Images de page
PDF
ePub

comle de Hainaut, a été enlevé à l'amour de ses augustes parents et aux espérances que le peuple belge fondait sur lui.

Le Bureau s'est fait un devoir de représenter l'Académie aux funérailles de notre jeune prince, qui ont eu lieu, à Lacken, le 25 janvier, et au service funèbre qui a été célébré le 27, dans l'église des SS. Michel et Gudule, à Bruxelles.

Persuadé qu'il répondait dans cette triste circonstance aux sentiments unanimes des membres de la Compagnie, le Bureau a envoyé à LL. MM. le Roi et la Reine, une adresse conçue dans les termes suivants :

<< Sire, Madame,

«La mort prématurée de S. A. R. Mgr le duc de Brabant, comte de Hainaut, a plongé la famille royale et la Belgique dans le deuil.

<< Attachée tout particulièrement par des sentiments de gratitude à la dynastie dont le chef a été son fondateur, l'Académie royale de médecine a suivi avec anxiété la marche de la cruelle maladie du prince auquel s'étendait son affection. Maintenant qu'il n'est plus! elle comprend et partage bien vivement la douleur profonde de Vos Majestés.

En exprimant ces sentiments au nom de la Compagnie dont nous sommes les organes, nous souhaitons que les regrets unanimes du peuple belge parviennent à adoucir l'amertume du chagrin de Notre Roi et de Notre Reine bien-aimés. »

En exécution des décisions prises par l'Académie dans sa dernière séance, le Bureau a désigné MM. Hubert el Marinus pour les rapports à faire sur la communication de M. Germain traitant de l'accouchement prématuré artificiel et sur le travail de M. Lecluyse, relatif à une grossesse extra-utérine.

III.

CORRESPONDANCE ET COMMUNICATIONS.

L'Académie a reçu, avant le 1er janvier dernier, trois mémoires de concours.

L'un de ces mémoires porte pour devise: Principiis obsta; il est transmis dans le but de concourir pour le prix attaché à la solution de la question suivante :

Exposer et discuter les moyens prophylactiques que, d'après les faits et les expériences, l'on peut opposer à l'invasion et à la propagation du choléra. »

Les deux autres sont adressés en réponse à la question formulée en ces termes :

Faire connaître les symptômes, les causes, les lésions anatomiques et la nature du typhus contagieux épizootique, considéré dans les différentes espèces d'animaux qui sont susceptibles de contracter cette maladie, et exposer les caractères différentiels des diverses autres affections typhoïdes avec lesquelles celle-ci pourrait être confondue. »

Un de ces mémoires a pour épigraphe ces vers extraits de l'Art poétique de Boileau :

Un auteur quelquefois trop plein de son objet,
Sans jamais l'épuiser, n'abandonnera un sujet.
Fuyez de ces auteurs l'abondance stérile,
Et ne vous chargez point d'un détail inutile.

Le second travail, envoyé en réponse à cette dernière question, porte la devise suivante :

« Là où les données positives de la science font défaut, nous devons plutôt avouer notre ignorance que de vouloir la masquer par des mots plus ou moins sonores (THAKER). »

Les Commissions qui auront à apprécier ces travaux seront nommées dans le comité secret de la séance.

MM. Blasius et Traube remercient l'Académie de les avoir nommés correspondants.

M. Bastin-Payen, à Gosselies, propose des mesures hygiéniques qu'il croit propres à prévenir le croup et qui consistent à maintenir les enfants dans une température convenable. Renvoi à une Commission qui sera nommée

par le Bureau.

L'Association libre des cultivateurs de Ghistelles transmet un tableau résumant les avantages de l'emploi du sel en agriculture.

Il est fait hommage à la Compagnie de quelques publications dont les titres seront insérés au Bulletin.

Des remerciments sont votés aux auteurs des travaux envoyés à l'Académie.

M. le Président : Voici la lettre que j'ai reçue d'un de nos correspondants, sous la date du 12 février :

«Monsieur le Président,

« J'ai l'honneur de vous adresser quelques renseignements statistiques relatifs à la taille des miliciens dans les localités charbonnières et agricoles de la province de Namur. Empêché de soumettre moi-même ces documents à l'Académie, je viens vous prier de vouloir bien y suppléer.

<< Bien que notre province ne soit pas riche en gisements houillers, elle présente pourtant certaine partie où la population est tout spécialement livrée aux travaux des

mines. Ces villages qui confinent au Hainaut et qui semblent la continuation du pays de Charleroi sont Auvelais, Tamines, Jemeppe, Velaine et Ham-sur-Sambre. Dans le tableau que j'ai l'honneur d'adresser à l'Académie se trouve renseignée la taille moyenne des miliciens des villages susdits, pendant la dernière période décennale. Comme point de comparaison on y a fait figurer des éléments analogues pris dans cinq villages voisins, en partie du même canton et au hasard. Inutile de dire que ces documents sont puisés à une incontestable source; ils ont été fournis par les registres des conseils de milice.

<«< Il résulte de cet examen comparatif que la taille moyenne des miliciens des contrées agricoles est d'un mètre 662 millimètres, tandis que dans le pays houiller elle n'est que d'un mètre 627 millimètres. Ces données ne sont, il est vrai, qu'une confirmation nouvelle de ce qui a été avancé dans l'excellent rapport de M. Kuborn, mais elles se trouvent ici formulées en chiffres qu'on serait heureux de voir confrontés avec d'autres documents analogues.

<< Bien qu'ayant opéré sur une échelle restreinte, nous croyons que les résultats obtenus n'en ont pas moins une évidente importance, et qu'ils méritent à tous égards d'être déposés comme pièce de conviction dans la discussion à laquelle se livre en ce moment l'Académie royale de médecine.

« Agréez, Monsieur le Président, l'assurance de mes sentiments les plus dévoués.

« Dr BRIBOSIA. >>

Tableau statistique de la taille moyenne des miliciens, pendant les dix dernières années, dans les cinq villages houillers de la province de Namur, et cinq villages agricoles, pris au hasard.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

ASSESSES

1859 16 21,666 3 Cicat. adhér. à la jambe gauche

[blocks in formation]

Faiblesse de constitution.

Transpirat. fétide des pieds.

1,647 1 Faiblesse de constitution.

1863 12

1864 19

1865 10

[merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

BOIS DE VILLERS

|1859|18| 1|1m,658| 1|Tum. blanche et ankyl. âu gen.

[blocks in formation]

1,670 >>
1,653
>>1m,680

[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »