Mémoires de Commines: précédés d'une notice biographique

Voorkant
Belin-Leprieur, 1843 - 504 pagina's
0 Recensies
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave


Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 322 - Galles, où se vint joindre son beau-pere le seigneur de Stanley , avec bien vingt et six mille Anglois. Au bout de trois ou quatre jours se rencontra avec ce cruel roy Richard, lequel fut tué sur le champ, et cestuy-cy couronné, qui encore aujourd'huy regne.
Pagina 142 - Normandie autresfois, après qu'il l'eut baillée en partage, comme avez ouy. Le duc de Bourgongne envoyoit souvent devers le roy, pour ces matières. Le roy respondoit que c'estoit le duc de Guyenne, son frère, qui vouloit eslargir ses limites, et qui commençoit toutes ces brigues : et que au partage de son frère ne vouloit point toucher.
Pagina 26 - Comme vint le jour, ceux qu'on avoit mis hors du champ, rencontrèrent un chartier, qui eStoit à nous, et avoit eSté prins le matin, qui apportoit une cruche de vin du village; et leur dit que tout s'en eStoit allé. Ils envoyèrent dire ces nouvelles en l'oSt, et allèrent jusques-là.
Pagina 75 - ... des gens, d'estre de la condition et nature de ceux qu'il tiendra les plus prochains de luy. Et pour conclure cet article, me semble que l'on ne se doit jamais lasser de bien faire ; car...
Pagina 277 - ... considération de la puissance divine et de sa justice? En ce cas je dis que c'est faute de foy, et aux ignorans faute de sens et de foy ensemble ; mais principalement faute de foy, dont il me semble que procèdent tous les maux qui sont par le monde, et par espécial les maux qu'ont partie de ceux qui se plaignent d'estre...
Pagina 192 - Leur parlement encommencé, fut le duc semons (averti) tellement, ou par envie de soy humilier devant le roy, qu'il ouvrit de son costé, et on luy ouvrit de l'autre, et passa luy quatriesme. Incontinent fut tué, et ceux qui estoient avec lui : dont est advenu depuis assez de maux , comme chacun sçait.
Pagina 275 - ... de parler d'assembler les estats, et que c'est pour diminuer l'auctorité du roy ; et sont ceux qui commettent ce crime envers Dieu et le roy, et la chose publique ; mais servoient ces paroles, et servent à ceux qui sont en...
Pagina 206 - ... estoit comme un aprest des maux qui depuis advindrent audit duc de Bourgogne. Je crois que ledit duc s'attendoit d'avoir pris la ville avant que le jour fust venu de bailler ledit connestable, et puis ne le bailler point : et peut-estre d'autre costé que si le Roy l'eust eu, il eust fait plus de faveur au duc de Lorraine qu'il ne faisoit pas, car il estoit informé de la pratique qu'avoit ce comte de...
Pagina 18 - ... jamais gens qui eussent meilleur vouloir de combattre, qui me sembloit un bien bon signe et grand reconfort. De prime-face fut advisé que tout se mettroit à pied, sans nul excepter; et depuis muèrent propos, car presque tous les hommes d'armes montèrent à cheval.
Pagina 275 - ... devant luy, il donna beaucoup aux églises. En aucunes choses eust mieux valu moins; car il en prenoit des pauvres, pour le donner à ceux qui n'en avoient aucun besoin. Au fort, en nul n'ya mesure parfaite en ce monde'.

Bibliografische gegevens