Histoire des francs-maçons, Volumes 1 à 2

Couverture
H.I.G. François, 1838 - 216 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 197 - ... de nos vénérables frères les cardinaux de la sainte Église romaine, de notre science certaine , et...
Page 204 - Soyez convaincus que personne ne peut être lié à ces sociétés sans se rendre coupable d'un péché très-grave ; fermez l'oreille aux paroles de ceux qui , pour vous attirer dans leurs assemblées , vous affirmeront qu'il ne s'y commet rien de contraire à la raison et à la religion , et que l'on n'y voit et n'y entend rien que de pur, de droit et d'honnête. D'abord, ce serment coupable, dont nous avons parlé et qu'on prête même dans les grades...
Page 201 - Pénétrons-nous, je vous en conjure, de la force de l'esprit du Seigneur, de l'intelligence et du courage qui en sont le fruit, afin de ne pas ressembler à ces chiens qui ne peuvent aboyer, laissant nos troupeaux exposés à la rapacité des bêtes des champs. Que rien ne nous arrête dans le devoir où nous sommes de souffrir toutes sortes de combats pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. Ayons...
Page 201 - Dieu vous a donnée sur leurs âmes par une grâce signalée. Découvrez-leur les ruses des sectaires et les moyens qu'ils doivent employer pour s'en préserver. Inspirezleur de l'horreur pour ceux qui professent une doctrine perverse, qui tournent en dérision les mystères de notre religion et les préceptes si purs de Jésus-Christ, et qui attaquent la puissance légitime. Enfin, pour Nous servir des paroles de notre prédécesseur Clément XIII, dans sa Lettre encyclique...
Page 196 - ... les maux et d'autres que nous ne signalons pas. Les ouvrages que leurs membres ont osé publier sur la religion et sur la chose publique, leur mépris pour l'autorité, leur haine pour la souveraineté, leurs attaques contre la divinité de...
Page 191 - Plus sont grands les désastres qui menacent le troupeau de Jésus-Christ, notre Dieu et Sauveur, plus doit redoubler, pour les détourner, la sollicitude des Pontifes Romains auxquels, dans la personne de saint Pierre, prince des apôtres, ont été conférés le pouvoir et le soin de conduire ce même troupeau. C'est à eux, en effet, comme étant placés au poste le plus élevé de...
Page 69 - On demande quel est le principe de cet ordre ^des trappistes dans ses rapports avec Rome ; par ce que je viens de dire, il est aisé de voir que ce principe est le désespoir. La signification de Rancé, sa valeur dans l'histoire du christianisme, c'est d'avoir senti, à la vue de l'Église romaine, des douleurs et un effroi qu'elle-même ne pouvait plus sentir ; sa grandeur est d'avoir trouvé ces douleurs inguérissables. Avant lui, les législateurs...
Page 207 - ... après cette époque; et il ne pourra obtenir l'absolution qu'après avoir dénoncé ses complices ou, au moins, juré de les dénoncer à l'avenir. Cette absolution ne pourra être donnée que par nous, nos successeurs ou ceux qui auront obtenu du Saint-Siège la faculté de relever de ces censures. « Nous voulons que les exemplaires imprimés du présent bref apostolique, lorsqu'ils seront signés de la main d'un notaire public ou munis du sceau d'un dignitaire de l'Église, obtiennent la...
Page 199 - ... s'engage à commettre un assassinat et à mépriser l'autorité de ceux qui , étant chargés du pouvoir ecclésiastique ou civil, doivent connaître tout ce qui est important pour la religion et la société, et ce qui peut porter atteinte à leur tranquillité?
Page 206 - ... en entrant dans ces associations , et nous déclarons qu'ils peuvent être relevés de ces censures , même en ne dénonçant pas leurs complices, par tout confesseur approuvé par les ordinaires des lieux qu'ils habitent.

Informations bibliographiques