Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors]

Ce sont presque toujours les grands événemens, les malheurs publics, qui développent • les vertus & le courage; mais ces actions sont pour la plupart du tems, ignorées ; de ce nombre seroit celle du nommé Lemaire , si nous ue nous empressions pas d'y donner la publicité qu'elle merite. Cet honnête homme est attaché depuis quatorze ans à M. le marquis de Pierrevert, capitaine de grenadiers au régiment des gardes, qui a un logement au palais royal. Craignant lors de l'incendie de l'opéra, la communication du feu, il vole à l'appartement de son maître, alors en campagne , emporte les effets les plus précieux , & va les déposer en lieu de sûreté. Dans cet intervalle, le sergent & les grenadiers de la compagnie de M. de Pierrevert accourent. Ils apperçoivent de la lumiere, craignent que l'incendie n'ait gagné; ils enfoncent la porte , ne trouvent point le secrétaire à sa place ; une armoire est ouverte & vuidée; ils croient M. le marquis de Pierrevert volé, vont à la chambre du domestique, enfoncent la porte & apperçoivent tous ses effets & un sac de 6oo liv. en argent. Le sergent s'en empare. Ce n'est pas sans étonnement qu'on voit le domestique revenir satis

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][graphic][graphic]
[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][graphic]
[ocr errors]
[graphic]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »