Le comte de Gabalis: ou, Entretiens sur les sciences secrètes, Volume 1

Couverture
Chez les frères Vaillant, 1742
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 135 - Monsieur (luy dis-je) vous jugez bien au nom de ce Seigneur, que je ne puis pas faire dire qu'on ne me voit point : prenez donc la peine d'entrer dans ce cabinet. Ce n'est pas la peine (dit-il) je va me rendre invisible.
Page x - Prince indigne , à quelque ambitieux , ou à quelque incontinent ; trois fortes de gens excommuniés de tout tcms par les Sages. Par bonheur je ne fuis pas Prince , j'ai peu d'ambition , & on verra dans la fuite que j'ai même un peu plus de chafteté qu'il n'en faut à un Sage. Il me trouva l'efprit docile , curieux , peu timide ; il ne me manque qu'un peu de mélancolie pour faire avouer à tous ceux qui voudroient blâmer Monfieurle Comte de Gabalis de ne m'avoir rien caché , que j'étois un...
Page 42 - Salamandres : il faut purifier & exalter l'élément du feu, qui est en nous ; & relever le ton de cette corde relâchée. Il n'ya qu'à concentrer le feu du monde par des miroirs concaves...
Page 109 - Je ne doute pas , lui dis-je , que Zoroaftre ne foit avec le Salamandre Oromafis dans la region du feu ; mais je ne voudrois pas faire à Noé l'outrage que vous lui faites. L'outrage n'eft pas fi grand que vous pourriez croire , reprit le Comte ; tous ces Patriarches-là tenoient à grand honneur d'être les peres putatifs des enfans que les enfans de Dieu vouloient avoir de leurs femmes ; mais ceci eft encore trop fort pour vous. Revenons à Oromafis ; il fut aimé de Vefta , femme de Noé. Cette...
Page 119 - Demon a dans la région de la mort des occupations plus triftes & plus conformes à la haine qu'a pour lui le Dieu de pureté ; mais c'eft ainfi qu'on fe ferme volontairement les yeux. On trouve , par exemple, dans Tite Live , que Romulus étoit fils de Mars : les efprits forts difent; c'eft une fable...
Page 165 - L'expédient dont il s'avifa, fut de confeiller aux Sylphes de fe montrer en l'air à tout le monde : ils le firent avec magnificence ; on voyoit dans les airs ces créatures admirables en forme humaine, tantôt rangées en bataille, marchant en bon ordre, ou fe tenant fous les armes , ou campées fous des pavillons fuperbes ; tantôt fur des Navires aëriens d'une ftructure admirable, dont la flotte volante voguoit au gré des Zéphirs.
Page 105 - Quand il voit que le goût & la bouche d'Eve ne font poinc punis , & qu'elle accouche avec douleur ; il connoît que ce n'eft pas le goût qui eft criminel : & découvrant quel fut le premier peché par le foin que prirent les premiers pecheurs de cacher avec des feuilles certains endroits de leur corps , il conclut que Dieu ne voulok pas que les homme...
Page 149 - J'ai encore lu cela , lui dis-je. Et cette femme Porcugaife , continua-t-il , qui étant ejfpoféeenunelfle deferte, eût des enfans d'un grand finge ? Nos Théologiens , lui dis-je , repondent à cela , Monfieur , que le Diable prenant la figure de ces bêtes .-. .-. Vous m'allez encore alléguer , interrompit le Comte, les fales imaginations de vos Auteurs.
Page 23 - Sagefle n'habite point dans un corps fujet au péché , comme elle n'entre point dans une âme prévenue d'erreur ou de malice. Les Sages ne vous admettront Jamais à leur Compagnie , fi vous ne renoncez dès à prefent à une chofequi ne peut compatir avec la Sageflè.
Page 157 - Gnomes , il ne les haïe pas fi fort ; parce que , comme je crois vous avoir apris , ces Gnomes effrayés des hurlemens des Diables , qu'ils entendent dans le centre de la terre , aiment mieux demeurer mortels , que courir rifque d'être ainfi tourmentés , s'ils acquéroient l'immortalité. De là vient que ces Gnomes & les Demons, leurs voifins , ont aflez de commerce.

Informations bibliographiques