Almanach Musical, Volumes 7-8

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 1659 - L'ennui bientôt les fait quitter. Sur leurs airs et sur leur figure Presque tous fondent leur espoir ; Ils font entrer dans leur parure Tout le goût qu'ils pensent avoir. Dans le cercle de quelques belles Ils vont s'établir en vainqueurs ; Mais ils ont toujours auprès d'elles Plus d'aisance que de faveurs. De toutes leurs bonnes fortunes Ils ne se prévalent, jamais : Leurs maîtresses sont si communes , Que la honte les rend discrets ; Ils préfèrent , dans leur ivresse , La débauche aux plus...
Pagina 41 - Ne doit jamais se répéter. Retenez ce bon mot d'un sage, Des mœurs il est le grand secret : Toute femme vaut un hommage ; Bien peu sont dignes d'un regret.
Pagina 1596 - Comédie paftorale , en deux actes , en vers , mêlée d'ariettes } repréfentée pour la première fois par les Comédiens Italiens ordinaires du Roi, le jeudi 5 mars 1767.
Pagina 25 - D'ôter, pour être belle, La vie à six poulets. Tous les jours ses gros charmes Sont armés d'un couteau ; Le poulailler en larmes La prend pour son bourreau. La fille d'un air ferme Met les œufs en éclats : Elle y trouve le germe De cent nouveaux appas. D'une action si dure La poule en vain se plaint; En vain le coq murmure Du besoin de son teint.
Pagina 1685 - Que folles de leur coiffure, Nos charmantes de la Cour Imaginent chaque jour De quoi gâter la nature
Pagina 6 - D'un air plus touchant & plus tendre, Peut-être un jour tu la verras Tour-à-tour dans fes bras te prendre," Et te remettre entre mes bras.
Pagina 40 - II l'examine , & la friponne Devient vaine de fes appas. Combien de femmes l'on acquiere (¥) Ou par de l'or, ou par des foins ! La pire, la meilleure affaire Coûte un peu plus, coûte un peu moins...
Pagina 2121 - Comédie en deux aftes , en profe , repréfentée pour la première fois par les Comédiens Italiens ordinaires du Roi, le 16 Mai 1777; par MDZ , mife au jour par Je fleur Houhaut , Editeur.
Pagina 1618 - L'auteur a eu soin d'écrire en tête de chaque morceau le premier vers de ces anciens noëls, qui alors étaient dans la mémoire de tout le inonde. Sonates en quatuor pour le clavecin ou le forte...
Pagina 1654 - On en va juger. C'est une romance de dépit : Je ne veux plus aimer Annette , Ses yeux me font trop de rivaux : Mon âme est toujours inquiète, Jamais mon cœur n'a de repos. J'entrevois jusqu'en sa conquête Bien moins de plaisirs que de maux. Elle a la mine si coquette , Le regard si doux , si flatteur, Que chacun de nous l'interprète , Et l'interprète en sa faveur. J'aimerais cent fois mieux...

Bibliografische gegevens