Recueil de pièces authentiques sur le captif de Ste.-Hélène, de mémoires et documens écrits ou dictés par l'empereur Napoléon. etc, Volume 4

Voorkant
A. Corréard, 1822
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 279 - faisant sang de tous côtés, a le bonheur de prendre terre à un morceau de bois touchant au château du port ; mais le commandant lui-même lui coupe le poignet d'un coup de hache. Vu les griefs ci-dessus, et autorisé par le titre XII, article 3a8, de la constitution de la République, et vu l'urgence des
Pagina 11 - se trouva chargé du commandement des forces qui devaient protéger l'assemblée, il se transporta dans un des cabinets des Tuileries, où était Menou, afin d'obtenir de lui les renseignemens nécessaires sur les forces et les positions des troupes et de l'artillerie. L'armée n'était que de cinq mille hommes de toutes armes, avec quarante pièces de
Pagina 25 - il eut l'air d'être peu sensible à ces fêtes. Celle du ministre des relations extérieures, Talleyrand, fut marquée au coin du bon goût ; tout Paris y était. « Une femme célèbre, déterminée à lutter avec le vainqueur de l'Italie, l'interpella au milieu d'un grand cercle, lui demandant quelle était à ses yeux la première femme du monde, morte
Pagina 9 - du peuple, commissaire près de l'armée de l'intérieur, se rendit, avec un corps nombreux de troupes, au lieu des séances de la section Lepelletier, pour y faire exécuter le décret de la convention. Infanterie, cavalerie , artillerie, tout fut entassé dans la rue Vivienne, à l'extrémité de laquelle est le couvent des Filles-Saint-Thomas.
Pagina 41 - Dans un café, ou lieu public, chez Garchi, deux jeunes gens, sous prétexte de ralliement politique dans la manière dont leurs cheveux étaient tressés, furent insultés, attaqués assassinés. « Ce guet-à-pens avait été dirigé par les ordres du ministre de la police et par ses agens. voyé pour le calmer. Celui-ci disait qu'un pareil événement était
Pagina 16 - est faux qu'on ait fait tirer à poudre au commencement de l'action : cela n'eût servi qu'à enhardir les sectionnaires et à compromettre les troupes. Mais il est vrai que, le combat une fois engagé, le succès n'étant pas douteux, alors en effet on ne tira plus qu'à poudre.
Pagina 287 - d'angoisse, lorsque , pour lui donner quelques consolations, nous lui parlions de vous, souvent il nous a répondu : « Soyez bien persuadés que si mon épouse ne fait aucun grand effort pour alléger mes maux , c'est qu'on la tient environnée d'espions qui l'empêchent de rien savoir de tout ce qu'on me fait souffrir, car Marie-Louise est la vertu même.
Pagina 289 - et la vie lui a été rendue. Ah ! Madame, au nom de ce que vous avez de plus cher au monde, de votre gloire, de votre avenir, faites tout pour sauver votre époux; l'ombre de
Pagina 5 - parti royal, et lui livra les succès des opérations de son armée. « Les prosélites des ennemis de la république ne furent pas nombreux dans l'armée ; elle resta fidèle aux principes de la révolution pour lesquels elle avait versé tant de sang et remporté tant de victoires. « Tous les partis étaient fatigués de la convention ; elle l'était d'elle - même.
Pagina 15 - qu'alors la grandeur du danger où ils étaient. . « Enfin à quatre heures un quart, des coups de fusil furent tirés à l'hôtel de Noailles, où s'étaient introduits les sectionnaires. Les balles arrivaient jusqu'au perron des Tuileries. Au même moment, la colonne de Lafond déboucha par le quai Voltaire , marchant sur le

Bibliografische gegevens