... livres pour le bien de l'humanité. » Sa singulière et grotesque figure fit....
" ... livres pour le bien de l'humanité. » Sa singulière et grotesque figure fit sur moi une impression à laquelle je n'étais pas préparé. Sous un bonnet de velours noir qui lui descendait jusque sur les yeux, on voyait une grosse perruque qui couvrait... "
Mémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts de ... - Page 153
de Société des sciences morales, des lettres et des arts de Seine-et-Oise, Versailles - 1853
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mélanges de littérature, Volume 1

Jean Baptiste Antoine Suard - 1803
...qui lui descendait jusques sur les yeux, on voyait une grosse perruque, qui couvrait les trois-quarts de son visage ; ce qui rendait son nez et son menton encore plus saillans. Il avait le corps enveloppé d'une ipelisse, de la tête aux pieds ; son regard et son sourire...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Cours de littérature Française, Volume 3

Villemain (M., Abel-François) - 1840
...le bien de l'humanité. » Sa singulière et grotesque figure fit sur moi une impression à Inquelle je n'étais pas préparé. Sous un bonnet de velours...son menton encore plus saillants. Il avait le corps enveloppé d'une pelisse de la tète aux pieds : son regard et son sourire étaient pleins d'expression....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Cours de littérature française, Volume 2

Villemain (M., Abel-François) - 1840 - 698 pages
...livres pour le bien de l'humanité. » Sa singulière et grotesque figure fit sur moi une impression à laquelle je n'étais pas préparé. Sous un bonnet...rendait son nez et son menton encore plus saillants. 11 avait (1) Bettinelli. le rnrps enveloppé d'une pelisse de la tète aux pieds : son regard et son...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Cours de littérature française, Volume 3

Villemain (M., Abel-François) - 1847
...livres pour le bien de l'humanité. » Sa singulière et grotesque figure fit sur moi une impression à laquelle je n'étais pas préparé. Sous un bonnet...son menton encore plus saillants. Il avait le corps enveloppé d'une pelisse de la tête aux pieds : son regard et son sourire étaient pleins d'expression....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Cours de littérature française, Volume 3

M. Villemain (Abel-François) - 1851
...livres pour le bien de l'humanité. » Sa singulière et grotesque figure fit sur moi une impression à laquelle je n'étais pas préparé. Sous un bonnet...son menton encore plus saillants. Il avait le corps enveloppe d'une pelisse de la tète aux pieds : son regard et son sourire étaient pleins d'expression....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Cours de littérature française: Tableau de la littérature au ..., Volume 3

M. Villemain (Abel-François) - 1852
...n'étais paspréparé. Sous un bonnet de velours noir qui lui descendait jusque sur les yeux, envoyait une grosse perruque qui couvrait les trois quarts...son menton encore plus saillants. Il avait le corps enveloppé d'une pelisse de la tête aux pieds; son regard et son sourire étaient pleins d'expression....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Notice sur J.-A. Houdon: de l'Institut (1741-1828)

Émile Delerot - 1856 - 192 pages
...je n'étais pas préparé. Sous un « bonnet de velours noir qui lui descendait jusque sur lés « yeux, on voyait une grosse perruque qui couvrait les...ne donne-t-il à Voltaire le costume de son temps ? Il est riche et gracieux. Ecoutez sur ce costume l'avis de Diderot, le critique et le conseiller...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires de la Société des sciences morales des lettres et des arts de Seine ...

1857
...description qui a toute la fidélité duo procès-verbal; elle est de Bettinelli (1) : « La singu« lière et grotesque figure de Voltaire fit sur moi...ne donne-t-il à Voltaire le costume de son temps ? Il est ricbe et gracieux. Ecoutez sur ce costume l'avis de Diderot, le critique et le conseiller...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Cours de littérature française, Volume 3

Villemain (M., Abel-François) - 1861
...préparé. Sous un bonnet de veloursnoir qui lui descendait jusque sur les yeux, on voyait unegrosse perruque qui couvrait les trois quarts de son visage...son menton encore plus saillants. Il avait le corps enveloppé d'une pelisse de la tête aux pieds: son regard et son sourire étaient pleins d'expression....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Voltaire et la société au XVIIIe siècle

Gustave Desnoiresterres - 1873
...descendait jusque sur les yeux, on voyait une grosse perruque qui couvrait les trois quarts de sou visage; ce qui rendait son nez et son menton encore plus saillants qu'ils ne sont dans ses portraits. Il avait le corps enveloppé d'une pelisse de la tète aux pieds;...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF