Oeuvres complètes: Éléments de littérature ; 2. 13

Voorkant
Verdière, 1818 - 506 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 275 - Je connais mes fureurs, je les rappelle toutes. Il me semble déjà que ces murs, que ces voûtes Vont prendre la parole, et prêts à m'accuser, Attendent mon époux pour le désabuser.
Pagina 276 - Hélas! ils se voyaient avec pleine licence. Le ciel de leurs soupirs approuvait l'innocence; Ils suivaient sans remords leur penchant amoureux; Tous les jours se levaient clairs et sereins pour eux.
Pagina 63 - Qu'un ami véritable est une douce chose ! Il cherche vos besoins au fond de votre cœur; II vous épargne la pudeur De les lui découvrir vous-même Un songe, un rien, tout lui fait peur Quand il s'agit de ce qu'il aime.
Pagina 327 - Sur tous mes frères morts se faisant un passage, Et de sang tout couvert échauffant le carnage...
Pagina 479 - ... la compassion soit un retour vers nous-mêmes, qui nous met en la place des malheureux, pourquoi tirent-ils de nous si peu de soulagement dans leurs misères?
Pagina 20 - Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché ! ARCAS Et depuis quand, seigneur, tenez-vous ce langage?
Pagina 324 - Belle Aréthuse, ainsi ton onde fortunée Roule, au sein furieux d'Amphitrite étonnée, Un cristal toujours pur et des flots toujours clairs, Que jamais ne corrompt l'amertume des mers.
Pagina 423 - Un mal qui répand la terreur, Mal que le ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom), Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre.
Pagina 63 - LE COCHET, LE CHAT, ET LE SOURICEAU. UN souriceau tout jeune, et qui n'avait rien vu, Fut presque pris au dépourvu.
Pagina 275 - OEnone, et ne suis point de ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix , Ont su se faire un front qui ne rougit jamais.

Bibliografische gegevens