Les apôtres, essai d'histoire religieuse d'après la méthode des sciences naturelles

Couverture
G. Baillière et cie., 1879 - 465 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 207 - Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent ; faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous outragent et qui vous persécutent...
Page 32 - certains animaux farouches , des mâles et des femelles : répandus par la campagne , noirs , livides , et tout brûlés du soleil , attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible : ils ont comme une voix articulée , et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes.
Page vi - Suivez la manière par où ils ont commencé : c'est en faisant tout comme s'ils croyaient, en prenant de l'eau bénite, en faisant dire des messes, etc. Naturellement même cela vous fera croire et vous abêtira.
Page 202 - Il lui répondit : II n'est pas juste de prendre le pain des enfants, et de le donner aux chiens. 27. Elle répliqua : II est vrai, Seigneur; mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres.
Page 168 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, de toutes vos forces et de tout votre esprit ; et votre prochain comme vous-même.
Page 33 - ... soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible : ils ont comme une voix articulée, et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanières où ils vivent de pain noir, d'eau et de racines ; ils épargnent aux autres hommes la peine de semer, de labourer et de recueillir pour vivre, et méritent ainsi de ne pas manquer de ce pain qu'ils ont semé.
Page 198 - Mais si ton ennemi a faim, donnelui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire; car, en faisant cela, tu lui amasseras des charbons de feu sur la tête.
Page 40 - Puis il prit le pain, et, ayant rendu grâces, il le rompit et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous : faites ceci en mémoire de moi.
Page 229 - Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père et sa mère, sa femme, ses enfants , ses frères et ses sœurs , et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
Page 229 - Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à soimême, et qu'il se charge de sa croix , et qu'il me suive.

Informations bibliographiques