Voltaire et la société au xviii siècle: Voltaire et Genève

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 251 - On a vu aussi dans des provinces d'Italie, de France, etc., de petits coquillages qu'on assure être originaires de la mer de Syrie. Je ne veux pas contester leur origine ; mais ne pourraiton pas se souvenir que cette foule innombrable de pèlerins et de croisés, qui porta son argent dans la Terre Sainte, en rapporta des coquilles...
Pagina 333 - On ne parlera plus français, que Voltaire sera encore traduit dans la langue qui lui aura succédé. Cependant, rempli du plaisir que m'ont fait ses productions si variées, et chacune si parfaite en son genre, je ne pourrais sans ingratitude me refuser à la proposition que vous me faites de contribuer au monument que lui élève la reconnaissance publique.
Pagina 95 - C'est de Rousseau le digne et noir palais. Là se tapit ce sombre énergumène , Cet ennemi de la nature humaine , Pétri d'orgueil et dévoré de fiel; II fuit le monde , et craint de voir le ciel.
Pagina 383 - J'approuvais tout pourtant de la mine et du geste , Pensant qu'au moins le vin dût réparer le reste. Pour m'en éclaircir donc, j'en demande. Et d'abord, Un Laquais effronté m'apporte...
Pagina 329 - Le prince de la littérature y est assis sur une draperie qui lui descend de l'épaule gauche par le dos, et enveloppe tout son corps par derrière. Il a la tête couronnée de lauriers, la poitrine, la cuisse, la jambe et le bras droits nus. Il tient de la main droite, dont le bras est pendant, une plume.
Pagina 25 - Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à M. de Voltaire de mon rétablissement. Qu'il vous serve utilement, et qu'il continue au surplus ses plaisanteries sur mon compte ; elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. J'aurois pu...
Pagina 95 - S'élève un mont, vrai séjour des hivers; Son front allier se perd dans les nuages. Ses fondements sont au creux des enfers ; Au pied du mont sont des antres sauvages, Du dieu du jour ignorés à jamais : C'est de Rousseau le digne et noir palais; Là se tapit ce sombre énergumène, Cet ennemi de la nature humaine, Pétri d'orgueil et dévoré de fiel...
Pagina 331 - Tenir modeler mon visage: mais, madame, il faudrait que j'eusse un visage; on en devinerait à peine la place. Mes yeux sont enfoncés de trois pouces, mes joues sont du vieux parchemin mal collé sur des os qui ne tiennent à rien. Le peu de dents que j'avais est parti.
Pagina 68 - Mettez dans mon esprit ce charme et cette douceur que je sentois autrefois et qui fuit loin de moi. Vous n'êtes jamais si divines que quand vous menez à la sagesse et à la vérité par le plaisir. Mais, si vous ne voulez point adoucir la rigueur de mes travaux, cachez le travail même...
Pagina 337 - Si cette offrande était indispensable pour l'érection de la statue, je conçois qu'on pourrait se faire une peine de l'accepter ; mais qu'il souscrive ou non , la statue n'en sera pas moins érigée; ce n'est plus qu'un hommage qu'il vous rend et une espèce de réparation qu'il vous fait.

Bibliografische gegevens