L'Ami de la religion et du roi, Volume 15

Voorkant
Le Clere, 1818
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 358 - ... doit être inviolablement suivie, comme conforme à la parole de Dieu, à la tradition des saints Pères et aux exemples des saints.
Pagina 87 - Nous étant fait rendre compte de l'état de l'instruction publique dans notre royaume, nous avons reconnu qu'elle reposait sur des institutions destinées à servir les vues politiques du gouvernement dont elles furent l'ouvrage, plutôt qu'à répandre sur nos sujets les bienfaits d'une éducation morale et conforme aux besoins du siècle ; nous avons rendu justice...
Pagina 158 - Rapport fait au nom de la commission chargée de l'examen du projet de loi relatif à un emprunt et à diverses impositions par le Pas-de-Calais. 46. — 1854. Rapport fait au nom de la commission...
Pagina 144 - Est réputée contravention, délit et crime, selon la gravité des » cas, conformément à la loi du 15 avril 1818, toute part quelconque >; qui serait prise par des sujets et des navires français, en quelque « lieu, sous quelque condition et prétexte que ce soit, et par des » individus étrangers dans les pays soumis à la domination fran» çaise, au trafic des esclaves dans les échelles du Levant et de
Pagina 247 - Nous ne sommes pas sans doute réduits encore à prouver que la sensibilité physique est la source de toutes les idées et de toutes les habitudes qui constituent l'existence morale de l'homme : Locke , Bonnet , Condillac , Helvétius , ont porté cette vérité jusqu'au dernier degré de la démonstration.
Pagina 97 - C'est là le caractère de l'écrit qu'il publia sous ce titre : « Les Vrais Principes de F Eglise gallicane sur le gouvernement ecclésiastique, la papauté, les libertés gallicanes, la promotion des évéques, les trois concordats et les appels comme d'abus; suivis de réflexions sur un écrit de M. Fiévée.
Pagina 295 - Il écrivit sur la morale ; et tout en faisant voir qu'il était capable de chaleur et d'élévation, il fit un mélange obscur et incohérent de ce style animé avec une philosophie analytique et destructive. Ses romans présentent aussi le burlesque assemblage de je ne sais quel amour de la vertu, mêlé avec le plus honteux cynisme, et d'une chaleur quelquefois vraie et profonde avec des paroles grossières et ignobles. Au total, Diderot fut un écrivain funeste à la littérature comme à la...
Pagina 295 - Ses romans présentent aussi le burlesque assemblage de je ne sais quel amour de la vertu, mêlé avec le plus honteux cynisme, et d'une chaleur quelquefois vraie et profonde avec des paroles grossières et ignobles. Au total , Diderot fut un écrivain funeste à la littérature comme à la morale. Il devint le modèle de ces hommes froids et vides, qui apprirent à son école comme on pouvait se battre les flancs pour se donner de la verve dans les mots , sans avoir un foyer intérieur de pensée...
Pagina 19 - Il ya un premier évêque, il ya un Pierre préposé par Jésus-Christ même à conduire tout le troupeau : il ya une mère Eglise qui est établie pour enseigner toutes les autres; et l'Eglise de Jésus-Christ, fondée sur cette unité comme sur un roc immobile, est iiu : luanlabie.

Bibliografische gegevens