Journal des sciences militaires

Voorkant
R. Chapelot., 1842
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 377 - César, chien d'arrêt renommé, Mais trop enflé de son mérite, Tenait arrêté dans son gîte Un malheureux lapin de peur inanimé. Rends-toi ! lui cria-t-il, d'une voix de tonnerre Qui fit au loin trembler les peuplades des bois. Je suis César connu par ses exploits, Et dont le nom remplit toute la terre.
Pagina 386 - Êtesvous inquiète ? Mon âme est brisée de douleur et il n'est point de repos pour votre ami. . . Mais en est-il donc davantage pour moi, lorsque me livrant au sentiment profond qui me maîtrise, je puise sur vos lèvres, sur votre cœur, une flamme qui me brûle.
Pagina 378 - Je mourrai, dit la bête innocente. Et si je fuis ? Ton trépas est certain. Quoi ! reprit l'animal qui se nourrit de thym, Des deux côtés, je dois perdre la vie ! Que votre illustre Seigneurie Veuille me pardonner, puisqu'il me faut mourir, Si j'ose tenter de m'enfuir.
Pagina 195 - Ce ne peut donc être que par la course qui est une guerre de mer subtile et dérobée, dont les coups seront d'autant plus à craindre pour eux qu'ils vont droit à leur couper le nerf de la guerre , ce qui nous doit être infiniment avantageux, puisque d'un...
Pagina 197 - ... Mémoire concernant la caprerie, la course et les privilèges dont elle a besoin pour se pouvoir établir devint la charte de cette forme de guerre. « Depuis sept ans que la guerre dure, disait-il alors, nous n'avons tiré aucun avantage de la mer. Tous les grands armements ont été fort à charge. Il faut donc donner un autre tour à la guerre de mer, et la rendre dure et incommode aux ennemis. » D'autre part, il considérait, à très juste titre, que la navigation à la course était la...
Pagina 384 - Napoléon, touché de la nature de sa demande, et des grâces de son âge, lui accorda ce qu'il demandait : Eugène se mit à pleurer en voyant l'épée de son père. Le général en fut touché, et lui témoigna tant de bienveillance que Madame de Beauharnais se crut obligée de venir le lendemain lui en faire des remercîmens : Napoléon s'empressa de lui rendre sa visite.
Pagina 378 - Qu'il l'ajuste, le tire — et le chien tombe mort. Que dirait de ceci notre bon La Fontaine ? Aide-toi, le ciel t'aidera. J'approuve fort cette morale-là.* * I am indebted to my friend.
Pagina 377 - A ce grand nom Jeannot lapin Recommandant à Dieu son âme pénitente Demande d'une voix tremblante : « Très sérénissime mâtin, Si je me rends, quel sera mon destin ? — Tu mourras — Je mourrai, dit la bête innocente, Et si je fuis ? — Ton trépas est certain.
Pagina 200 - Il faut donc se réduire à faire la course comme au moyen le plus possible, le plus aisé, le moins cher, le moins hasardeux et le moins à charge à...
Pagina 367 - Bonaparte, c'est à dire depuis sa naissance jusqu'à l'époque de son commandement en chef de l'armée d'Italie, avec un appendice renfermant des documents ou inédits ou peu connus, postérieurs à cette époque.

Bibliografische gegevens