Biographie universelle, ancienne et moderne, ou Histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes: Ouvrage entièrement neuf,, Volume 59

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 492 - ... la pensée de s'ensevelir sous Missolonghi. Quant à lui, l'assemblée de Salone étant retardée par les divisions politiques et les difficultés des chemins, son parti fut pris de ne pas quitter le coin de terre que les Turcs allaient assaillir au printemps. Depuis plusieurs mois , malgré son courage et sa continuelle activité, il se sentait défaillir. Il était troublé par de tristes pressentiments, et par ces frissons involontaires qui sont moins des symptômes de faiblesse morale que...
Pagina 213 - Grand commentaire sur un petit article, par un vivant remarquable sans le savoir, ou Réflexions et notes générales et particulières à propos d'un article qui le concerne dans la Biographie des vivants...
Pagina 93 - Di« tes-lui tout ce que les hommes ne peuvent pas lui « dire ; donnez-lui de surmonter toutes ses passions « comme il surmonte tous les dangers ; faites-lui « bien comprendre que la sagesse vaut mieux que « la force, et que celui qui se dompte lui-même vaut « mieux que celui qui prend des villes.
Pagina 478 - Werner. tudes , beaucoup de lectures diverses , l'humeur sauvage d'un jeune habitant de Newstead, et les goûts capricieux d'un enfant hautain , tour à tour gâté par la tendresse , ou froissé par la violence. Il fut d'abord timide, ennuyé, solitaire , puis bruyant et chef de bande parmi ses camarades. Il travailla beaucoup , quoique inégalement , étudia les classiques grecs et latins , fit même des vers grecs , et réussit dans les déclamations publiques , où s'exerçaient les jeunes étudiants....
Pagina 493 - Mais son corps, vieilli de bonne heure, succombait. On lui écrivait des îles Ioniennes pour l'engager à quitter Missolonghi. Ses compatriotes, ses amis , le colonel Stanhope, le corsaire Trelawney partirent. Il resta dans ce « tombereau de boue,» comme il disait énergiquement, au milieu des marais et des pluies insalubres de Missolonghi. Il en ressentit bientôt la mortelle influence. Surpris par l'orage dans une promenade à cheval, et revenant trempé d'eau et de sueur, il monta dans une...
Pagina 86 - Traité des assurances et des contrats à la grosse, conféré et mis en rapport avec le nouveau code de commerce et la jurisprudence ; suivi d'un vocabulaire des termes de marine et des noms de chaque partie d'un navire ; par PS BOULAY-PATY.
Pagina 495 - Byron appartient à cette école. Son imagination est inépuisable à le peindre lui-même, à découvrir toutes les plaies de son âme, toutes les inquiétudes de son esprit, à les approfondir , à les exagérer. Mais hors de lui , il invente peu.
Pagina 114 - Boissy d'Anglas se plaignit ù la tribune du conseil des cinq-cents de ne pouvoir faire un pas dans Paris sans être effrayé de l'apparition de cet assassin. Toutes ces attaques, auxquelles il n'était pas facile de répondre, ne purent...
Pagina 158 - ... docteur. Après la mort de Corvisart, il se retira à Sens. Trop adonné à la pratique de son art pour se livrer aux études du cabinet, il n'a laissé qu'un petit nombre...
Pagina 484 - L'Anglais du xix e siècle croit voir tomber, en Espagne et en Portugal, les derniers asiles du christianisme romain. Comme Rutilius, il rencontre partout les vestiges de l'invasion et de la guerre. Napoléon est pour lui le nouvel Alaric, qui laisse partout sa trace sur le monde ravagé. Mais ce parallèle ne donne qu'une faible idée des couleurs dont Byron a peint ses souvenirs.

Bibliografische gegevens