Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

Il faut convenir que la manière d'agir de ces deux vétérinaires est vraiment étrange. Voyaient-ils réellement des dangers dans cette opération qu'ils ne connaissaient pas; croyaient-ils sérieusement à la gangrène, ou n'invoquaientils ce fantôme que pour semer l'alarme? calcul qui a si bien réussi à Stambruges. Dans la première supposition, leur devoir était de nous faire informer de ce qui se passait, et non de s'exposer à encourir la responsabilité d'un acte que la bienséance la plus vulgaire leur défendait de commettre. Il faut ètre dominé par de bien mauvais sentiments pour oublier ainsi ce que l'on doit à sa dignité et à sa considération. Dans la seconde, nous les prenons en pitié. Les hommes, malheureusement ailligés d'un pareil caractère, sont à plaindre.

Quoi qu'il en soit, ces procédés inqualifiables sont de nature à faire naitre de tristes réflexions dans l'âme des praticiens honnètes, qui ont révé cette sublime utopie de l'esprit de corps parmi les vétérinaires ; et, en attendant que leurs chaudes aspirations fassent éclore cette ère de progrès, si désirable au double point de vue de la science et de notre bien-être, nous ne saurions trop engager tous les hommes animés de bons sentiments, lesquels heureusement, ne sont pas en minorité chez nous, d'admonester et de mettre au ban de la corporation les vétérinaires surpris, comme ceux que nous venons de signaler, en flagrant délit de lèse-confraternité.

En terminant, nous concluons :

1° Que le renversement du vagin, mème très-ancien, est une infirmité légère, conséquence de la constitution et de la conformation d'une bonne et belle vache fruitière, pouvant toujours ètre aisément palliée par un appareil d'une appli

cation simple, peu coûteuse et exemple de tout danger;

2° Que les bètes qui en sont affectées jouissent d'une santé robuste, sont très-fécondes et peuvent donner un veau tous les ans, avec un bon rendement en lait et en beurre, sans ètre le moins du monde plus exposées que les autres vaches à des accidents ou à des suites fàcheuses du part;

3° Qu'une infirmité de cette nature ne saurait être comprise dans les cas prévus par l'article 1641 du Code civil;

Et 4o que, dans l'intérêt général, il serait utile qu'elle fùt rayée des vices rédhibitoires. Cette réforme fermerait la porte à bien des abus, à de nombreux procès et empècherait, en outre, l'exploitation du pauvre cultivateur par le riche.

Premier procédé. Fig. 1. Derrière d'une vache sur laquelle l'appareil est

appliqué. Fig. 2. Aiguille : a, la lame, b, ouverture destinée à rece

voir le petit crochet de l'extrémité du fil de fer,

C, le manche.
Fig. 3. La pince.
Fig. 4. Appareil dressé comme étant en place.

M’, M”, M", pièces principales de l'appareil :
N, fil de fer tressé réunissant les pièces prin-

cipales. Fig. 5. Premier temps de l'opération pour placer une

des pièces principales. Fig. 6. Aiguille creuse qui permettrait de pousser le fil

de fer à sa suite à travers les lèvres de la vulve.

[ocr errors]

EXPLICATION DE LA PLANCHE II.

Second procédé. Fig. 1. Derrière d'une vache sur laquelle l'appareil est

placé. Fig. 2. Appareil monté comme étant en place : D, D',

pièces principales de l'appareil : e, e, extrémités à vis sur lesquelles se fixent la lame d'aiguille et les écrous en T; é, é, F, pièce transversale réunissant les deux pièces prin

cipales. Fig. 3. Pièces transversales : F', pièce à une tète arron

die o, et à un écrou inférieur o', la seconde F", est à deux écrous, un à chaque extrémité; au

છે. moyen de cette traverse les deux pièces prin

cipales ne sauraient se rapprocher. Fig. 4. G, lame d'aiguille se vissant sur les extrémités

des pièces principales.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]
« PrécédentContinuer »