Histoire parlementaire de la révolution française : ou, Journal des assemblées nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815: contenant le narration des événements ... précédée d'une introduction sur l'histoire de France jusqu'à la convocation des États-généraux, Volume 27

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 225 - Convention, si par ces insurrections toujours renaissantes, il arrivait qu'on portât atteinte à la représentation nationale, je vous le déclare, au nom de la France entière, Paris serait anéanti ; bientôt on chercherait sur les rives de la Seine si Paris a existé ». Cette déclaration maladroite, qui rappelle fâcheusement celle de Brunswick, met le feu aux poudres.
Pagina 329 - ... si Paris, par une convocation trop solennelle, trop retentissante, n'a voulu qu'avertir tous les citoyens de vous demander une justice éclatante, Paris a encore bien mérité de la patrie. Je dis donc que si vous êtes législateurs politiques, loin de blâmer cette explosion, vous la tournerez au profit de la chose publique, d'abord en réformant vos erreurs, en cassant votre commission. (On murmure.) Ce n'est qu'à ceux qui ont reçu quelques talents politiques que je m'adresse, et non à...
Pagina 233 - Barrère lit un projet de décret qui est adopté en ces termes : La Convention nationale , après avoir entendu le rapport du comité de salut public, décrète : ART. 1er. Les armées du Nord et des Ardennes seront subordonnées au mêm
Pagina 323 - Je jure d'être fidèle à la République une et indivisible, de maintenir de tout mon pouvoir et de toutes mes forces la sainte liberté, la sainte égalité, la sûreté des personnes et le respect des propriétés, ou de mourir à mon poste en défendant les droits sacrés de l'homme.
Pagina 130 - ... public , un rapport sur la situation actuelle de la France ; et si l'assemblée avait voulu m'entendre , elle aurait pu prendre des mesures contre les autorités constituées et les citoyens qui peuvent perdre la liberté. Je dis qu'il existe un mouvement commencé d'abord à Marseille, et qui depuis s'est étendu jusqu'à Lyon et dans plusieurs autres départemens.
Pagina 121 - Cromwell, et auxquels il fit faire folies sur folies, furent chassés à leur tour. Leurs propres crimes servirent de prétexte à l'usurpateur. Il entra un jour au Parlement, et, s'adressant...
Pagina 225 - Croyez que vous obtiendrez une prompte justice; mais écoutez les vérités que je vais vous dire : La France a mis dans Paris le dépôt de la Représentation nationale, il faut que Paris le respecte. Si jamais la Convention était avilie, si jamais, par une de ces insurrections qui, depuis le 10 mars, ne cessent d'environner la Convention nationale , et dont les magistrats ne nous ont jamais avertis que les derniers...
Pagina 208 - Dumourier, pour faire massacrer les braves montagnards, les jacobins, la Commune de Paris, afin de donner le coup de grâce à la liberté, et de rétablir la royauté. Ses...
Pagina 128 - ... comité révolutionnaire, votre dissolution a été arrêtée ; voici comment : Cette assemblée a délibéré de mettre en état d'arrestation tous les hommes suspects, c'est-à-dire tous ceux qui n'ont pas de patentes des honorables journées des 2 septembre et 10 mars, et à la suite de ces arrestations, on vous aurait livrés à cette multitude égarée, à qui l'on est parvenu à faire aimer le sang.
Pagina 397 - Sachez qu'une victime ornée de fleurs , et qu'on traîne à l'autel , n'est pas insultée par le prêtre qui l'immole ! ... On parle du sacrifice de mes pouvoirs ! Quel abus de mots ! Les sacrifices doivent* être libres, et vous ne l'êtes pas ! La Convention est assiégée ; des canons sont braqués contre ce palais ; il est défendu de se mettre à la fenêtre ; on ne peut sortir ; les fusils sont chargés.

Bibliografische gegevens