Images de page
PDF
ePub

signalé la présence (1) dans le cerumen humain) joue ici le principal rôle : si ce produit de sécrétion peut conserver longtemps à l'air sa consistance molle, c'est à cel alcali qu'il le doit, c'est à lui qu'il faut l'attribuer : en dehors des matières grasses qu'en sépare l'éther, il est principalement formé d'un savon de potasse. Il serait superflu d'insisler devant l'Académie sur cette particularité, que les savons potassiques onl la propriété de rester mous et qu'ils donnent une réaction plus alcaline que les savons sodiques qui sont durs; c'est là un double caractère que nous avons mis en relief à l'égard du cérumen humain.

On peut dire que jusqu'ici le cérumen était un des produits de sécrétion les moins éludiés et les moins connus. Le savant Liebig a prélendu que la potasse était l'alcali qu'on rencontre de préférence à la soude, dans notre organisme, comme dans nos aliments (2). Sans vouloir donner à celle theorie une valeur trop absolue, on peut remarquer que

(1) Voici pour les comparer avec ce qui va suivre, les éléments signalés dans le cérumen. Par Vauquelin.

Par Berzélius (Chimie, t. VII.)

l'eau;

Une matière grasse;

Graisse soluble daus l'éther; Un mucus albumineux;

Albumine; Un principe colorant, amer; Extrait jaune, amer, soluble dans De la soude;

l'alcool; Du phosphate de chaux;

Matière extractive, soluble dans (Pelouze et Frémy, Chimie, t. V.)

Lactates de soude et de chaux;

Pas de chlorure, ni de phosphate. (2) « Le choix de l'alcali, qui intervient dans l'alimentation, n'est pas, dit Liebig, indifférent : celui qui existe dans tous nos aliments, c'est la potasse et non la soude, et c'est pour cela que les sels de potasse se rencontrent dans le lait, dans le suc des muscles et jusque dans les globules du sang; on y trouve encore une certaine proportion de chlorure de sodium, mais pas d'autres sels de soude.. Ainsi, d'après ce célèbre chimiste, la potasse serait l'alcali spécial des solutions humaines,

notre analyse du cérumen humain milite en sa faveur; et l'on verra plus loin qu'il n'en est pas loujours ainsi dans la série animale.

Des recherches chimiques de physiologie comparée entreprises sur le cerumen par M. Emile Chevalier et par moi, nous ont conduits à des résultats nouveaux. Celle matière était jusqu'à ce jour restée inexplorée, comme on peut s'en convaincre en parcourant les meilleures publications des médecins vétérinaires. La question du cérumen, sur laquelle ici tout restait à faire, était plus neuve encore chez les animaux que chez l'homme. Nous avons constaté que la composition chimique de ce produit de sécrétion varie dans la série animale. Il est bon de rappeler un fait que nous avons mis en lumière dans le cours de nos analyses : ainsi nous avons expérimenté que les corps particuliers que nous avons signalés dans le cérumen humain comme jouant le rôle d'acides, pouvaient se combiner avec différentes bases, ces combinaisons que nous avons pu produire artificiellement avec la chaux et la magnésie, nous allons faire voir que la nature les opère elle-même dans les types suivants qui nous ont paru fort remarquables.

Nous pouvons élablir d'une manière générale, pour résumer l'ensemble de nos analyses, que, dans la série des animaux soumis à notre examen, le cerumen nous a présenté trois variétés principales : dans la première, qui parait la plus nombreuse, car elle comprend divers mammifères des races bovine, ovine et porcine, le cérumen est à base de potasse. Dans la seconde, comme on va le voir chez le chien, il est à base de chaux. Enfin, dans la troisième, il est à base de magnésie, comme le cheval et le mulet nous en ont offert l'exemple. — Pour mettre à même de mieux juger les résultats obtenus, nous allons reproduire notre analyse du cérumen humain qui nous a servi de terme de comparaison ; il contient par gramme :

[ocr errors]

Eau ,

0,100 Matière grasse, dissoute par l'éther (oléine et stéarine) 0,260 Savon de potasse soluble dans l'alcool.

0,380 Savon de potasse soluble dans l'eau, insoluble dans l'alcool. 0,140 Matière (organique?) insoluble .

0,120 Chaux et soude .

traces.

C

Voici maintenant sur les trois variétés de cérumen que la chimie nous a fait reconnaitre, quelques exemples rela à chacune d'elles.

1 re variété (cérumen à base de potasse). Nous citerons ici comme lype le cérumen du bæuf : il parait plus consistant que celui du veau; il est assez gras; sa couleur est noirâtre avec un fond jaunâtre; il renferme par gramme :

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Comparé au cérumen humain, celui du beuf a sept fois moins de matière soluble dans l'alcool, deux fois et demie plus de matière insoluble; la même quantité de matière soluble dans l'eau; mais presque le double de matière grasse.

2e variété (cérumen à base de chaux). Le cérumen du chien rentre dans cette catégorie. Il se présente sous forme de pelites masses agglomérées, dont la couleur varie du jaune sale au brun foncé.

Dans le résidu insoluble resté sur le filtre, la calcination nous a démontré la présence de la chaux, à laquelle se joint de la silice et un peu de fer. Il est permis de dire que, suivant toute probabilité, la silice doit provenir ici du sable et des poussières qui s'introduisent accidentellement dans les oreilles de ces animaux. Le cerumen du chien renferme par gramme.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Si l'on compare le cérumen du chien à celui de l'homme, on voit qu'il contient de la chaux, au lieu de polasse, moitié moins de matière soluble dans l'eau, presque trois fois moins de matière soluble dans l'alcool, plus du double de matière insoluble, enfin près de deux fois plus de matière grasse.

3e variété (cérumen à base de magnésie). Nous avons trouvé un type de cette variété dans le cerumen du mulet. Il est d'un brun noirâtre; il est grumeleux, et graisse assez fortement le papier. Il laisse, quand on le calcine, un résidu de magnésie, il renferme par gramme :

Eas.
Matière grasse fort colorée

solable dans l'alcool (à base de magnésie).
soluble dans l'eau (idem),
insoluble (idem)

0,174 0,261 0,217 0,217 0,131

On voit que le céramen du mulet a pour base de la magnésie, qu'il contient le même chiffre de matière grasse et autant de matière insoluble que chez l'homme, une fois et demie autant de matière soluble dans l'eau, et presque moitié moins de matière soluble dans l'alcool.

NOTE ADDITIONNELLE.

[ocr errors]

Dans le mémoire qui précède, il s'est glissé une inexactilude que je m'empresse de rectifier, pour en faire disparaitre les imperfections que je puis corriger.

Au point de vue des caractères génériques, propres à servir de base pour une classification, ce qui est dit du cérumen du mulet doit être rapporté au cérumen du cheval quant à l’élément aicalin qui prédomine : c'est le cérumen du cheval qui est à base de magnésie; on retrouve la magnésie; 1° dans la solution alcoolique; 2° dans la solution aqueuse; 3° dans le résidu insoluble ; c'est donc bien et dûment un

; cérumen à base de magnésie.

Il n'en est pas de même pour le cerumen du mulet, comme le démontrent les deux nouvelles analyses que nous avons faites, M. Emile Chevalier et moi, sur des échantillons provenant de deux sujets différents, dans le but de contrôler notre expérience. Il n'y a rien à changer aux chiffres que nous avons indiqués d'après des pesées très-exactes : c'est là, pour nous, un point essentiel; les proportions sont telles que nous les avons formulées. Il est parfaitement vrai aussi que ce cérumen, quand on le calcine, laisse un résidu de magnésie; mais il y a, en outre, une autre base qu'il est bon de faire connaitre, comme je l'expliquerai plus loin.

Il devient nécessaire, pour bien faire comprendre ici les ressemblances et les dissemblances qui existent entre ces deux types, d'exposer en peu de mots ce qui les concerne spécialement l'un et l'autre : on n'aura plus qu'à les comparer pour les classer.

Commençons par le cérumeu du cheval : il a un aspect

« PrécédentContinuer »