Images de page
PDF
ePub

Ce proverbe est encore en usage dans les déparlemens méridionaux , pour dire : Je m'en inquiète aussi peu que des neiges de l'an passé. Villon, dans sa ballade des dames du temps jadis, termine chaque couplet par ce vers:

Mais où sont les neiges d'antan?

APELLES. (Achever la Vénus a")

Venir au dernier degré d'impudence.

La mort empêcha Apelles de terminer la Vénus dont il s'agit; il avait eu pour modèle la courtisane Phryné. Cette Vénus, peinte, excita parmi les Grecs un enthousiasme extraordinaire; on trouve dans Y Anthologie beaucoup de vers en son honneur.

Apoco.

Terme emprunté de l'italien, qui signifie un homme qui a peu ; on sous-entend d'esprit. C'est un apoco.

APPELANT. ( Visage d')

Visage où il paraît je ne sais quoi qui annonce qu'on n'est pas content.

Les jansénistes appelans au Jùtur concile donnèrent lieu à cette façon de parler. Le premier appel fut interjeté le i" de mars 1717.

Appétit.

L'appétit vient en mangeant.

C'est la réponse que fit Amyot au roi Henri m (selon d'autres, à Charles ix), qui lui témoignait sa surprise de ce qu'ayant paru borner son ambition à un petit bénéfice, il demandait ensuite l'évêché d'Auxerre.

Ce proverbe peut être appliqué à ces riches qui n'ont jamais assez, ou aux importuns qui fatiguent leurs amis par des demandes réitérées.

Les Latins disaient : Mendicorum loculi semper inanes , la besace des mendians n'est jamais pleine. Pain dérobé réveille l'appétit.

Ce proverbe répond à celui des anciens: Dulce pomum j quum abest custos.

Pain dérobé que l'on mange en cachette

Vaut mieux que pain qu'on cuit ou qu'on achète.

(la Fostaihe. )

Ovide a dit sans figure:

Kitimur in vetitum semper, cupimusque negata.

Dans la Mètromanie, Piron fait dire à Lisette:

Tel est le cœur humain, surtout celui des femmes:
Un ascendant mutin fait naître dans nos âmes,
Pour ce qu'on nous permet, un dégoût triomphant,
Et le goût le plus vif pour ce qu'on nous défend.

Arbre.

Quand l'arbre est tombé, tout le monde court aux branches.

Chacun cherche à accabler l'homme dans sa disgrâce.

ARC. ( Débander l'arc ne guérit pas la plaie. )

Ce proverbe vient de René d'Anjou, roi de Sicile, qui, après la mort d'isabeau de Lorraine, sa femme, arrivée en 1453, voulant montrer qu'il l'aimerait toujours, prit ce vers pour l'âme d'une devise dont le corps était un arc qui avait la corde rompue. D'autres attribuent l'invention de ce proverbe à Marot. Il peut s'appliquer dans les occasions où les moyens qu'on prend pour réparer une perte sont inutiles.

ARCHIDIACRE. ( Crotté en )

Proverbe du temps où les membres du haut clergé allaient à pied. Une des fonctions des archidiacres consiste à faire des visites chez tous les curés de leur archidiaconé. Dans les diocèses où il y a des archiprêtres et des archidiacres, les archidiacres sont au-dessus des archiprêtres.

Argent.

L'argent est un bon serviteur et un méchant maître.
Cocquard a fait de ce proverbe une épigramme:

L'argent est un vrai séducteur.
Combien de désirs il fait naître!
Mais si c'est un bon serviteur,
C'est souvent un fort méchant maître.

L'argent est un bon serviteur pour ceux qui s'en servent à propos ; un méchant maître pour ceux, qui craignent de le dépenser, ou à qui il fait faire des sottises.

L'argent ard gent.

Soif de l'or a le même sens.

Argent fait perdre et pendre gent.

A ce vieux proverbe se rapporte celui des Italiens: Qui veut s'enrichir en un an se fait pendre en six mois.

Argent frais et nouveau ruine le jouvenceau. Argent a l'avare est supplice , au sage pauvre un bénéfice.

Qui n'a point argent en bourse, ait au moins du miel en bouche.

Qui a de l'argent a des pirouettes.

Avoir de l'argent h gogo, à souhait. Gogo vient du latin gaudium, joie. (Voyez Être en goguettes.)

Etes-vous curieux de connaître ce que vaut l'argent? Essayez d'en emprunter.

( Science du bon homme Richard. )

ARGENT. {Semer de V)

Dans un tournoi qui eut lieu à Beaucaire, en 1174 î c'était à qui se surpasserait en profusions. Bertran Raibaux ayant ordonné qu'on labourât avec douze paires de bœufs Je champ du tournoi, y fît semer trente mille pièces ( solidorum ); ainsi notre expression, semer de Vargent, a d'abord été littérale.

ARGOULET. ( C'est un pauvre )

Ce proverbe s'appliquait autrefois à un homme qui n'était plus à craindre.

On venait d'inventer les armes à feu, et les argoulcts avaient cessé d'être des soldats redoutables.

Argot.

Les mendians et les filous ont un argot, c'est-à-dire un langage qui n'est intelligible que pour eux.

Granval, dans son poème de Cartouche, a critiqué .avec esprit l'opinion de Furetière , qui faisait venir argot de la ville ftArgos.

Le Duchat, dans ses notes sur Rabelais, a prétendu nue, par une légère transposition de lettres, argot venait de Ragot, fameux bélître, qui vivait à la fin du règne de Louis xn, et au commencementfde celui de François 1".

Feu M. Clavier faisait venir argot du mot latin ergo, fréquemment employé dans l'argumentation, et à peine connu hors des écoles. M. Eloi Johanneau pense que argot vient plutôt ftargutus, rusé, subtil.

Voici quelques mots de l'argot des filous, au commencement du règne de Louis xiv : malingreux, malades simulés; marcandiers, prétendus marchands , ruinés par la guerre; rifodès, se disant ruinés par le feu ;pietres, contrefaisant les estropiés\francs-miloux, contrefaisant les malades, et portant un bandeau; callots, feignant d'être récemment guéris de la teigne; sabouleux, imitant avec du savon l'écume que les épileptiques jettent par la bouche; drilles, soldats demandant l'aumône l'épée au côté; marpauts, maris de femmes prenant le titre de marquises; coquillarts, couverts de coquilles de pèlerin; hubains, se disant guéris de la rage par l'intercession de saint Hubert.

Dans l'argot des filous du temps présent, se camoufler, c'est se rendre méconnaissable.

Un simple, ou mieux, un pantre, désigne un de ces campagnards nigauds, bons à exploiter, faciles à faire.

Exploiter, ou faire un homme simple, un pantre, c'est lui escroquer avec plus ou moins d'adresse l'argent qu'il porte sur lui.

Un vol s'appelle un chopin; un voleur maladroit, un grinche; un fin voleur, un marlou. Le plus jeune de la bande, c'est le raton; il doit s'introduire dans les maisons, soit par la cheminée, soit par la fenêtre, pour ouvrir la porte aux voleurs en chef.

Argus.

Confident de Junon, qui gardait Io changée en génisse (c'était une des maîtresses de Jupiter). Son nom est demeuré à tous les surveillans et à toutes les surveillantes des belles.

J'ai lu que les filles qu'on destinait pour épouses aux anciens rois d'Ecosse, étaient élevées dans une tour où on les renfermait dès leur enfance. Apparemment ces bons Ecossais n'avaient lu métamorphose aucune, et ne savaient pas l'histoire de Danaé. Voici un avis pour les mères qui sont dans l'erreur où ils étaient:

Mère qui tient un jeune objet
Dans une ignorance profonde

« PrécédentContinuer »