Images de page
PDF
ePub

insoluble. Elle se concentre par l'ébullition devra le préférer comme hémostatique et jusqu'à prendre la consistance du miel; comme tonique astringent. et si alors on l'étend en couches minces (Journal de médecine de Bordeaux.) sur des plaques de verre, elle se dessèche dans l'étuve à la température de + 38°, et peut être obtenue en écailles rougeâ- LIQUEUR

UR DE QUINQUINA POUR REMPLACER tres, brillantes comme le citrale ou le tar

LE VIN DE QUINQUINA ; par M. DESCHAMPS. trate de peroxyde. Ces écailles retiennent Le prix élevé des vins et la difficulté 25/100 d'eau, se dissolvent aisément dans que l'on éprouve à en avoir de bons m'ont une petite quantité d'eau distilléc sans fait penser qu'il ne serait peut-être pas décomposition, et peuvent reproduire la inutile de soumettre à l'appréciation des solution primitive. Si, au lieu de dessé- médecins et des pharmaciens la formule cher le sel avec précaution, on le chauffe d'une liqueur que je crois de nature à jasqu'à dessiccation complète à feu nu, il remplacer avantageusement le vin de devient jaune verdâtre et anhydre. Dans quinquina. cet état, il se dissout dans l'eau distillée Les raisons sur lesquelles je m'appuie froide en quarante-huit heures, reprodui- pour faire cette proposition sont les suisant la solution primitive, et il se dissout vantes : un liquide alcoolique, contenant immédiatement dans l'eau bouillante ; à la quantité d'alcool renfermée dans les peine abandonne-t-il un léger résidu jaune vins et qui peut se conserver pendant clair.

très-longtemps au contact de l'air, doit Le sel en écailles est soluble dans l'al- avoir un pouvoir dissolvant au moins égal cool sans décomposition.

au pouvoir dissolvant des vins. L'alcool de La solution aqueuse à 45° Be est sus- cette liqueur n'a pas plus d'action sur l'écoceptible de dissoudre de l'hydrate de per- nomie que l'alcool contenu dans les vins, oxyde de fer par une longue digestion ; car le sucre que renferme la liqueur doit mais la dissolution ne peut être concen- tempérer son action à la manière de la trée sans se décomposer.

matière organique contenue dans les vins. La solution à 45° traitée par quelques Sa saveur est plus agréable que la saveur gouttes d'acide sulfurique se décolore; un des vins de quinquina, et surtout que la excès d'acide sulfurique la solidifie tout à saveur des vins auxquels on sc contente coup en donnant un composé blanc comme d'ajouter de l'alcool. Les propriétés théradu plåtre.

peutiques de cette liqueur sont certaineJ'appelle particulièrement l'attention ment semblables aux propriétés thérapeusur la manière dont elle se comporte avec

tiques des vins de quinquina, car il est l'albumine de l'æuf ou avec le sang : quel- rationnellement impossible de prendre en ques gouttes produisent un caillot très

considération l'action spéciale du vin. volumineux et très-résistant, absolument

Cette liqueur serait la même dans toutes insoluble, qui continue de se gonfler et de

les pharmacies , avantage qui n'est pas durcir pendant plusieurs heures.

sans mérite. Son prix est bien moins élevé En résumé :

que celui des vins de quinquina ; les mé

decins pourraient donc la prescrire sans Le nouveau sulfate à 2 équivalents 1/2 tenir compte de la fortune des malades et d'acide sulfurique pour 1 équivalent de peroxyde de ser, qu'on peut représenter boire, car ils ne la refuseront pas.

sans s'inquiéter si les enfants voudront la par la formule atomique 5 50%, 2Fe'0', est

Voici la formule : certainement préférable au sulfate de peroxyde de fer, dont la préparation est for- Alcool à 86'degrés centésimaux. 162 grammes.

Eau .

837 mulée dans le Traité de pharmacie de Sou

Aeide sulfurique à 66 degrés. beiran (1853, t. II, p. 363). Ce dernier Quinquina jaune.

100 est très caustique; il contient un grand

Ecorce d'orange

5 excès d'acide azotique. Ce qui le prouve, Laissez macérer le tout pendant dix c'est qu'on peut y ajouter, à la tempéra- jours, passez et ajoutez à une partic du ture de l'ébullition, 1/4 en sus de la quan- macéré une derni-partie de sucre; laissez lile de proto-sulfate de fer qui a servi à le dissoudre le sucre et filtrez. préparer, et en dégager ainsi une grande 30 grammes représentent le macéré de proportion de vapeurs nitreuses.

2 grammes de quinquina. L'écorce d'oJe n'hésite pas à affirmer que le nouveau range est employée pour aromatiser un persulfate soluble est beaucoup moins peu la liqueur. caustique, plus facile à préparer et plus Cette formule pourrait servir à prépastable que le perchlorure de ser, ct qu'on rer un certain nombre de liqueurs médi

[ocr errors]

cinales, en remplaçant le gramme d'acide Ces deux systèmes ainsi définis, ne doitsulfurique par un gramme d'eau.

on pas s'étonner que le premier ait jusqu'à Je terminerai cette courte note en priant présent prévalu? les lecteurs qui ne seront pas convaincus Pour nous que ce fait avait frappé, nous de faire préparer cette liqueur et de la n'avons pas cessé de rechercher les causes goûter avant de formuler leur jugement, pour lesquelles cette méthode, qui rend de et en faisant remarquer que le liquide si grands services dans la fabrication des alcoolique contient 14 pour 100 d'alcool ; extraits d'une foule de végétaux, est restée que j'ajoute une demi-partie de sucre à si impuissante et si stérile lorsqu'on l'a une partie de macéré; que cette demi- appliquée à la betterave et à la poudre fine partie de sucre diminue la proportion de garance. d'alcool; et qu'en résumé celte liqueur est Nous en avons trouvé deux principales. moins alcoolisée que le vin de quinquina Lorsqu'on procède au déplacement de qui est préparé, comme on lc fait très- ces matières, 1° si l'on agit sur une cousouvent, avec des vins très-faibles aux

che épaisse, il s'opère peu à peu et par le

છે quels on ajoute, pour assurer leur conser- propre poids de la substance, un tassevation, de l'alcool, afin qu'ils en renfer- ment dans ses couches inférieures, qui ne ment 13 pour 100,

tarde pas à entraver la filtration, et comme (Bulletin général de thérapeutique.) ce tassement s'effectue proportionnelle

ment à la hauteur de la pulpe et de l'eau

superposée, on n'arrive point à un meilNOUVEAU PROCÉDÉ POUR LA SÉPARATION DES leur résultat en plaçant cette pulpe sous la PRINCIPES SOLUBLES A L'AIDE DES TABLES pression d'une colonne d'eau. D'HYDRO-EXTRACTION ; par M. L. KESSLER. 2° Si, au contraire, la couche est mince, - La question de la séparation des prin- elle doit être très-étendue en surface pour cipes solubles est une de celles qui ont le admettre l'emploi de masses nécessaireplus vivement préoccupé les esprits. C'est, ment considérables, et il se forme inévitaen effet, la première qu'ont à se poser les blement dans son intérieur des voies d'eau agriculteurs et les industriels, lorsqu'ils locales qui rendent le déplacement trop arrivent à s'occuper de la transformation inégal pour être praticablc. des produits du sol en produits fabriqués. Ces deux causes, on le voit, forment C'est un problème qui intéresse au plus une sorte de dilemme dont il semble haut degré surtout les fabricants de sucre, assez difficile de sortir. les distillateurs et les fabricants de garan- C'est probablement pour cette raison cine ou de garance lavée, parce qu'ils y que la plupart des appareils qui admetrencontrent de plus grandes difficultés et tent l'emploi de l'eau comme agent d'exque leur industric s'exerce sur des masses traction, sont construits de manière à proconsidérables de matière.

duire un véritable lavage plutôt qu'un Pour les conduire à sa solution, deux déplacement. méthodes bien différentes ont été employées C'est après avoir bien défini, par des et ont donné naissance chacune à un assez expériences directes, ces causes d'échec et grand nombre d'appareils ou de systèmes. plusieurs autres accessoires , que nous L'une de ces méthodes est essentiellement sommes arrivé à imaginer un procédé qui fondée sur l'emploi des agents mécaniques les évite. et ne peut être appliquée sans une grande En nous plaçant dans les conditions dépense de force, une installation assez d'une couche mince, nous sommes, en importante, une manutention plus ou moins effet, parvenu à régulariser le déplace. compliquée, un entretien dispendieux et ment, et cela en imprimant à la masse un des pertes notables de substance. L'autre certain mouvement des tranches verticaest basée sur l'état de nos connaissances les sans déplacer les couches horizontales physico-chimiques ; elle utilise les mouve- et superposées. Celte opération s'effectue ments des liquides et les lois d'attraction et avec une simplicité et une rapidité trèsde répulsion qui régissent les corps dis- grandes. sous (phénomène d'endosmose et d'exos- Tels sont les principes sur lesquels est mose), système sinon appliqué, du moins fondé l'emploi de nos tables d'hydro-extracapplicable sans dépense de force, capable tion, dont trois années d'expérience acsurtout d'opérer l'extraction complète des 'quise ont mis actuellement la valeur hors principes solubles avec des appareils et de doute. une mise en æuvre qui admettent une Une table d'hydro-extraction, telle que grande simplicité : d'une part les presses, nous la construisons d'habitude, est forde l'autre le déplacement à l'eau.

méc d'une sorte de plancher imperméable

[ocr errors]

à l'eau, légèrement incliné, déversant à l'avantage qui résulte de cette modifical'extérieur et entouré de rebords d'envi- tion vaut bien les frais qu'elle entraine; ron 25 centimètres de haut. Sa forme est car il procure une garantie complète et un ordinairement celle d'un parallelogramme contrôle permanent du travail de l'extracallongé. Sur ce fond qui peut aussi, très- tion, contrôle qui manque dans tous les économiquement, être formé par un sol systèmes en usage. Par une heureusc parbétonné ou bituminé, sont disposées, sui- ticularité, cette expression s'exécute trèsvant sa longueur, quatre ou cinq traverses rapidement en chargeant à de grandes de 5 à 10 centimètres de haut, sur les épaisseurs, et sans dépenser beaucoup de quelles on cloue transversalement un grila force on arrive à une extraction à 85 p. c. lage de petites lattes parallèles, ayant Cette circonstance tient évidemment à ce

centimètre carré de section et espacées que la pulpe ne retient plus que de l'eau à i centimètre d'intervalle. Sur ce treil- et se trouve en quelque sorte dégraissée. lage on applique une toile d'emballage très-grossière, de manière à le couvrir en

Avantages des tables d'hydro-extraction. entier. Rien, on le voit, de plus simple Une table d'hydro-extraction capable de que cette construction; rien de plus facile traiter 5000 kilog. de pulpe par jour peut que son emploi : on brasse la pulpe de se construire à raison de moins de cent betterave ou la poudre fine de garance

francs. Deux ouvriers suffisent pour soiavec une quantité suffisante d'eau ou de gner, arroser et couper six de ces tables. jas pour produire une bouillie homogène. La perte en matière sucrée est insigniOn verse cette pâte liquide sur la table et fiante puisque les pulpes exprimées au on l'égalise en glissant sur sa surface et sortir des tables ne donnent qu'un jus à sur ses bords une règle droite en bois. La 2/10 de degré. bauteur de la couche doit être de 12 cent. La moyenne de ces jus est de 4 å environ pour la betterave, de 7 cent. plus 4 1/2 degrés. ou moins pour la garance, suivant sa Chaque extraction dure une heure enfinesse ou sa viscosité. La table étant ainsi viron. chargée, on l'asperge uniformément d'eau Les jus sont très-limpides, et fermenà l'aide d'un tube percé de trous ou mieux tent avec une grande facilité surtout d'une fente longitudinale, ce qui rend son lorsqu'on a mélé la pulpe avec deux milnettoyage plus facile. On arrête deux ou lièmes d'acide sulfurique. Les pulpes sont trois fois l'arrosage pour couper la table. excellentes, se vendent et se conservent Cette opération s'exécute avec une feuille parfaitement. Appliqué à la garance, node tôle rigide aussi longue que la largeur tre procédé fournit des jus concentrés et de la table, aussi large que l'épaisseur de la une matière très-bien extraite. couche de pulpe. On la place à 6 cent, de l'un Ce procédé réussit avec autant d'avande ses petits côtés et on l'enfonce verticale- tages dans les grandes usines que dans les ment jusqu'à ce que son tranchant soit ar- plus petites exploitations agricoles, pourrivé contre la toile; puis la faisant tourner vu que celles-ci comportent l'emploi d'une sur ce tranchant comme charnière, on l'in- râpe. cline sous un angle de 45 degrés et on l'en- Nous ne craignons pas d'avancer quc lève pour la replacer à six centim. plus c'est celui qui permet la plus grande proloin ; on l'enfonce de même dans la pulpe, preté, la plus grande économie d'établiset l'inclinant de nouveau à 45 degrés, on sement et de mise en oeuvre et le plus rabat une couche de pulpe sur la pre- complet départ du sucre. mière; ainsi de suite jusqu'à l'extrémité (Journal de pharmacie et de chimie.) opposée de la table. On cesse d'arroser lorsque les jus ne marquent plus que 1 à 1/2 degré. Nous avons récemment rendu FER DISSOUS DANS L'HUILE DE FOIE DE plus rapide l'opération que nous venons MORUE. — M. L. Vézu , pharmacien, a lu de décrire en employant pour couper la

dernièrement à la Société de médecine de table, un appareil formé de six à huit la- Lyon et à l'Académie de médecine un Mémes s'inclinant toutes à la fois. On peut se moire intitulé: De la solubilité du fer et du servir des jus faibles pour commencer une protoxyde de fer gelatineur dans l'huile de opération. Dans un travail industriel, il foie de morue et dans les huiles fixes. Les est bien de soumettre la pulpe, au sortir expériences nombreuses auxquelles s'est des tables, à une pression expéditive livré M. Vézu, démontrent que le protcomme celle que donne la presse à va- oxyde de fer gélatineux, le fer réduit par peur. Les jus qui s'écoulent ainsi ne mar- l'hydrogène et la limaille de fer porphyquent, il est vrai, que 2/10 de degré; mais risée, se dissolvent dans l'huile de foie de

[ocr errors]

morue, et dans la plupart des huiles fixes La nalure des substances qui entrent comme dans l'eau acidulée. Il a été con- dans la composition de cette formule en duit, en réfléchissant aux avantages que

font une véritable préparation magistrale la thérapeutique retirerait de la dissolu- qui, dès lors, ne saurait entrer dans la tion du fer dans l'huile de foie de morue, parfumerie et ne doit être délivrée que à composer un médicament facilement as- sur l'ordonnance du médecin. similable et exerçant sur les organes di- (Journ. des connaissances méd. et pharm.) gestifs une action tout à la fois douce et tonique. Voici les conclusions de son Mêmoire : 1° le fer métallique, le protoxyde HUILE DE FOIE DE MORUE ET SEL COMMUN. gélatineux se dissolvent à froid dans l'huile Parmi les divers moyens imaginés pour de foie de morue ; 2° l'eau est indispen- masquer le goût désagréable de l'huile de sable dans presque tous les cas pour favo- foie de morue, il faut signaler celui que riser la dissolution, excepté avec le fer propose M. Leperdriel. Il consiste à ajouréduit par l'hydrogène, dont la réaction ter à l'huile environ 10 p. C. de sel comse fait sans le concours de cet auxiliaire; mun (chlorure de sodium). La saveur sa3° l'huile d'amandes douces se combine lée dissimule au mieux celle fade et aussi avec le fer et se colore en rouge aca- nauséabonde de l'huile; le sel peut encore jou ; 4° les huiles d'olive, d'aillette, de en augmenter l'efficacité et en rendre la ricin, etc., dissolvent le fer sans changer digestion plus facile. De cette façon, on notablement de couleur; 8o l'oxyde de ser peut aisément faire prendre, non seulese combine avec d'autant plus de facilité ment l'huile de foie de morue, de raies, qu'il est récemment préparé et humide, mais aussi toute autre huile de poisson, et qu'il n'a pas subi le contact de l'air; auxquelles pourraient encore être ajou6° le fer dissous dans l'huile se trouve, tées quelques gouttes d'essence d'anis, qui dans tous les cas, à l'état de protoxyde; masquent parfaitement l'odeur des huiles; 70 l'éther dissout ces huiles comme dans mais le sel suffit pour le plus grand noml'état naturel ; 8° les autres oxydes de fer bre des malades. ne sont presque pas solubles dans les hui

(Répertoire de pharmacie.) les, ni à chaud ni à froid. (Gazelle médic. de Lyon.)

Nouveau CAUSTIQUE de Vienne, par le

Dr DUJARDIN, chirurgien de l'hospice géCOSMÉTIQUE DE LA PEAU DU De Cramoisy néral de Lille.- Tous les chirurgiens qui CONTRE LES ROUGEURS, LES GERÇURES, LES

ont beaucoup expérimenté la poudre de FEUX DU RASOIR, LES ÉPHÉLIDES, LES taches Vienne ont dû remarquer deux choses:d’aDE ROUSSEUR, ETC.

bord qu'elle perd presque toute sa force Sublimé corrosif.

4,50 centigr. quand elle est préparée depuis longtemps ; Alcool à 360 à l'arćom Baumé 30 gramm. ensuite, qu'elle forme souvent avec l'alcool Alun. Acétate de plomb crist.

16

une pâte peu homogène, grumeleuse, durEau de laurier-cerise.

1 kilo. cissant en peu de temps et s'étendant difBlancs d'eufs .

po 2

ficilement en couche uniforme. Ces inconTeinture de benjoin:

15 gramm. vénients, qui proviennent de réactions cbiOn fait dissoudre le sublimé dans l'al- miques entre la potasse et la chaux, qui cool; l'alun, l'acétate de plomb dans 300 n'est jamais pure et dont la composition grammes d'eau de laurier-cerise; on agite varie selon les localités, m'ont engagé à les deux blancs d'æufs dans les 500 gram- chercher de nouvelles formules pour la mes de laurier-cerise restant; on réunit préparation de cette poudre. En voici les 3 liqueurs, on ajoute les 15 grammes plusieurs qui m'ont donné de bons résuld'eau de laurier-cerise restant ; on réunit les 3 liqueurs, on ajoute les 18 grammes 1° Magnésie calcinée et potasse causde teinture de benjoin , on laisse digérer tique, parties égales ; au soleil pendant 15 à 20 jours; on filtre 2. Argile séchée au feu et potasse causet l'on conserve la liqueur pour l'usage tique, parties égales; externe.

3. Sable fin séché au feu et potasse causCette préparation peut-être étendue tique, partics égales; d'eau selon la volonté du médecin ou de la 4• Poudre impalpable de pierre ponce personne qui s'en sert. Elle peut même séchée au seu et potasse caustique, partics remplacer avec avantage, pour les soins égales. de la toilette des dames, les diverses caux Pulvérisez et conservez dans des flacons vinaigrées des parfumcurs.

bien bouchés.

[ocr errors]

8

[ocr errors]

tats :

res.

On voit que toutes les poudres qui ne lique, en urée et en allantoine. Ces savants sont pas atlaquécs par la potasse peuvent observateurs n'ont point retrouvé l'allanservir pour cette préparation.

toïne, mais ils disent avoir constaté la Des quatre préparations ci-dessus, la production de l'acide oxalique et de l'urée. seconde, la poudre argilo - polassique, est Pour moi, voici ce que j'ai observé : La celle que j'ai exclusivement adoptée depuis proportion d'urée n'a point été augmentée un an. Je l'ai mise très souvent en usage, dans l'urine du lapin auquel j'avais injecté et elle m'a toujours procuré d'excellents dans l'estomac une première fois 2 gram. résultats.

50 contigr., une seconde fois 7 gram. (Journ, des connaiss, méd. et pharm.) 30 centigr. d'urate de potassc; au con

traire, elle a paru moindre qu'avant l'ad

ministration de l'urate, et le résultat opToxicologie.

posé obtenu par MM. Wæhler et Frerichs me parait tenir à ce qu'ils ont peut-être

analysé l'urine d'une émission quelconEXPÉRIENCES SUR L'URÉE ET LÊS URATES; que, au lieu d'analyser l'urine des 24 heupar M. GALLOIS.- Aucun traité de toxicologie n'a fait mention jusqu'à présent L'examen microscopique de cette urine des propriétés délétères de l'urée sur l'or- ne m'y a point fait trouver l'oxalate de ganisme vivant. C'est cependant pour les chaux. Je n'en ai point obscrvé non plus lapins un poison assez actif. Les autcurs dans l'urine du chien auquel j'avais injecté se contentent de dire que quand l'urée dans la jugulaire 3 gram. d'urate d'ammos'accumule dans le sang, elle détermine, niaque en deux fois. Enfin, j'ai fait deux par suite de sa transformation en carbo- expériences sur moi-même : la première nale d'ammoniaque, une série de symplô- fois, j'ingérai 8 gram. d'urate de potasse, mes qui constituent l'urémie. Or, celle la seconde 4 gram. 10. Après la première dernière opinion me parait forl contesta- ingestion, je trouvai de nombreux cristaux ble, comme je vais essayer de le démontrer d'oxalate de chaux dans mon urinc, et tout à l'heure.

après la seconde je n'en trouvai aucun. J'ai administré l'uréc à la dose de 20 gr. De ces expériences, je crois pouvoir à cinq lapins, dont le poids variait entre conclure qu'il y a probablement un rap1,500cl 2,000 gram., et tous ont succombé port entre les diathèses urique et oxaavec les mêmes symptômes. Les symp- lique. Mais l'acide urique, en s'oxydant tómes de l'empoisonnement par l'urée, dans l'organisme, ne donne point toujours chez les lapins, peuvent se résumer ainsi : de l'urée, de l'allantoine et de l'acide oxaAccélération de la respiration, affaiblisse- lique. Sans tenir compte des produits inment des membres, tremblements avec termédiaires et qui me semblent variables, soubresauts, convulsions générales, puis l'acide oxalique parait être réellement un tétanos et mort. Les lésions cadavériques produit de la combustion de l'acide urique sont le plus souvent nulles.

dans l'économie, et en sc combinant à J'ajoute, et j'insiste à dessein là-dessus, l'ammoniaque, il peut, par des réactions que l'urée naturelle empoisonne les lapins ultérieures, engendrer de l'oxalate de exactement comme l'urée artificielle, et chaux. (Comptes-rendus de l'Institut.) qu'on ne peut imputer la mort aux cyanures qui seraient contenus dans l'urée artificielle, car les réactifs chimiques n'a

Médecine légale. vaient nullement décelé la présence de ces corps dans celle dont je me suis servi.

De plus, je crois pouvoir conclure de MÉMOIRE SUR L'EXAMEN MICROSCOPIQUE mes expériences que l'urée empoisonne DES TACHES FORMÉES PAR LE MÉCONIUM ET en tant qu'urée, et sans se transformer en L'ENDUIT FOETAL, POUR SERVIR A L'HISTOIRE carbonale d'ammoniaque, car, au moment MÉDICO-LÉGALE DE L'INFANTICIDE; par MM. mėme où mes animaux succombaient en CA. ROBIN c AMB. TARDIEU, proie aux accidents les plus aigus, jamais, seurs agrégés à la Faculté de médecinc de dans l'air qu'ils expiraient, je n'ai pu con- Paris. (Suile et fin. Voir notre cahier de staler la présence du carbonate d'ammo. juin, p. 576.) D'après M.J. Wæhler et Frerichs, l'a

JI.- Des CARACTÈRES NORMAUX DE L'ENDUIT cide urique, introduit dans l'économic,

SÉBACÉ, DE L'ÉPIDERME FOETAL ET DU MÉcontribuerait à la génération des calculs mûraux, cn se transformant en acide oxa- Nous étudierons successivement ces

[ocr errors]

profes

niaque.

[ocr errors]

CONIUM.

« PrécédentContinuer »