Recueil de pièces officielles destinées à détromper les François sur les événemens qui se sont passés depuis quelques années, Volume 3

Voorkant
Frédéric Schoell
Librairie grecque-latine-allemande, 1814
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 128 - La présente convention sera ratifiée dans un délai de quatre mois à partir du jour de la signature, ou plus tôt si faire se peut.
Pagina 451 - SM le roi du royaume uni de la Grande-Bretagne et de l'Irlande, « SMI et RA l'empereur d'Autriche , roi de Hongrie et de Bo...
Pagina 125 - En conséquence de cette garantie mutuelle, les deux hautes parties contractantes travailleront constamment de concert aux mesures qui leur paraîtront les plus propres au maintien de la paix en Europe ; et dans le cas où les états de l'une ou de l'autre des puissances seraient menacés d'une attaque, elles interviendront de la manière la plus efficace.
Pagina 3 - Russe a volé aux armes; tout homme voulait être soldat pour défendre sa religion et ses foyers. Nous avons arrêté cet élan généreux, et, sans s'étonner de l'immense supériorité numérique de l'ennemi , nos braves , par des manœuvres habiles , l'ont attiré au centre de l'empire qu'il voulait anéantir.
Pagina 44 - Sans un concours d'événements extraordinaires qui ont rendu si cruellement célèbres les douze années qui viennent de s'écouler, vous ne seriez pas réunis sur le sol germanique; mais vos souverains ont senti que l'Europe est une grande famille, et qu'aucun des états qui la composent ne peut rester indifférent au malheur que fait peser sur ET PIÈCES JUSTIFICATIVES.
Pagina 16 - Art. VII. Les Hautes Parties Contractantes agiront avec le plus grand accord relativement aux opérations militaires, et se communiqueront franchement ce qui concerne leur politique respective. Les Puissances susnommées s'obligent mutuellement à ne pas négocier séparément avec l'ennemi commun et à ne conclure ni paix, ni amnistie, ou telle Convention que ce soit, que d'un consentement mutuel.
Pagina 67 - Lorsque l'affreux malheur qui atteignit, à mes côtés , le général Moreau , me priva des lumières et de l'expérience de ce grand homme, je nourrissais l'espoir qu'à force de soins on parviendrait à le conserver à sa famille et à mon amitié. La providence en a disposé autrement. Il est mort comme il a vécu, dans la pleine énergie d'une âme forte et constante. Il n'est...
Pagina 215 - ... ou plus tôt si faire se peut. En foi de quoi nous soussignés, en vertu de nos pleins pouvoirs, l'avons signée et y avons apposé les cachets de nos armes. Fait à Copenhague le 9' jour du mois de Juillet, l'an de Grâce mil sept cent quatre-vingt.
Pagina 127 - ART. 10. — Les envoyés et ambassadeurs des hautes parties contractantes auprès des cours étrangères recevront ordre de se soutenir par des interventions mutuelles, et d'agir parfaitement d'intelligence dans toutes les occasions qui concernent les intérêts de leurs souverains. ART.
Pagina 128 - Russies, et les ratifications en seront échangées dans quatorze jours, à compter du jour de la signature , ou plus tôt si faire se peut. En foi de quoi, nous, plénipotentiaires...

Bibliografische gegevens