Images de page
PDF
ePub

DE

MÉDECINE.

(AOUT 1857.)

1.- MÉMOIRES ET OBSERVATIONS.

DE LA VALEUR DE QUELQUES AGENTS POUR REMÉDIER AUX ACCIDENTS, SUITES DE

L'EMPLOI DE L'ÉTHÉRISATION; par M. le docteur Plouviez, membre correspondant, à Paris. (Suite. Voir notre cahier de juillet, p. 13.)

PIÈCES JUSTIFICATIVES. - Je ne rapporterai pas les expériences sur les animaux (au nombre de 20), pendant lesquelles ils ont été abandonnés à eux-mêmes sans soins, les exposant seulement au grand air, tous ayant succombé.

Je ne rapporterai pas non plus celles (au nombre de 15) pendant lesquelles je me suis contenté de tirer la langue seulement, cette manoeuvre ayant été également de nul effet.

Je ne rapporterai pas davantage celles (au nombre de 12) pendant lesquelles je n'ai employé que des odeurs fortes, vinaigre, ammoniaque, ou touché que l'intérieur des fosses nasales ou le pharynx, toutes ayant échoué comme si on avait abandonné les animaux à eux-mêmes. 1° Expériences pour l'appréciation des INSUFFLATions avec un soufflet dans

l'asphyxie complète produite par le chloroforme et l'éther (1). EXPÉRIENCE N° 1. – A. Un chat de 3 mois, noir et blanc, asphyxié compléte ment au bout de 3 minutes d'inspiration de 2 grammes de chloroforme. La res. piration avait été d'abord précipitée, laborieuse, puis de plus en plus lente, jusqu'à cessation des mouvements respiratoires. A l'instant, des insufflations furent faites avec un soufflet ordinaire, pendant 2 minutes; alors vint une inspiration, puis deux et, enfin, après 5 minutes, la respiration reprit son cours ordinaire. Insensible 2 minutes.

Exp. No 2. B. Un chat du même àge, asphyxié dans le même appareil, dans lequel j'ai ajouté environ 15 gouttes de chloroforme. 20 à 25 secondes sans inspirations. J'enlève vite l'appareil et, après 1 minute 30 secondes d'insufllation, vint une inspiration, puis deux, etc. Il est resté insensible environ 3 minutes.

Exp. N° 3. — Deuxième expérience sur 4, 20 minutes après la première. Adjonction à l'appareil de 20 gouttes de chloroforme; asphyxie après 4 minutes

(1) Dans toutes mes expériences , j'ai toujours mis les animaux dans l'état le plus apparent de mort, avant d'employer les moyens dont je voulais estimer la valeur thérapeutiqne.

[ocr errors]

20 secondes d'inspirations; insufflations immédiates. Au bout de 1 minute 55 secondes, une inspiration ; 15 secondes après, une deuxième inspiration; après 10 secondes, troisième inspiration ; puis elles vinrent successivement en continuant les insufflations. La respiration est restée environ 1 minute comme celle d'un agonisant.

Une heure après, il a bu du lait; au bout de cinq heures, il était dans son état ordinaire. Exp. No 4. - Deuxième expérience sur B, environ 15 minutes après la pre

. mière. Il respira dans le même appareil encore imprégné de chloroforme : après 23 minutes d'insensibilité et d'inspirations continues, comme l'asphyxie ne venait pas, adjonction de 10 gouttes de chloroforme. L'asphyxie était complète au bout de 3 nouvelles minutes; insufllations 4 minutes; première inspiration après 2 minutes; elles vinrent péniblement, à de longs intervalles, entre 25 et 30 secondes, puis plus précipitées; enfin, il reprit connaissance, mais il resta abattu, il eut des vomissements et la dyssenterie toute la journée; 24 heures après, il était encore bien malade : il avait des frissons, il buvait de l'eau froide. Deux jours après, il était encore fort triste; cependant, il commençait à manger et paraissait fort maigre.

La consoinmation, pour ces cinq expériences, a été d'environ 4 grammes de chloroforme.

Exp. N° 5. C. Chat fort, âgé de 2 ans, que j'avais asphyxié un grand nombre de fois il y a 15 à 16 mois.

Je mis 4 grammes de chloroforme dans le cornet : à peine avait-il fait quelques inspirations l'espace de 45 secondes, qu'il était asphyxié complétement. Aussitôt insufflations. Il fallut 2 minutes avant la première inspiration; après 4 à 5, je les suspendis un instant : arrèt nouveau de la respiration. Je repris les insufflations et, au bout de 4 minutes, la respiration redevint normale. En tout l'inspiration a duré, jusqu'à ce qu'il reprit connaissance, entre 5 à 6 minutes.

Pendant l'asphyxie, il avait la langue et les gencives bleues, fortement cyanosées.

Exp. N° 6. — A. Chat de 3 mois; troisième expérience.

Il respira dans le même cornet, sans adjonction de chloroforme. Après 5 minutes d'inspirations, asphyxie complète; aussitôt insufllations. Il fallut 3 minutes avant la première inspiration. Il resta 8 minutes avant de reprendre connaissance. Exp. N° 7.- B. Troisième expérience, chat de 3 mois, pas encore remis de

° l'expérience du 27 octobre, maigre, mangeant peu. Il respira dans le même cornet, sans adjonction de chloroforme. Après 6 minutes d'inspirations, asphyxie; aussitôt insufflations. Ce n'a été qu'au bout de plus de 2 minutes qu'il eut quelques rares inspirations; mais, 8 minutes après, il avait repris connaissance.

Ces expériences, faites successivement, ont duré en tout 25 minutes.

Exp. N° 8. — 4 novembre, 1 heure 5 minutes, température de l'appartement 19o. A. Quatrième expérience. Chat noir et blanc; 15 gouttes de chloroforme ; insensibilité après 40 secondes d'inspirations, asphyxie après 1 minute 25 secondes; insufflations l'espace de 2 minutes avant la première inspiration. Pleine connaissance au bout de 5 minutes.

Exp. No 9. B. Quatrième expérience. Chat de 3 mois. J'ajoute 10 gouttes de chloroforme à l'appareil : insensibilité au bout de 1 minute, asphyxie après 8; insufllations 1 minute 35 secondes avant la première inspiration, puis d'autres, à de longs intervalles d'abord ; enfin, la respiration se rétablit. L'opération dura 15 minutes.

Exp. N° 10. D. Lapin de 5 semaines. J'ajoute 12 gouttes de chloroforme : insensibilité après 5 minutes d'inspiration, asphyxie au bout de 14 minutes;

[ocr errors]
[ocr errors]

insufilations immédiatement; première inspiration 40 secondes plus tard, puis successivement de plus en plus fréquentes; respiration naturelle et connaissance après 18 minutes. Exp. N° 11. - E. Lapin blanc et noir, même âge, plus fort. J'ajoute 13 gout

tes de chloroforme : insensibilité au bout de 1 minute; après avoir ajouté successivement 8 à 10 gouttes, environ 2 grammes en tout, asphyxie complète. 4 ou 3 insufflations suflirent pour le rappeler à la vie.

Exp. No 12. — A. Cinquième expérience. J'ajoute à l'appareil 18 gouttes de chloroforme : insensibilité après 50 secondes , asphyxie au bout de 4 minutes; insufflations; 1 minute 20 secondes au plus, í inspiration, puis 2; rétablissemeut 10 minutes plus tard.

Exp. N° 13. – D. Deuxième expérience. Lapin gris plus petit. J'ajoute 20 gouttes de chloroforme : insensibilité après 25 secondes , asphyxie après 4 minute; insufflations durant 15 minutes sans succès ; les narines sont touchées avec l'ammoniaque également sans succès.

Autopsie 3 heures après. Cerveau : forte injection dans le système nerveux superficiel ; substance blanche, très-peu de sang; cæur, ventricule gauche vides, ainsi que l'aorte et ses divisions. Ventricule et toutes les veines pleines de caillots noirs. Poumons crépitants, blancs lorsqu'on les insuffle, légèrement rosés, à peine quelques gouttelettes lorsqu'on les incise; point d'emphysème.

Exp. No 14.- E. Deuxième expérience. Lapin noir et blanc. J'ajoute 10 goutles de chloroforme ; insensibilité au bout de 1 minute 30 secondes; après 4 à $ minutes, j'ajoule 8 à 10 gouttes de chloroforme pour amener plus vite l'asphyxie, qui eut lieu à la 14e minute; insufflations 1 minute avant la première inspiration ; puis il revint peu à peu à lui, mais il resta au moins 20 mi

à nutes ivre, trébuchant.

Exp. N° 15. — C. Deuxième expérience. Chat blanc, de 2 ans. Adjonction de 5 grammes de chloroforme : insensibilité au bout de 35 secondes, asphyxie après 2 minutes; il fallut 4 minutes de fortes insufflations avant la première inspiration, puis la respiration revint doucement et elle était remise au bout de 4 à 8 minutes.

Exp. N16. – F. Chien âgé de 9 mois, fort, pesant 5 kilogr. J'ajoute 3 grammes de chloroforme : après 1 minute, insensibilité; asphyxie au bout de 3 minutes; insufflations 4 minutes 20 secondes avant la première inspiration. 2 minutes après, il avait repris connaissance.

Dans ces dernières expériences du 5 novembre, j'ai consommé environ 10 gr. de chloroforme dans l'espace de 2 heures.

Exp. N° 17. - 8 novembre 1855, 2 h. 172, température 12° R.

C. Troisième expérience. Chatte ågée de 2 ans. Je mets 3 grammes de chloroforme dans le cornet : insensibilité après 1 minute, agonie au bout de 3, asphyxie complète après 4 minutes; 6 minutes d'insufflations avant la première inspiration, puis une seconde 20 secondes après, et successivement de plus en plus fréquentes; 8 minutes plus tard, elle courait ivre, trébuchant.

Exp. No 18. – A. Sixième expérience. Chat noir et blanc. Après 2 minutes d'inspirations dans le même cornet, sans ajouter de chloroforme, insensibilité; asphyxie au bout de 5 minutes. Après 5 minutes d'insufflations, première inspiration; Trois minutes plus tard, le chat est rétabli.

Exp. N° 19. – F. Deuxième expérience. Chien. J'ajoute 3 grammes de chloroforme : insensibilité après 2 minutes; à la 8e adjonction de 2 grammes de chloroforme, asphyxie à la 14e minute; insufflations 3 minutes avant la preinière inspiration; rétablissement au bout de 5 minutes.

Exp. N° 20. E. Troisième expérience. Lapin blanc et noir. Sans adjonction de chloroforme, insensibilité après 2 minutes; à la 8e minute, j'ajoute 10 gouttes de chloroforme; asphyxie au bout de 2 minutes; 5 minutes d'insufflations avant la première inspiration, puis il en revint d'autres péniblement; enfin, 6 minutes plus tard, il était rétabli.

Dans ces quatre expériences, j'ai consommé 9 grammes de chloroforme.
Exp. N° 21. - 12 novembre, température 8° R.

8o C. Quatrième expérience. Grand chat. 3 grammes de chloroforme : inspirations pendant 35 secondes, asphyxie avant la fin de la minute; insufllations 1 minute avant la première inspiration.

Exp. N° 22. - Cinquième expérience. La respiration à peine revenue, inspirations nouvelles : asphyxie à la 8e minute; insufflations 3 minutes avant la première inspiration.

Exp. N° 23.- Sixième expérience. Respiration à peine rétablie, inspiration 5 minutes avant l'asphyxie; insufflations 3 minutes 25 secondes avant la première inspiration. Langue bleue, légère cyanose des oreilles.

Exp. N° 24. - Septième expérience. Adjonction, pour la première fois, de 12 à 14 gouttes de chloroforme : inspirations 5 minutes avant l'asphyxie; insufflations 1 minute avant la première inspiration.

Exp. N° 28. — Huitième expérience. Réapplication de l'appareil : aussitôt quelques inspirations naturelles; asphyxie après 7 minutes; insufflations 2 minutes avant la première inspiration.

L'animal a été insensible pendant 50 minutes; il a été asphyxié 5 fois dans cet espace de temps, et la consommation de chloroforme a été de 4 grammes.

Exp. N° 26. — A. Septième expérience. Petit chat. J'ajoute 10 gouttes de chloroforme: insensibilité au bout de 1 minute; après 14 minutes d'inspirations, adjonction de 7 à 8 gouttes; asphyxie 3 minutes plus tard; insufflations 2 minutes avant la première inspiration; deuxième inspiration 30 secondes après; troisième inspiration 20 secondes plus tard, etc.

Exp. N° 27. - Huitième expérience. A peine remis, au bout de 3 minutes, je replace l'appareil; 6 minutes après, adjonction de 5 gouttes de chloroforme : asphyxie au bout de 5 minutes; 1 minute d'insufflations avant la première inspiration, etc. Exp. N° 28. - Neuvième expérience. Toujours insensible avec une respira

. tion difficile; adjonction de 5 à 6 gouttes de chloroforme ; 8 minutes plus tard, 5 nouvelles gouttes : asphyxie à la 15e minute; insufllations; première inspiration au bout de 1 minute, deuxième 30 secondes après.

Exp. N° 29. — Dixième expérience. A peine la respiration rétablie, 10 gouttes de chloroforme : asphyxie au bout de 3 minutes; insutilations; 2 minutes après, première inspiration.

Exp. No 50.- Onzième expérience. Je replace l'appareil; la respiration est encore embarrassée : asphyxie au bout de 4 minutes d'inspirations; insufflations 1 minute avant la première inspiration, puis elles vinrent à de longs intervalles pendant 5 minutes, comme celles d'un agonisant , toutes les 30 à 35 secondes pendant les trois premières inspirations.

Il est resté insensible durant 80 minutes, et il a été asphyxié 4 fois dans cet espace de temps.

Exp. No 31. — F. Troisième expérience sur le même chien; une demi-heure plus tard, adjonction de 7 grammes de chloroforme: en moins de 1 minute, insensibilité; asphyxie au bout de 2 minutes; 5 minutes d'insufflations fortes avant la première inspiration, etc.

Encore insensible, la respiration haletante, à la 7e minute depuis le commencement de l'opération, je replace l'appareil; comme l'asphyxie ne se produit

[ocr errors]

pas, adjonction de 5 grammes d'éther sulfurique; 5 minutes après, 3 autres grammes et successivement jusqu'à 20 grammes. La respiration était large, stertoreuse, mais il ne fut pas possible de l'asphyxier et, après 33 minutes d'insensibilité, il a sufli de retirer l'appareil pour qu'il revint à lui 1 minute plus

a tard.

Exp. N° 52. - C. Quatrième expérience. Lapin. Adjonction de 20 gouttes de chloroforme : insensibilité au bout de 40 secondes; asphyxie 10 secondes plus tard; insufflations, 1 minute sans succès : il était mort.

Autopsie faite 24 heures après.

Cerveau : superficie rouge, fortement engorgée, substances grise et blanche dans l'état normal. Caur : oreillette droite distendue par de gros caillots noirs.

Ventricule droit : quelques caillots, mais moins volumineux que dans d'autres autopsies, où l'asphyxie est venue plus lentement.

Oreillette gauche : plusieurs petits caillots noirs. Ventricule gauche : aussi 2 petits caillots.

L'aorte contient un peu de sang. J'en ai lié une partie que j'ai plongée sous l'eau pour voir si, en l'ouvrant, il en sortirait quelques gaz, et il n'en est rien sorti.

Les reines n'étaient pas trop distendues; enfin, en général, les signes d'asphyxie étaient moins sensibles. Les poumons étaient sains et non emphysémaleux.

Exp. N° 33. - F. Quatrième expérience, 16 novembre 1835, tempér. 8. R. Chien. Je verse 5 grammes de chloroforme dans l'appareil, à 11 heures 11 minutes; inspirations 1 minute 30 secondes avant l'insensibilité; asphyxie à 11 heures 19 minutes; insufllations 5 minutes avant la première inspiration.

Exp. N° 34. - Cinquième expérience. A peine la respiration remise, je replace l'appareil 4 minutes après la première inspiration (11 heures 27 minutes), A 11 heures 31 minutes, adjonction d'un gramme de chloroforme; à 11 heures 56 minutes, adjonction d'un nouveau gramme; à 11 heures 41 minutes, adjonction de la même quantité; à 11 heures 49 minutes, adjonction de 2 grammes. Respiration toujours difficile, agonisante. A midi 5 minutes, adjonction de 2 grammes; à midi 15 minutes, même adjonction; à midi 18 minutes, asphyxie. Insufflations 3 minutes 20 secondes avant la première inspiration.

Exp. N° 35. — Sixième expérience. A peine la respiration rétablie, encore haletante, je replace l'appareil avec 1 gramme de chloroforme. A midi 50 minu

1 tes, respiration agonisante; à midi 40 minutes, adjonction de 10 gouttes de chloroforme; à midi 45 minutes, même adjonction. Respiration toujours agonisante. A midi 50 minutes, adjonction de 10 goutles, le reste des 13 grammes qu'il a consommés pendant l'expérience. A midi 55 minutes, la respiration qui, jusque-là, était d'une difficulté extrême, commença à être moins embarrassée; enfin, il finit par triompher, éviter l'asphyxie et reprendre de la sensibilité. Il est donc resté insensible de 108 à 110 minutes, pendant lesquelles il a été asphyxié deux fois et a usé successivement 15 grammes de chloroforme.

Exp. N° 56. — Température 8°R.

C. Cinquième expérience. Grand chat, midi 7 minutes. 3 grammes de chloroforme : insensibilité au bout d'une minute; asphyxie 5 minutes plus tard ; insutilations 4 minutes avant la première inspiration.

Exp. N° 37. - Sixième expérience. A peine remis à midi un quart, je replace l'appareil : au bout de 10 minutes d'inspirations asphyxie; 1 minute d'insufllations avant la première inspiration.

L'insensibilité a duré 23 minutes, pendant lesquelles il a été asphyxié 2 fois avec 3 grammes de chloroforme.

Exp. N° 38. – A. Douzième expérience. Chat. J'ajoule 12 gouttes de chlo

[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »