Revue des deux mondes, Volume 24;Volume 47

Voorkant
Au bureau de la Revue des deux mondes., 1840
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 183 - Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme celui-là qui conquit la Toison, Et puis est retourné, plein d'usage...
Pagina 183 - Revoiray-je le clos de ma pauvre maison Qui m'est une province, et beaucoup d'avantage? Plus me plaist le séjour qu'ont basty mes ayeux, Que des palais romains le front audacieux : Plus que le marbre dur, me plaist l'ardoise fine.
Pagina 180 - L'honneur que tu lui fais par ta docte chanson Las! et nous ce pendant nous consumons notre âge Sur le bord inconnu d'un étrange rivage, Où le malheur nous fait ces tristes vers chanter, Comme on voit quelquefois, quand la mort les appelle, Arrangés flanc à flanc parmi l'herbe nouvelle, Bien loin sur un étang trois cygnes lamenter.
Pagina 482 - Les Souverains, en formant cette union auguste, ont regardé comme sa base fondamentale leur invariable résolution de ne jamais s'écarter, ni entre eux, ni dans leurs relations avec d'autres Etats, de l'observation la plus stricte des principes du droit des gens...
Pagina 482 - Ils reconnaissent formellement que leurs devoirs envers Dieu et envers les peuples qu'ils gouvernent leur prescrivent de donner au monde, autant qu'il est en eux, l'exemple de la justice, de la concorde, de la modération, heureux de pouvoir consacrer désormais tous leurs efforts à protéger les arts de la paix, à accroître la prospérité intérieure de leurs états, et à réveiller ces sentiments de religion et de morale dont le malheur des temps n'a que trop affaibli l'empire.
Pagina 557 - Marcel fort raisonnable : artiste pour artiste, pourquoi ne se serait-il pas mis sur les rangs? il fit exposer ses vœux, et fut congédié comme Mignard. Du moment où une jeune fille atteint l'âge qui annonce son développement , l'essaim des prétendans s'attache à ses pas , comme celui des abeilles bourdonne autour de la fleur qui vient d'éclore.
Pagina 669 - Moïse était envoyé pour réveiller par des récompenses temporelles les hommes sensuels et abrutis. Puisqu'ils étaient devenus tout corps et tout chair, il les...
Pagina 719 - L'envie de parler de nous, et de faire voir nos défauts du côté que nous voulons bien les montrer, fait une grande partie de notre sincérité.
Pagina 179 - Je ne chante (Magny) je pleure mes ennuys, Ou, pour le dire mieulx, en pleurant je les chante. Si bien qu'en les chantant, souvent je les enchante Voyla pourquoy (Magny) je chante jours et nuicts.
Pagina 671 - Prenez bien garde de ne mépriser aucun de ces petits : je vous déclare que dans le ciel leurs anges voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux.

Bibliografische gegevens