Traité de chimie anatomique et physiologique normale et pathologique, ou, Des principes immédiats normaux et morbides: qui constituent le corps de l'homme et des mammifères, Volume 1

Voorkant
J.-B. Baillière, 1853 - 45 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 645 - Dans mon opinion, il n'existe pas de matières organiques. C'est-à-dire, que je vois seulement, dans les êtres organisés , des appareils d'un effet lent , agissant sur des matières naissantes, et produisant ainsi AKS combinaisons inorganiques très-diverses, avec un petit nombre d'élémens.
Pagina 194 - VIE l'ensemble des propriétés d'ordre vital ou propriétés vitales que manifeste ce corps. L'homme , le chêne, le cheval, les Protococcus (Chlamydococcus), les Torula, un œuf, un bulbe, un...
Pagina 473 - ... très diverses, avec un petit nombre d'éléments. Les êtres organisés réalisent, pour les combinaisons du carbone avec les éléments de l'air et ceux de l'eau, ce que les grandes révolutions du globe ont produit pour les combinaisons de l'acide silicique avec les bases qui s'offraient à lui. De part et d'autre, même complication : les chimistes qui soutiennent que les .substances organiques ont quelque chose de (1) Thénard.
Pagina 473 - Aussi les lois de la combinaison observées en chimie minérale semblaient-elles insuffisantes pour expliquer les faits observés dans la nature organique, comme si quelque chose de vital demeurait jusqu'au bout dans les principes organiques et leur imprimait ce cachet originel qui donne à ces corps un air de famille et les fait reconnaître à l'instant. Cette différence fondamentale entre l'état d'avancement de la chimie organique et celui de la chimie minérale...
Pagina 474 - Les lois de combinaison observées dans la nature inorganique sont insuffisantes pour expliquer les faits observés dans la nature organique, comme si quelque chose de vital restait toujours dans ces dernières et leur imprimait le cachet originel, qui donne souvent à ces corps un air de famille et les fait reconnaître à l'instant. » C'est ainsi que je m'explique comment les chimistes qui d'abord avaient , par simple mesure d'ordre , mis ensemble toutes les matières tirées du règne organique...
Pagina ii - Du microscope et des Injections dans leurs applications à l'anatomie et à la pathologie, suivi d'une Classification des sciences fondamentales, de celle de la biologie et de l'anatomie en particulier, par le docteur CH.
Pagina v - Son sujet est l'examen, fait au point île vue organique, de chacune des espèces de corps ou principes immédiats qui, par leur union molécule à molécule, constituent cette substance.
Pagina 367 - L'ensemble des considérations précédentes peut être exactement résumé, en définissant la chimie comme ayant pour but général d'étudier les lois des phénomènes de composition, et de décomposition, qui résultent de l'action moléculaire et spécifique des diverses substances, naturelles ou artificielles, les unes sur les autres.
Pagina ii - Traité d'analomie générale, normale et pathologique chez l'homme et les principaux mammifères (Histoire des éléments anatomiques des tissus et Histologie'; par le docteur CH.
Pagina 473 - En effet , est-ce bien sérieusement que l'on peut dire que le cyanogène et l'hydrogène bi-carboné qui résultent toujours , et uniquement , de la modification de corps organiques , sont pourtant des produits dépendant de la chimie minérale; tandis que l'acide oxalique, l'alcool, l'éther , l'acide sulfovinique , l'urée, seraient des matières organiques ? Je cherche la diiïérence qui sépare ces corps et je ne puis la voir. Dans mon opinion , il n...

Bibliografische gegevens