Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

ort.

Dent à la loi du 3 brumaire sur l'instruction XLII. L'Institut national est autorisé à ublique, seront désignés par l'Institut pour faire tous les règlements de détail relatifs à tre envoyés à Rome.

la tenue de ses séances générales et particuPONDS DE DÉPENSES DE L'INSTITUT.

lières, et à ses travaux, en se conformant aux

dispositions du présent règlement. XXXI. Chaque classe nommera deux sembres qui seront dépositaires de ses fonds,

Le 11 avril de la même année (22 gert chargés, de concert avec le bureau, d'en

minal an iv), l'Institut fut installé au aire la distribution, de surveiller l'impression

Louvre par le Directoire exécutif. Daues mémoires et toutes les dépenses de la nou, membre de la deuxième classe, lasse.

prononça le discours d'inauguration. XXXII. Ces membres seront renouvelés Le 28 avril (9 florćal), la disposition ous les ans, savoir, le plus ancien, dans la du premier article de la loi réglemenpremière séance de chaque semestre. Ils sc taire, ordonnant que, des deux séances ont élus au scrutin et à la pluralité absolue. décadaires tenues par chaque classe, sa première fois, la classe en nommera deux, la première serait publique , fut rapporont un sortira six mois après par la voie du tée par une nouvelle loi, fondée sur ce

qu'une trop grande publicité présenteXXXIII. La commission formée des six nembres dépositaires des fonds de chaque plus d'inconvénients que d'avantages ,

rait, pour la discussion et les débats, lasse , sera dépositaire des fonds de l'Instiut, et chargée d'en faire et d'en surveiller

et que d'ailleurs les quatre séances pu'emploi : elle en rendra compte tous les ans

bliques qui devaient avoir lieu annuellel'Institut.

ment, et l'impression des Mémoires de

l'Institut sufliraient pour tenir le puEMPLACEMENTS ET BIBLIOTBÈQUES.

blic au courant de ce qui pouvait l'intéXXXIV. Les emplacements nécessaires à

resser. La loi est terminée par cette cua 'Institut pour ses séances et celles de ses

rieuse disposition : « La presente résoclasses, pour ses collections et ses bibliothè

lution ne sera point imprimée.ques, sont fixés conformément au plan annexé à ce règlement.

L'un des premiers actes de l'Institut XXXV. Ils sont exclusivement destinés à fut de provoquer l'exécution du décret l'Institut, et aucun changement ne pourra y

rendu par la Convention, le 2 octobre être fait que sur sa demande, et avec l'appro- 1793, et prescrivant la translation des bation du Directoire exécutif.

cendres de Descartes au Panthéon. Cette XXXVI. Il sera attaché aux bibliothèques proposition, appuyée par un message de l'Institut un bibliothécaire et deux sous du Directoire, fut combattue par Chébibliothécaires.

nier et ajournée. XXXVII. Le bibliothécaire sera élu par En l’an v (1796-1797), cinq membres l'Institut, au scrutiu et à la pluralité absolue. de l'Institut, Carnot, Barthélemy, PasXXXVIII. Les sous-bibliothécaires seront

toret, l'abbé Sicard et Fontanes, furent nommés par l'Institut, et choisis hors de son

déportés, par suite du coup d'État du sein, sur la présentation du bibliothécaire.

18 fructidor (*). Ce fut en vain qu'un XXXIX. Les bibliothèques seront sous la

de leurs collègues, Delisle de Sales, surveillance de la commission des six mem

demanda, dans un mémoire adressé à bres chargés des fonds et des dépenses de l'Institut.

l'Institut national , leur réintégration;

il fallut une nouvelle révolution pour la COMPTE A RENDRE AU CORPS LÉGISLATIF.

leur faire obtenir. Ils ne rentrèrent en XL. Les secrétaires de chaque classe se effet, dans le grand corps dont ils réuniront pour rédiger le compte de ses tra avaient été ainsi violemment expulsés, vaux ; ils le présenteront, dans la première qu'après le 18 brumaire, et après de viséance de fructidor, à la classe, qui, après l'avoir discuité, le présentera à l'Institut dans complémentaire (21 septembre 1797);

ves et orageuses discussions. Le 5° jour : sa séance du même mois. XLI. Le président de l'Institut écrira en

une députation de l'Institut vint lire, å suite aux présidents des deux conseils pour

la barre du Corps législatif, le compte demander l'admission de la commission char

rendu des travaux de l'année. Ce compte gée de rendre compte au Corps législatif des rendu, imprimé par ordre des deux travaux de l'Institut. Cette commission sera composée des bureaux des trois classes. ( Voyez FRUCTIDOR (coup d'État du 18). T. IX. 38° Livraison. (Dict. ENCYCL., ETC.)

38

pes même de la société, sur les dues 594 INSTITUT DE FRANCE L'UNIVERS. INSTITUT DE FRANCE Conseils , à l'imprimerie nationale, droit qui sera établie à Paris, il y a forme un vol. in-8° de 171 pages. nommé, par le premier consul, entre to Le 5 nivôse an vi (25 décembre 1797),

candidats qui seront présentés , le pr: le général Bonaparte fut élu membre par une des classes de l'Iustitut national! de la première classe, section de méca second par les in: pecteurs généraus des e nique; le 13 fructidor (1er septembre des, et le troisieme, par les professeurs e 1798), l'Institut fit hommage au Corps

l'école où la place sera vacante. législatif des trois premiers volumes de

Art. 25. De nouvelles écoles spéciales

ront instituées comme il suit : 1° il pe": ses Mémoires, et lui présenta le second

être établi dix écoles de droit ; 20 il q. et dernier compte rendu de ses tra

être créé trois nouvelles écoles de In vaux. Ce compte rendu, imprimé comme

cine..... ; 30 il y aura quatre troles di le premier, forme 1 vol. in-8° de 202

toire naturelle, de physique et dechinepages.

4° les arts mécaniques et chimiques sen En l'an vii (1797-1798), l'Institut enseignés dans deux écoles speciales; 5° présenta au Conseil des Anciens son école de mathématiques transcendak rapport sur l'établissement du système 6° une école spéciale de géographie, dk: métrique.

toire et d'économie publique.....; La constitution de l'an viii (1800) les écoles des arts du dessin, existait à porte , comme celle de l'an : « Un Dijon et Toulouse, il en sera forme de por « Institut national est chargé de recueil

trieme...; 80 les observatoires actuelle att a lir les decouvertes , de perfectionner

en acuvilé auront chacun un professi « les sciences et les arts. » (Art. 88.)

d'astronomie; go il y aura près de plus Le 23 Boréal an ix (13 mai 1801), le lycées des professeurs de langues vivain. gouvernement donna aux membres de 10° il sera nommé huit professeurs de la l'Institut un grand et un petit costume.

que et de composition.

Art. 26. La premiere nomination des pris L'Institut possédait alors diverses col

fesseurs de ces nouvelles écoles speciale t* lections; il en décida, le 4 fructidor (23

faite de la maniere suivante : les classes up août 1801), le classement en six depois: l'Institut correspondantes aus places machines

i
modèles de vaisseaux ;

s'agira de remplir, présenteront un sues1 instruments de physique ; instruments

gouverneinent; les trois insperleurs get de chimie; minéraux ; herbiers, grai raux des riludes en présenteront ub erud, nes et autres produits végétaux; ani le premier consul choisira l'un des deul – maux ; préparations anatomiques; Apres l'organisation de ces nouvelles erties costumes, armes,

objets de culte des spéciales, le premier consul non beradi peuples étrangers; médailles et monu places vacantes, entre trois sujets qui ments antiques.

seront présentés, comme il est dil a l'artiLa même année, les trois classes décidèrent qu'elles concourraient ensem L'Institut subsista jusqu'à l'an Ji. ble à la continuation du Dictiomiaire tel que la Convention I'avait organise de l'Académie française; douze com mais Bonaparte, qui s'etait tat b* missaires , quatre par classe, furent neur d'être admis dans son sein, et 4** chargés de ce travail; mais on réclama portait dans toutes les ceremoniesla contre cette décision , et elle n'eut pas bit de cette compagnie plutot que tout de suite.

de général, pour faire montre sex Le 12 ventôse an x, un arrêté du intentions paciliques, se bàta, horse premier consul ordonna qu'il serait fut arrivé au pouvoir, de modifier les fait, par les trois classes de l'Ins institution qui pouvait devenir une titut, un rapport de l'état et du pro- .cond Tribunat. La classe des scienr grès des sciences , des lettres et des morales et politiques reníermait en to arts, depuis 1789.

fet les hommes les plus distinguri de La loi du 11 floréal (1er mai 1802) l'époque ; plusieurs d'entre eux elalee: étendit les attributions de l'Institut; investis de hautes fonctions pulvliques elle portait :

et leurs études habituelles portaut cut. Art. 24. Ies écoles spéciales qui existent tamment leur attention sur les prinet seront maintenues... Quand il y vaquera une place de professeur, ainsi que dans l'école de de la nation et les devoirs de l'autorike

cle 24.

[ocr errors]

evaient tôt ou tard les conduire à une thématiques, l'autre pour les sciences phypposition sérieuse contre un gouver- siques. Les secrétaires perpétuels seront ement qui croyait les discussions théo membres de la classe, mais ne feront partie ques intempestives, et voulait trouver d'aucune section. nrtout une obéissance aveugle. Le 3 La première classe pourra élire jusqu'à six luviôse an xi fut arrêté, au palais

de ses membres parmi ceux des autres clasopsulaire de Saint-Cloud, le décret

ses de l'Institut. vivant :

Elle pourra nommer cent correspondants,

pris parmi les savants nationaux et étrangers. Saint-Cloud, le 3 pluviôse an de la république. 3. La seconde classe sera composée de

Le gouvernement de la république, sur le quarante membres. apport du ministre de l'intérieur, le conseil Elle est particulièrement chargée de la 'Etat entendu, arrète ce qui suit :

confection du Dictionnaire de la langue Art. 1er. L'Institut national, actuellement française; elle fera , sous le rapport de la ivisé en trois classes, le sera désormais en

langue, l'examen des ouvrages importants de uatre;

littérature, d'histoire et de sciences. Le reSavoir :

cueil de ses observations critiques sera puPremière classe.

blié au moins quatre fois par an. Classe des sciences physiques et mathéma

Elle nommera dans son sein , et sous l'apques.

probation du premier consul, un secrétaire Seconde classe.

perpétuel, qui continuera à faire partie du

nombre des quarante membres qui la compoClasse de la langue et de la littérature

sent. rançaises. Troisième classe.

Elle pourra élire jusqu'à douze de ses Classe d'histoire et de littérature an

membres parmi ceux des autres classes de

l'Institut. iennes.

4. La troisième classe sera composée de Quatrième classe.

quarante membres et de huit associés étranClasse des beaux-arts,

gers. Les membres actuels et associés étrangers

Les langues savantes , les antiquités et les le l'Institut seront répartis dans ces quatre monuments, l'histoire et toutes les sciences classes.

morales et politiques dans leur rapport avec Une commission de cinq membres de l'histoire, seront les objets de ses recherches 'Institut, nommée par le premier consul, et de ses travaux ; elle s'attachera particuurretera ce travail, qui sera présenté à l'ap lierement à enrichir la littérature française probation du gouvernement.

des ouvrages des auteurs grecs , latins et 2. La première classe sera formée des dix

orientaux, qui n'ont pas encore été traduits. sections qui composent aujourd'hui la pre Elle s'occupera de la continuation des renière classe de l'Institut, d'une section nou cueils diplomatiques. velle de géographie et navigation, et de huit Elle nommera dans son sein, sous l'approassociés étrangers.

bation du premier consul, in secrétaire perCes sections seront composées et désiguées pétuel qui fera partie du nombre des quaainsi qu'il suit :

rante membres dont la classe est composée. Sciences mathématiques.

Elle pourra élire jusqu'à neuf de ses memGéométrie, six membres.

bres parmi ceux des autres classes de l'InsMécanique, six idem.

titut. Astronomie, six idem.

Elle pourra nommer soixante corresponGéographie et navigation, trois idem. dants nationaux ou étrangers. Sciences physiques.

5. La quatrième classe sera composée de Chimie, six membres.

vingt-huit membres et de huit associés étranMinéralogie, six idem.

gers. Botanique, six idem,

Ils seront divisés en sections , désignées et Economie rurale et art vétérinaire , six composées ainsi qu'il suit : idem.

Peinture, dix membres. Anatomie et zoologie, six idem.

Sculpture, six idem. Médecine et chirurgie, six idem.

Architecture, six idem. La première classe nommera, sous l'ap Gravure, trois idem. probation du premier consul, deux secrétai Musique (composition), trois idem. res perpétuels, l'un pour les sciences ma Elle nommera, sous l'approbation du pre

1

hommes même supérieurs , absorte 596 INSTITUT DE FRANCE L'UNIVERS. INSTITUT DE FRANCE mier consul, un secrétaire perpétuel, qui dépenses générales de l'Institut, et à la meje sera membre de la classe, mais qui ne fera tition des fonds entre les quatre classes point partie des sections.

Chaque classe réglera ensuite l'emploi te Elle pourra élire jusqu'à six de ses mem fonds qui lui auront été assignés pogo

: * bres parmi ceux des autres classes de l'Ins dépenses, ainsi que ce qui concerne la titut.

pression et la publication de ses mémoires Elle pourra nommer trente-six corres 13. Tous les ans , les classes distribuer. pondants, pris parmi les nationaux ou les des prix , dont le nombre et la valeur se étrangers.

réglés ainsi qu'il suit : 6. Les membres associés étrangers auront La première classe, un prix de trois et voix délibérative seulement pour les objets francs ; de sciences, de littérature ei d'arts; ils ne La seconde et la troisième classe, cha:feront partie d'aucune section, et ne lou un prix de quinze cents francs; cheront aucun traitement.

Et la quatrième classe, de grands pri ? 7. Les associés républicoles actuels de peinture, de sculpture , d'architecture et a l'Institut feront partie des cent quatre-vingt- composition musicale. Ceux qui auront ri seize correspondants attachés aux classes des porté un de ces quatre grands pris e sciences, des belles-lettres et des beaux-arts. envoyés à Rome et entretenus aux frzs.

Les correspondants ne pourront prendre le gouvernement. titre de membres de l'Institut.

14. Le ministre de l'intérieur est charged Ils perdront celui de correspondants lors l'exécution du présent arrété, qui sera le qu'ils seront domiciliés à Paris.

séré au Bulletin des lois. 8. Les nominations aux places vacantes seront faites par chacune des classes où ces La suppression de la classe des srit places viendront à vaquer; les sujets élus se ces morales et politiques, dit M. Te ront confirmés par le premier consul. sot, fut un trait de lumière pour t3

9. Les membres des quatre classes auront les esprits attentifs et éclaires. 01 E le droit d'assister réciproquement aux séan doit pas oublier de remarquer ici ! ces particulières de chacune d'elles, et d'y espèce d'anomalie qui paraitrait mode faire des lectures lorsqu'ils en auront fait la fermer une contradiction. Le start demande. Ils se réuniront quatre fois par an en corps

homme qui accordait la plus haute *

tection aux sciences , qui pressait is d'Institut , pour se rendre compte de leurs plication de leurs découvertes tous travaux. Ils éliront en commun le bibliothécaire et

les besoins des peuples et des gouverne les sous-bibliothécaires de l'Institul, ainsi

ments, le même homme qui, que les agents qui appartiennent en commun

tains rapports , favorisait de toute à l'Institut

puissance l'amélioration de l'état saChaque classe présentera à l'approbation cial, détournait violemment les esprits du gouvernement les statuts et règlements des études morales et politiques

. Vasar particuliers de sa police intérieure.

sans doute appris de bonne heure *** 10. Chaque classe tiendra , tous les ans, l'astronomie, la physique, les make une séance publique, à laquelle les trois au matiques, la chimie, l'histoire naturelt. tres assisteront.

et les autres connaissances de la merce 11. L'Institut recevra annuellement du famille, peuvent s'allier dans le cas trésor public quinze cents francs pour chacun avec l'indifférence pour la liberte, si de ses membres non associés, six mille francs pour chacun de ses secrétaires perpétuels; gués l'ignorance des choses politique

laisser dans les esprits les plus distin et pour ses dépenses une somme qui sera déterminée tous les ans, sur la demande de

l'expérience lui avait révélé qu'il ne res l'Institut, et comprise dans le budget du mi

tait plus de temps pour la liberté ! nistre de l'intérieur. 12. Il y aura pour l'Institut une commis

dans la profonde méditation des plan sion administrative, composée de cinq mem

nomènes de la nature et dans la mes bres, deux de la premiere classe, et un de templation des mondes. L'événeinent a chacune des trois autres, nommés par leurs justifié la justesse de ce calcul, trophes classes respectives.

turel au pouvoir. Sous l'empire, Cette commission fera régler , dans les

sciences prirent un développement to séances générales prescrites par l'article 9, tout ce qui est relatif à l'administration, aux naire, au lieu de faire des progrès. Ne

mense; l'esprit de liberté resta statiok

SOUS CET

poléon n'oubliait rien, même au milieu du Dictionnaire de la langue frandes travaux de la guerre et des embar- çaise, dont les premiers membres furas du gouvernement de l'Europe. rent Morellet, Sicard , Boufflers, ArDans les murs de Moscou, qui couvait naud et Suard. encore l'incendie, il donnait son atten En 1806, une commission des instion à la réorganisation des théâtres, criptions et médailles fut de même inscomme il approuvait la nomination d'un tituée, dans la troisième classe, pour la professeur du collège de France, la veille numismatique et les monuments de de la bataille de Dresde; de même, du l'empire ; et l'Institut, qui jusque-là fond de l'Espagne ou à Vienne, il avait avait porté le titre d'Institut national, les yeux sur l'Institut. Toutefois, il ne prit dans son Annuaire celui d'Institut le tyrannisait pas, comme le chancelier de France. Il n'est désigné, dans l'AnSéguier avait tyrannisé les académies nuaire de 1807, que sous le titre d'Insapres la mort de Richelieu ; il ne dictait titut des sciences et des arts. Cette pas non plus les choix ou les refus de même année (1807), un décret du 25 'Institut, à l'exemple de Louis XIV, avril institua deux commissions pour qui voulait gouverner partout, même à la rédaction d'un Dictionnaire de la

Académie. Napoléon n'imposait pas à langue des beaux-arts, et pour la conAcadémie des médiocrités à la place tinuation de l'Histoire littéraire de les hommes distingués. Au contraire, France. l aimait à prendre partout l'élite des Le 8, le 20, le 25 février, et le 5 ntelligences et des réputations, qu'il mars 1808, les secrétaires perpétuels s'appliquait à enchaîner par des hon et les présidents de l'Institut préaeurs et des bienfaits.

sentèrent à l'empereur, siégeant en Un arrêté des consuls, en date du 26 son conseil d'État, les rapports des quaanvier 1803, contient la nomination tre classes sur les progrès des sciences des membres des différentes classes. Le mathématiques et physiques, de la litténom de Bonaparte s'y trouve, dans la rature française, de l'histoire et de la litpremière classe, entre ceux de Jacques térature ancienne , et des beaux-arts, Périer et de Ferdinand Berthoux. Cette depuis 1789. mêmeannée, les membres de la deuxième En 1811, l'Institut prit enfin le ticlasse parurent vouloir s'occuper de pré- tre d'Institut impérial, et l'on vit s'y parer la nouvelle édition du Diction- organiser de nouvelles commissions raire de l'Académie ; et ils demandes chargées de la continuation du recent au ministre trente exemplaires de cueil des notices et extraits des maa dernière édition, afin que chaque nuscrits, et de celui des historiens de membre pût en avoir un à sa disposi- France. tion.

L'Institut devint royal en 1814, et En 1804, par un décret daté du pa- adopta pour ses jetons et ses médailles lais d'Aix-la-Chapelle, le 11 septembre, une Minerve, dont le casque eut pour l'empereur institua les prix décen- cimier un serpent au lieu d'un hibou. naur. Ces prix , au nombre de neuf, Il reprit, après le 20 mars 1815, le tide la valeur de 10,000 fr. chacun, de tre d'impérial , et dans l'Annuaire qui vaient être distribués de la propre main parut à cette époque, on lut en tête de de l'empereur, de dix ans en dix ans, à la liste des membres, ces mots : l'empartir de l'an xvII, aux auteurs des pereur protecteur. La collection des ouvrages, inventions ou établissements mémoires publiés jusqu'à cette époque les plus remarquables, publiés ou con forme 25 volumes in-4°, dont 14 pour nus, du 18 brumaire an vii (1798) au la classe des sciences physiques et ma18 brumaire an xvII (1808). Un jury, thématiques, 5 pour la classe des sciencomposé des secrétaires perpétuels des ces morales et politiques avant sa supquatre classes de l'Institut et des quatre pression, 5 pour la classe de littérature présidents en fonctions, était chargé et beaux-arts, 3 pour la base du système de les décerner.

métrique, et 2 pour les savants étranUn décret impérial institua, en 1805, gers. dans la deuxième classe, la commission A la seconde restauration, l'Institut

« VorigeDoorgaan »