Origines gauloises, celles des plus anciens peuples de l'Europe, puisées dans leur vraie source, ou Recherches sur la langue, l'origine et les antiquités des Celto-Bretons de l'Armorique, pour servir à l'histoire ancienne et moderne de ce peuple, et à celle des Franc̜ais

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 85 - ... démontrer les rapports physiques et moraux des bretons de l'Armorique avec les anciens gaulois, et à établir l'identité de la langue de ces deux peuples sur la conformité qui règne encore entre le bas-breton et la langue en usage dans les diverses contiées de l'Europe et de l'Asie, où les gaulois portèrent leurs armes victorieuses, et formèrent des étiblissemens.
Pagina 146 - ... tortor , tormentum ; le français torture. TARANTS. §. 36i. Jupiter, le maître du tonnerre, était connu dans l'antiquité sous le nom de Tarants , parceque ce dieu disposait à son gré de la foudre. Taran est l'expression dont les Bretons et les Gallois d'Angleterre se servent pour parler de la foudre et du tonnerre. Taranu ? en gallois , répond au latin tonare , en français tonner. Ennius emploie le mot taratantara pour rendre l'effet que produit le son du clairon et celui de la trompette:...
Pagina 158 - Le mot drvs, altéré dans sa forme ancienne , a passé (de même qu'une infinité d'autres mots ) de la langue des Celtes dans celle des Grecs. Les Gaulois eurent aussi leurs Pindares et leurs Tyrtées. Le talent des bardes , leurs poètes , s'exerçait particulièrement à composer des hymnes et des homélies, à publier et à chanter en vers héroïques...
Pagina 5 - D'AUVERGNE 39 encore entre le bas-breton et la langue en usage dans les diverses contrées de l'Europe et de l'Asie, où les Gaulois portèrent leurs armes victorieuses et formèrent des établissements...
Pagina 147 - une forme hideuse. Lucain nous apprend que les sol« dats romains, qui n'avaient jamais vu dans leur pays « de dieux d'une figure aussi épouvantable, furent « saisis d'effroi la première fois qu'ils approchèrent « du sanctuaire de Mars dans les Gaules. (Lucan.
Pagina 140 - ... les hommes après le trépas , et qui portèrent le mépris des richesses aussi loin que celui de la mort , aient jamais consenti à prostituer leur encens à une divinité infernale de laquelle ils n'avalent rien à redouter ni rien à espérer?
Pagina 39 - Dans 1' opinion des Bretons, ces memes hommcs se revetent, pendant la nuit, de peaux de Loups, et en prennent quelquefois la forme, pour se trover a des assemblers ou le demon est suppose presider. Ce que F on dit ici des deguisements et des courses nocturnes de ces pretendus hommes loups, dont 1' espece n' est pas encore entierement eteinte dans 1' ancienne Armorique, nous rapelle ce que 1' histoire rapporte des Lycantrophes d
Pagina 12 - Après la défaite des Helvétiens, Celtes d'origine, les Romains trouvèrent dans leur camp des rôles écrits en lettres grecques : ces rôles contenaient un dénombrement exact de leur armée.
Pagina 41 - Breton , reconnaissent aussi deux génies qui accompagnent l'homme dès sa naissance , et qui influent particulièrement sur sa destinée ; ils nommaient anciennement le mauvais génie Du...
Pagina 24 - L'énorme pierre qui couvre ce monument de l'antiquité, s'appelle dans notre langue dolmin. Il en existe un grand nombre de la même forme , et connues sous la même dénomipation , dans l'île de Man, dans le pteys de Galles, en Angleterre , et dans l'île d'Anglesey.

Bibliografische gegevens