Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d'invention, publ. par C.P. Molard. [With] Table générale des vingt premiers volumes. [Continued as] Description des machines ... pour lesquels des brevets d'invention ont été pris sous le régime de la loi du 5 juillet 1844

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina ix - Description des machines et procédés consignés dans les brevets d'invention, de perfectionnement et d'importation dont la durée est expirée et dans ceux dont la déchéance a été prononcée. Publiée par les ordres de M. le ministre de l'agriculture, du commerce et des travaux publics. Tome LXXXVI. Paris, 1857. 4».
Pagina 242 - L'objet de ces appareils est de présenter à l'action du feu la plus grande étendue de surface possible. Pour cela, on fait passer l'eau dans des tuyaux ou cylindres, et ceux-ci dans le foyer même...
Pagina 64 - ... recouvre le tout d'un plateau ayant la forme exacte de la fontaine , parfaitement luté dans son contour. Ce plateau , en grès ou en pierre , est percé vers son milieu de trois ou quatre trous d'un pouce. On place sur chacun de ces trous des champignons en grès , dont la tige creuse est percée de petits trous ; la tête de chaque champignon est enveloppée d'une éponge. L'eau , en traversant les éponges , se débarrasse déjà des substances qui n'y sont que suspendues. On a soin de laver...
Pagina 44 - ... d'un pouce de diamètre sur trois de longueur, avec lequel vous le presserez doucement, en le passant sur le revers de la gravure. Ensuite, pour favoriser l'adhérence du noir de la gravure sur le verre , on fait légèrement chauffer celui-ci sur la flamme d'une ou de plusieurs bougies; après quoi, on laisse dessécher le tout pendant quinze jours. La gravure se trouve ainsi parfaitement fixée sur le verre, qu'on a soin de bien nettoyer avec du coton. Pour que l'objet produise plus d'effet,...
Pagina 64 - A défaut de grés on peut employer du sable fin de rivière. On a soin de comprimer fortement cette couche , afin que l'eau qui doit la traverser reste long-temps en contact avec le charbon. Par-dessus cette couche, on en met. une troisième de sable ou de grès pilé , à peu près de...
Pagina 233 - ... son est plus également provoqué. L'archet fait d'abord ses révolutions en silence; mais la touche plus ou moins foulée soulève la corde. Celle-ci se présente à l'archet qui la presse en glissant; le son naît aussitôt, et reste en permanence avec l'intensité variable due à la pression de la touche. Au premier instant qu'il se fait entendre, il est difficile de se défendre d'une sorte d'impression pénétrante , moins suave que profonde. L'oreille , investie et comme inondée par ces...
Pagina 64 - ... temps. Un petit tuyau en plomb, semblable à celui dont nous avons, parlé plus haut, va de ce plateau à la partie supérieure de la fontaine. Sa fonction est de donner issue à l'air contenu dans les couches de matières filtrantes, à mesure que l'eau les pénètre. Ces dispositions peuvent être modifiées de différentes manières, pour les approprier à divers usages : tantôt, par des cloisons intérieures, l'eau est forcée, lorsqu'elle est descendue en se filtrant, de remonter au travers...
Pagina xi - Conservatoire, il a prévenu ses lecteurs : « qu'il ne fait qu'indiquer les titres des brevets dont l'objet est une conception chimérique, que l'expérience a jugée, ou une chose que tout le inonde connaît , ou que personne aujourd'hui n'aurait envie de connaître.
Pagina 232 - Cet archet par sa longueur excessive eut été d'une flexibilité trop inégale du centre, aux extrémités voisines des poulies. Pour obvier à cet inconvénient M. Schmidt l'a partagé en deux parties dont chacune attaque la moitié des cordes de tout le système. Il a profité de cette section pour donner à l'archet-Ruban des cordes graves, une largeur double du ruban des cordes aigues.
Pagina 76 - ... renferme : parois revêtues de lames métalliques piquées comme une râpe ; 3°. Que le mouvement de la meule doit être beaucoup plus rapide que dans les moulins à farine ; 4°. Que cette meule doit être très-dure, sans avoir la disposition à prendre du poli ; 5°. Que l'introduction du grain dans le moulin , ainsi que sa sortie , ne doivent avoir lieu que par intervalles et par quantités réglées.

Bibliografische gegevens